AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782732486666
Editions de la Martinière (02/11/2017)
3.91/5   37 notes
Résumé :
Nous sommes aux tous débuts de la guerre de 1914. Pour échapper à la mobilisation, l'inspecteur de police Ray Février décide de se déguiser en femme. Il devient Loulou Chandeleur, détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Il se rend compte qu'il est finalement aussi bon flic en robe qu'en pantalon, et peut-être meilleur homme. Sa première cliente, la richissime baronne Schlésinger, est victime d'un chantage peu courant. On menace de tuer son caporal de f... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 37 notes
5
8 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

chriselis
  09 mai 2022
Une friandise qui se lit (trop) vite.
Résumé : À Paris pdt la guerre 14/18 Raymond Février dit Ray dit "le samaritain" est policier. Pour échapper à la mobilisation il décide de prendre une apparence féminine. Ray rejoint les innombrables femmes qui remplacent les hommes partis à la guerre et devient Louise alias Loulou Chandeleur. Si vous voyez une allusion à Raymond Chandler le créateur du détective Philip Marlowe vous aurez raison. Loulou va réussir à se faire embaucher très rapidement par Cecily qui a repris l'agence de détectives Barnett (cf. Arsène lupin) pour remplacer son père parti au front. Les 2 détectives en jupons vont très rapidement se retrouver à enquêter sur une odieuse affaire de chantage.
Analyse : À travers ce roman aux effluves de roman noir américain c'est bel et bien la société française et aussi parisienne que l'on découvre. Avec ses moeurs, ses contradictions (on punit les prostituées d'avoir racolé en les envoyant au front pour « réconforter » les soldats) ses bassesses, les pratiques illégales, les petits arrangements entre amis. On paie son taxi en sucre et en pommes de terre pendant que les escrocs créent et revendent au prix fort du faux matériel de protection et des rations frelatées pour les soldats du front. L'auteur expose généreusement son point de vue sur cette guerre si meurtrière, sur les monuments de Paris (ne manquez pas la description de l'église St. Jean de Montmartre au chapitre 24, les architectes en prennent pour leur grade), sans omettre, via son détective, de conseiller les ouvrières des usines de munitions sur leurs conditions salariales et les avantages sociaux qu'elles seraient en droit de réclamer. C'est truffé d'humour grinçant voire d'humour noir. C'est irrévérencieux, documenté, argumenté. le style est alerte et impertinent. Une friandise qui se lit trop vite. C'est le 1er roman que je lis de cet auteur et j'ai tout de suite été conquise. Moi qui en général ai besoin de prendre mes marques qd j'aborde un nouvel auteur je n'ai pas réussi à lâcher le livre avant de l'avoir terminé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jeanfrancoislemoine
  30 décembre 2017
Voici un roman qui m'aura fait passer un très bon moment.Le contexte est déjà déroutant,guerre de 1914,vie à l'arrière des "planqués ",prise de pouvoir par les femmes troc,marche noir,la débrouille et puis une intrigue pas mal ficelée du tout avec une explication des plus pédagogiques à la fin.Tous ces ingrédients assurent une très bonne tenue à l'ensemble.Et puis il y a les personnages souvent désopilants, naviguant sans cesse entre serieux et humour.Les passages où Ray doit embrasser Cecily sont à mourir de rire.Loulou/Ray,personnage principal se débat dans son nouveau statut de femme détective mais se rend compte aussi que bien d'autres moyens lui auraient permis d'échapper "au front"sans avoir à se travestir.Tant pis,il lui faudra encore assumer son rôle dans de prochaines aventures et pour notre plus grand plaisir.Une belle découverte,merci à ma fille qui fait toujours preuve d'originalité lorsqu'elle m'offre(et c'est souvent) un roman.
Commenter  J’apprécie          90
Alittlepieceof
  06 mars 2019
J'ai ce roman depuis des mois sur ma table de chevet et je ne sais pas pourquoi j'ai tant tardé à le lire ! Peut-être parce que je ne connaissais pas l'auteur, que je n'avais pas prêté particulièrement attention à la quatrième de couverture et que le titre ne m'inspirait pas plus que ça. Finalement je me suis décidée à le feuilleté et j'ai bien fait puisqu'il a parfaitement répondu à mon envie d'une lecture sans prise de tête, légère mais que qualité.
L'histoire me rappelait étrangement la bande annonce d'un film que je me souvenais avoir vu au cinéma. L'auteur s'est en effet inspiré de l'histoire vraie de Paul Grappe, soldat déserteur qui s'est travesti en femme pour ne pas être envoyé dans les tranchées, et dont la vie a également été adaptée à l'écran par André Téchiné (Nos Années folles).
Une histoire qui semble invraisemblable et pourtant...
Lenormand utilise donc le point de départ de cette histoire vraie pour créer le personnage de Ray Février qui deviendra au fil des pages Loulou Chandeleur pour échapper aux tranchées. L'auteur parvient à décrire à la perfection le Paris de 1914, un Paris d'où les hommes sont quasiment tous absents et où les femmes ont dûes prendre leur place, que ce soit au volant des bus que derrière les comptoirs des bars. En mettant des bas, Ray découvre tout un monde qui lui était alors inconnu et offre au lecteur et aux autres personnages une belle leçon d'émancipation. L'intrigue elle est un peu simple (j'en avais découvert le pot aux roses assez rapidement) mais il s'agit là malgré tout une agréable lecture, aussi bien pour les personnages qu'elle met en scène que pour l'aspect historique et féministe du récit sans oublier les dialogues à la foi drôles et finement ciselés. Peut-être lirais-je une autre des aventures de Loulou à l'occasion !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kaetxa
  26 avril 2022
Nous sommes en 1914, à Paris, un policier, Raymond Février, voit ses collègues partir à la guerre alors que leur métier est un rempart contre la mobilisation. Sauf s'ils ont déplu à certains qui s'empressent de les "dénoncer".
Il se fait petit et cherche une solution tout en ayant pleinement conscience que cela risque de ne pas durer.
Constatant que les femmes remplacent de plus en plus et partout les hommes, une idée lui vient. Il fait appel à une connaissance féminine pour l'aider à se travestir puis se fait engager dans une agence de détective privé (tenue par une femme) pour pouvoir continuer à travailler. Une enquête arrive alors.
Les méthodes de Ray, devenu Loulou Chandeleur, ne manque pas drôlerie et piquants, tout à la fois.
Il découvre ce que vivent les femmes dans un monde masculin et mysogine, et de plus, en guerre, où les femmes sont utiles, mais il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps !
Un bon moment de lecture avec Loulou Chandeleur.
Commenter  J’apprécie          70
LettresItBe
  16 novembre 2017
Frédéric Lenormand est un auteur aguerri, à la plume musclée par tant de romans déjà publiés, au style avéré et bien posé, comme une bâtisse qui peut s'affranchir du temps qui passe sans craindre beaucoup. L'auteur né à Paris revient donc dans les librairies avec Seules les femmes sont éternelles publié aux Éditions De La Martinière, un roman qui prend toute sa place dans la France de 14-18, cette bonne vieille France où les hommes ont déserté pour le champ de bataille et les femmes restent timidement blotties à leur place en attendant le retour du mâle parti au mal. En apparence ?


