AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781090685469
Le muscadier (03/02/2015)
4.5/5   4 notes
Résumé :
Un père et son fils luttant contre les mauvaises herbes et les blattes. Une classe visitant une ferme pédagogique à la pointe du modernisme. Un jeune cadre dynamique découvrant les rites initiatiques de la haute finance… Jusque-là, tout est normal. Mais attention : ici, rien ne se passe comme prévu. Les héros, qu’ils aient deux, quatre ou six pattes, n’agissent pas exactement comme l’on pourrait s’y attendre.

Trois fables contemporaines savamment épic... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
orbe
  17 mars 2015
Dans ce nouveau recueil, Christophe Léon ravive le débat et l'élargit.
L'homme est à son tour broyé par la société et les valeurs qu'il a lui-même mis en place. Il devient exploité, maltraité, sacrifié avec les mêmes arguments qu'il avait mis en avant pour réduire les autres animaux au silence !
Un père qui croyait au travail et à la compétition s'effondre peu à peu devant les yeux de son fils, des hommes sont traités comme du bétail, un jeune trader se voit contraint d'exécuter la personne qu'il remplace...
Des nouvelles au fort goût amer qui nous rappellent que l'homme est un animal...
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          110
louisef
  16 mars 2015
Ce petit recueil de trois nouvelles est certes petit par la taille, 69 pages mais on en prend plein la tronche. C'est le genre de lecture qui une fois le livre fermé continue de vous habiter.
Trois vies, trois univers différents et pourtant le même effet. On se pose des questions, beaucoup de questions. Et surtout celle-ci
Mais le monde est-il devenu fou?
Chaque nouvelle commence "normalement", en douceur. Dans la première, le narrateur est un jeune adolescent, tout sympa, tout chou. Il vit seul avec son père divorcé, il est bon élève, et amoureux. Tous les samedi il va jardiner avec son paternel. Ce dernier est un bosseur. D'ailleurs le travail c'est son credo. Les fonctionnaires, tout le monde le sait sont des planqués. Enfin c'est ce qu'il rabâche à son fils. Lui, il s'est construit par le travail. Au boulot il est le premier arrivé et le dernier parti. Pauvre idiot!! Tout ça pourquoi?
Dans la deuxième, changement de décor, une classe visite une ferme pédagogique ultra moderne. Cette histoire fait froid dans le dos. Nous sommes loin du décor champêtre avec des bêtes qui se promènent dans les prés. Ici, il faut être rentable. Tout est calculé, rationalisé, pas de sensiblerie. La description des élevages en batterie est criante de vérité hélas, et la chute terrible.
Qu'est-ce qu'il écrit bien cet auteur. Je suis à fond dans l'histoire. J'ai envie de savoir la suite et je la redoute en même temps!!!
Dans la dernière, nous sommes dans le monde de la finance. le personnage principal est un "loup" aux dents longues qui raient le parquet. Il veut réussir sa vie, c'est à dire devenir riche.
Lui aussi va tomber de haut!!!
La société que Christophe Léon dépeint est gouvernée par l'argent et elle n'est faite que d'injustices, où seuls les plus forts , c'est à dire les plus riches – survivent. Mais c'est notre monde qu'il décrit!!! et il colle à l'actualité. J'adore aussi son écriture, il n'y a pas de temps mort, je suis prise dans l'histoire, je crois à ces personnages. Je deviens eux .... très fort!!!
Il dénonce la course folle à la productivité. le style est efficace, une tension, une angoisse s'installe progressivement est la chute est vertigineuse. C'est exactement ce qu'on attend d'une nouvelle.
Le plus, c'est qu'après cette lecture on a envie d'en discuter, de débattre car les problèmes traités sont actuels et nous sommes concernés. Cette lecture m'a fait le même effet (et pourtant ce n'est pas le même genre, ni le même thème) que celle du roman le dîner de Herman Koch). J'attends que mes enfants le lisent pour en discuter avec eux, je pense qu'ils vont être surpris. En ce moment ils ont une panne de lecture, je crois que ce recueil de nouvelles va les remettre sur le chemin des livres.
Lecture parfaite pour des élèves de collège, de lycée aussi.
Lien : http://secretelouise.eklablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
univcattus
  09 mars 2015
Un peu dans la même veine que Pense bêtes, on retrouve l'esprit malicieux de l'auteur au travers de trois fables que constitue cet opuscule.
Avec Blattaria, Christophe Léon nous entraîne dans le monde impitoyable des blattes et des mauvaises herbes.
Un père et son fils tentent de les éradiquer .
Petit à petit, le père montre des signes de faiblesse en dépit des encouragements de son fils.
Et la sentence tombe, impitoyable, le drame est proche.
Il annonce la victoire et la puissance des cafards au grand désespoir du fils.
Cruelle et injuste.
De père en fils
Une visite dans une ferme pédagogique ultramoderne.
Première étape, la maternité.
Les bêtes naissent par césarienne laquelle fait gagner un temps considérable.
Puis elles sont triées, les femelles dans les pouponnières, les mâles réduits à l'état de pâte dans des broyeuses.
Travailler dans le silence est primordial aussi les cordes vocales des jeunes qui viennent de naître sont coupées.
Les animaux sont ensuite engraissés par des machines en peu de temps, leurs dents arrachées pour éviter toute morsure puis dernière étape, l'abattoir.
Âmes sensibles s'abstenir.
Mais n'est pas l'animal celui qu'on croit.
Tercio 3
Bienvenue dans le monde de la finance et du CAC 40!
On y entre comme dans une arène!
On en ressort vivant et triomphant comme le toréro
ou mort, estoqué par le matador.
Une collection audacieuse et intelligente qui fait passer des messages citoyens et bouscule les habitudes.
Lien : http://jeblogueunpeubeaucoup..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nath56
  21 mai 2017
Trois histoires qui vont vous faire réfléchir et que vous n'oublierez pas de sitôt !
Lien : http://delivrer-des-livres.f..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   05 mai 2015
Peut-être moins axé sur nos rapports à l'animal, et davantage grinçant directement envers l'homme, cet opus aux tons variés, très bien écrit, complète avec aisance le précédent.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
orbeorbe   11 mars 2015
Ces animaux sont produits, élevés et abattus pour notre alimentation. Sans ça, il y a longtemps qu'ils auraient disparu de la surface de la Terre. Dans un certain sens, en les tuant, nous les préservons.
Commenter  J’apprécie          10
louiseflouisef   16 mars 2015
"J'ai décroché le diplôme à vingt-trois ans. Grâce aux différents stages que j'ai suivis, j'ai pu me faire une idée du monde dans lequel j'évoluerais. Pas joli joli... Mais l'essentiel c'est la thune, le fric, le pèze, la fraîche. Et il n'y a pas de meilleurs moyens pour garnir son compte en banque que de se positionner à la source, le plus près possible de la corne d'abondance: les marchés financiers."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Christophe Léon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Léon
Rencontre avec Christophe Léon autour de "Silence, on irradie !"
autres livres classés : Élevage intensifVoir plus





Quiz Voir plus

Delit De Fuite

Qui est l'auteur

Florance Cadier
Christophe Léon
Benoit severac

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Délit de fuite de Christophe LéonCréer un quiz sur ce livre