AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253137047
286 pages
Le Livre de Poche (01/02/1995)
4.01/5   62 notes
Résumé :

À Perpezac, les hommes et les femmes vivent dans l’insouciance. La douceur de vivre s’est installée un jour dans ce village de Corrèze et ne l’a jamais quitté, même à l’approche de la Seconde Guerre mondiale.

Entre l’église et la place du village, Jérôme Corbières, mêlant la farine, le levain, le sel et l’eau en une alchimie connue de lui seul, pétrit, façonne et cuit le meilleur pain de la région.

Maître Adeline, le maître boul... >Voir plus
Que lire après Les Maîtres du painVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
À Perpézac à l'aube de la Seconde guerre mondiale, la vie semble couler comme un long fleuve tranquille pour le boulanger Jérôme Corbières et sa femme Jeanne. Mais c'est sans compter sur un aléa de la vie et celui-ci est de taille : Jeanne vient d'accoucher d'un enfant qui ne vivra pas et tenter d'en avoir un autre mettrait sa vie en péril. Respectueux de sa femme, Jérôme accepte l'abstinence. Cependant en cette première moitié du XXéme siècle la tradition est vivace: il est fondamental d'avoir un héritier pour reprendre l'affaire familiale. Ne pas en avoir est ressenti comme une punition et souvent une honte pour l'homme comme pour la femme qui n'a pas accompli son devoir. Les discussions au lavoir sont le reflet de tous ces points de vue d'une époque désormais révolue qui en a poussé plus d'une et plus d'un vers le malheur. Tout part de là et s'enchaîne magnifiquement. C'est avec brio que Bernard Lenteric dépeint une société figée et moribonde ainsi que les principaux caractères qui en font la diversité: ardeur au travail, gentillesse, abnégation mais aussi vengeance, jalousie et méchanceté. En voulant empoisonner le pain, c'est à la vie même que l'on s'attaque car le pain est la base de l'alimentation et de la survie. Un village sans boulangerie: inimaginable encore aujourd'hui !Un très bel ouvrage!
Commenter  J’apprécie          50
Que dire de ce livre, sinon que c'est un chef-d'oeuvre! Lisez-le... et vous sentirez l'odeur du pain frais envahir votre maison!
Commenter  J’apprécie          100
Un bon roman du terroir, bien écrit. Des orphelins, un homme amoureux de sa femme, des rendez vous manqués, un méchant...
C est facile, un peu cousu de fil blanc mais on passe un bon moment, ça fait du bien !
Si le roman vous plaît, achetez le tome 2 sans attendre car le tome 1 fini sur un rebondissement :-)
Commenter  J’apprécie          40
J'ai découvert "Les maîtres du pain" grâce à l'adaptation qui en a été faite pour la télévision. J'ai beaucoup aimé cette histoire de famille et de transmission des savoirs...
Commenter  J’apprécie          30
La vie n'est pas un long fleuve tranquille dans cette famille de boulangers de province
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Une volonté positive tirait le monde vers le beau et le bien, vers le bonheur et l'harmonie, et ce n'était pas sa faute s'il lui fallait affronter sans cesse une volonté contraire, génératrice de laideur, de douleur et de mort.
Commenter  J’apprécie          20
Une volonté positive tirait le monde vers le beau, vers le bonheur et l'harmonie, et ce n'était pas sa faute s'il fallait affronter sans cesse une volonté contraire, génératrice de laideur, de douleur et de mort. Cette nuit là, le champion du bien était en train de l'emporter, fût ce momentanément, sur son ténébreux adversaire.
Commenter  J’apprécie          10
Aux anges, le Thimotee Landman! Il fixait Jeanne Corbières, il s'attardait complaisamment sur la valise symbolique de l'echec d'une vie, sur le coquard et l'œuf de pigeon qui defigurait une des plus belles femmes de Perpezac et il souriait, il riait presque de plaisir. Sacré salaud !
Commenter  J’apprécie          10
Le pain était apparu dans l'histoire au moment où les tribus étaient sedentarisées. La pain, c'est la nourriture des paysans, non celle des guerriers ; de ceux qui se fixent en un lieu et qui travaillent la terre au lieu de piller et de tuer.
Commenter  J’apprécie          10
Timothee Landman était méchant comme d'autres sont rouquins ou gauchers, naturellement.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Bernard Lenteric (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Lenteric
Adaptation #2 : La nuit des enfants rois
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (229) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3724 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..