# La bande-annonce

Au début de la guerre de 1914, un policier décide de revêtir une identité féminine pour échapper à la mobilisation. Ray Février devient « Loulou Chandeleur », détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Ray-Loulou se rend compte qu'il est aussi bon flic en robe qu'en pantalon, et peut-être meilleur homme qu'auparavant.


Aux côtés de la patronne de l'agence de détectives, la charmante Miss Barnett – qui ne connaît pas son secret –, Loulou enquête sur une intrigante affaire de lettres de menaces. Quand le maître chanteur commence à mettre son plan à exécution et que les meurtres se multiplient, notre étonnant duo plonge dans une succession de surprises et de pièges périlleux.



Entre 1914 et 1918, ce sont les Françaises qui ont fait vivre le pays. Ce roman raconte leur émancipation et la difficulté d'être une femme en temps de guerre... surtout quand on n'en est pas une.

# L'avis de Lettres it be

C'est avec cette étonnante histoire que Frédéric Lenormand nous revient. Un auteur dont le nom résonne fortement dans notre littérature française tant l'auteur parisien n'a cessé d'agrémenter sa bibliographie de nouveaux ouvrages, souvent encensés, et ce dans les quatre coins du globe. Après avoir été récemment auréolé, entre autres, du prix Arsène Lupin et du prix Historia, après avoir publié moult ouvrages avec récemment, pêle-mêle, Voltaire mène l'enquête publié chez Lattès, Nouvelles enquêtes du juge Ti publié chez Fayard et bien d'autres encore, Frédéric Lenormand démarre une nouvelle série policière avec, à sa tête, nul autre personnage que l'inénarrable Ray Février = Loulou Chandeleur. Un livre qui s'inspire, dans les grandes lignes, de l'histoire de Paul Grappe, un soldat déserteur ayant été obligé de se travestir en femme pour continuer à exister normalement dans une société d'alors où l'homme n'avait sa place qu'au front. Une inspiration historique que l'on retrouve dans le dernier film d'André Téchiné, Nos années folles.
La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   02 décembre 2017
La rue avait beaucoup changé depuis la déclaration de guerre d’août 1914. Aujourd’hui, le temps était clair, on pouvait espérer une belle journée sans pluie ni bombes. Les premières files d’attente commençaient à s’étirer devant les épiceries où s’affichaient des livraisons. Un fichu sur la tête, une balayeuse remplissait de gravats sa brouette à deux roues. Ray s’arrêta devant la vitrine d’un chausseur de luxe reconverti dans le matériel d’appoint, lampes à pétrole et masques à gaz. Il surprit son reflet au milieu de ce fourbi : un petit bonhomme à moustaches, pareil à des tas de petits moustachus que l’on coiffait d’un casque pour les envoyer charger, baïonnette en avant, d’autres bonshommes à moustaches. Sa qualité d’inspecteur de police lui avait épargné cela jusqu’à présent. Il priait chaque jour saint Joseph Fouché, patron des cyniques et des policiers, de prolonger ce miracle.
Dans le kiosque, le buraliste habituel avait été remplacé par une femme, peut-être la sienne. Ray lui acheta le dernier numéro de Charivari, et aussi Le Gaulois pour empêcher les collègues de voir qu’il lisait des parutions séditieuses. Le marchand prenait soin d’envelopper le méchant journal dans le gentil, sa remplaçante n’en fit rien, elle ne maîtrisait pas encore les ficelles du métier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AproposdelivresAproposdelivres   02 décembre 2017
Il s’assit et déploya l’un des journaux. La qualité de l’encre avait encore baissé, certains mots étaient à deviner, surtout ceux qui auraient pu déplaire au gouvernement. Le vilain papier trop fin et mal blanchi se dépiautait, il comptait moins de feuilles, on avait perdu les pages « loisirs » jadis remplies de dessins, de billets d’humeur et de devinettes impertinentes. Le rire était subversif, il avait été jeté par-dessus bord le premier.
À force de vouloir remonter le moral des patriotes, la presse devenait déprimante. La consigne était de prétendre que la guerre allait être courte et victorieuse, alors qu’elle s’étirait et que nous étions en train de la perdre.
Sur la place de la Concorde, la statue monumentale en marbre de l’Alsace était ornée d’étendards flambant neufs et d’un macaron où l’on pouvait lire : « Française toujours ! » On apercevait, du côté de la tour Eiffel, la grande roue d’une fête populaire interrompue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AndreeLaPapivoreAndreeLaPapivore   17 novembre 2017
Le pire dans cette guerre n'était pas les combats, les privations, les destructions, les blessures ; c'était ce qu'elle faisait aux gens à l'intérieur. Ces malheurs arrivaient par l'inertie du peuple. L'abattoir n'existait que par le consentement des veaux. La catastrophe ne s'imposait à nous que par le nombre de ceux qui l'acceptaient, telle était la vraie lâcheté. Le renoncement de la masse créait l'abîme, cet abîme n'existait que parce que nous le voulions bien. La lâcheté créait de la résistance. Il avait davantage raison que ceux qui avaient dit oui au massacre : il était en vie.
Il n'avait tué personne en refusant d'aller se faire tuer. Il avait échangé un mort de moins contre une femme de plus. Il n'y avait là rien d'infamant pour la société, une femme vivante valait bien un soldat mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
polacritpolacrit   11 juillet 2019
La nuit était quasiment noire lorsqu'ils en sortirent, après avoir réglé leur affaire à quelques fruits de mer. L'éclairage tamisé par l'administration plongeait les rues dans une atmosphère mystérieuse et inquiétante dont l'invention  du lampadaire au gaz avait fait perdre l'habitude. Loulou se sentit serrée de près par un malotru que l'armée avait oublié d'appeler à la grande fête des balles et de la glèbe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
polacritpolacrit   11 juillet 2019
La police était une administration, l'administration ne raisonnait pas en personne saine d'esprit. Elle avait ses propres buts, sans rapport avec le bien et le mal. Son propre mode de fonctionnement, sa propre échelle de valeurs lui permettaient de broyer ses administrés sans un remords, sans états d'âme. L'administration était l'humanité devenue machine.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Lenormand (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Divine Jacqueline de Dominique Bona aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/1077991-romans-divine-jacqueline.html • Dictionnaire amoureux du festival de Cannes de Gilles Jacob aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1080815-article_recherche-dictionnaire-amoureux-du-festival-de-cannes.html • L'échelle des Jacob de Gilles Jacob aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1066068&id_rubrique=12 • le voyage de monsieur Raminet de Daniel Rocher aux éditions du Net https://www.lagriffenoire.com/1072154-poche-le-voyage-de-monsieur-raminet.html • Les Cygnes de la Cinquième Avenue de Mélanie Benjamin aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/103936-divers-litterature-les-cygnes-de-la-cinquieme-avenue.html • La reine se confine ! - Au service secret de Marie-Antoinette de Frederic Lenormand aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1077413-polar-historique-la-reine-se-confine----au-service-secret-de-marie-antoinette.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-romans-la-maison-aux-miroirs.html • Grand café Martinique de Raphaël Confiant aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1029530&id_rubrique=12 • Les Déracinés de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=143497&id_rubrique=12 • Et la vie reprit son cours de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1076145-romans-et-la-vie-reprit-son-cours.html • Un invincible été de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/1078183-romans-un-invincible-ete.html • L'Américaine de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1042263&id_rubrique=12 • • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsgallimard #editionsplon #editionsgrasset #editionsdunet #editionslivredepoche #editionsdelamartiniere #editionspressesdelacite #editionsmercuredefrance #editionspocket #editionslesescales #editionsfolio
+ Lire la suite
autres livres classés : prise de conscienceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre