AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757828205
981 pages
Éditeur : Points (26/04/2012)
3.76/5   17 notes
Résumé :
Ce volume réunit les trois premières enquêtes de Brunetti : Mort à La Fenice, Mort en terre étrangère et Un vénitien anonyme. Ces livres donnent déjà le ton de la série, entre enquêtes dérangeantes et repas succulents dans l'inépuisable décor de Venise.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
collectifpolar
  05 octobre 2021
Point a la très bonne idée de publier ensemble les trois premières enquêtes du commissaire Brunetti.
Soit :
Mort à la Fenice,
Les amateurs d'opéra sont réunis à la Fenice de Venise où ce soir-là, Wellauer, le célébrissime chef d'orchestre allemand, dirige La Traviata. La sonnerie annonçant la fin de l'entracte retentit, les spectateurs regagnent leur place, les musiciens s'installent, les brouhahas cessent, tout le monde attend le retour du maestro. Les minutes passent, le silence devient pesant, Wellauer n'est toujours pas là... il gît dans sa loge, mort.
Le commissaire Guido Brunetti, aussitôt dépêché sur les lieux, conclut rapidement à un empoisonnement au cyanure. le très respecté musicien avait-il des ennemis ? Dans les coulisses de l'opéra, Guido Brunetti découvre l'envers du décor.

Mort en terre étrangère,
Aucun rapport, a priori, entre un cambriolage dans un palais de Venise et le cadavre d'un jeune militaire américain retrouvé dans les eaux saumâtres d'un canal. Et pourtant le perspicace commissaire Brunetti est persuadé du contraire, et il entend bien le prouver. Mais très vite, entre la police militaire de la base américaine de Vicence, les pressions de son entourage immédiat, la mafia et la protection de l'environnement, l'affaire se complique...
Donna Leon, après les coulisses de l'opéra de Venise dans Mort à la Fenice, dresse le portrait d'une cité éternelle aussi envoûtante que dangereuse et entrelace avec talent une intrigue palpitante.

Un Vénitien anonyme
Par un matin d'août, un équarisseur découvre, dans un terrain vague de Mestre, la banlieue industrielle de Venise, le cadavre d'un travesti. On pense d'abord qu'il s'agit d'un des prostitués qui travaillent Via Cappuccina, mais lorsqu'on s'aperçoit que l'homme déguisé en femme n'était autre que le directeur de la Banca di Verona, le commissaire Brunetti comprend qu'il va devoir renoncer à ses vacances familiales dans la fraîcheur du Tyrol. Il n'est pas question d'énerver son supérieur hiérarchique, le procureur Patta, que sa femme vient de quitter pour s'installer à Milan avec le ponte italien du cinéma porno.
Dans une Venise écrasée sous la canicule, le débonnaire Brunetti s'attaque à son enquête la plus délicate, car, derrière l'univers sulfureux de la prostitution masculine, se profile l'ombre de la puissance Lega della Moralita, organisation caritative dirigée par d'éminents Vénitiens.
Donna Leon donne ici la pleine mesure de son talent, conjuguant avec grâce humour et tension dramatique, et révélant la profonde corruption de la cité des Doges.
Ce recueil nous propose de découvrir Donna Leon en Simenon vénitien,
Avec Guido Brunetti, elle a créé un personnage de l'envergure du Wexford de Ruth Rendell ou du Dalgliesh de P.D. James. Ce vénitien de pure souche, lucide, drôle et plein de tendresse pour les lieux et les gens, sait naviguer habilement dans les arcanes d'une hiérarchie policière engourdie et ses méthodes peu orthodoxes n'en sont que plus efficaces..
En toile de fond, la cité des Doges avec son atmosphère délétère et sa magie envoûtante. La Sérénissime, avec ses brumes, ses canaux et le dédale de ses ruelles et de ses places secrètes, offre un décor de choix à ses investigations.
Parfait pour découvrir ou redécouvrir cette grande dame du polar

Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Kareban
  19 mars 2017

L'atmosphère de Venise et de ses alentours à la fin des années 90, les abattoirs, l'industrie massive et le design moderne défigurant lentement ce microcosme millénaire, insulaire, crée pour se sauver des invasions Hunes...
Pour se retrouver aujourd'hui envahi par le marché mondial et le tourisme.
Grandeur et décadence de la cité des Doges annexée de manière exponentielle, Napoléon et ses razzias faisant figure de petit joueur devant l'époque (déjà!) actuelle de ce récit (1998)
Les loyers trop chers chassent les vénitiens de chez eux en les obligeant à se parquer dans l'enfer moderne de la périphérie.
Partout la corruption, et notre Brunetti désabusé chargé d'une enquête rattachée au district de Venise par manque d'effectifs.
C'est l'été, les Venitiens se barrent devant les hordes de touristes beuglants et gras en maillot de bain.
Visionnaire et cynique devant cette meute hétéroclite, Brunetti se met à rêver de ces pays islamistes où les gens sont couverts de la tête aux pieds afin de ne pas l'écoeurer d'avantage, mais c'est avec résignation qu'il cède le passage à ces caravanes de Huns made in Germany venus déferler pour les vacances...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
manueandre
  18 novembre 2013
Toujours un plaisir....
Lien : http://jolismots.e-monsite.c..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Lorsque la cloche sonna 5 heures, une femme, dans l’une des maisons qui donnaient sur le canal et faisaient face à la place, ouvrit les persiennes vert foncé de sa cuisine puis se tourna pour baisser le feu, sous la cafetière. Encore somnolente, elle mit une cuillerée de sucre dans une petite tasse, éteignit le gaz d’un mouvement exercé du poignet et versa le liquide épais. Tenant la tasse à deux mains, elle retourna à la fenêtre ouverte et, comme elle le faisait tous les matins depuis des dizaines d’années, regarda la statue équestre géante de Colleoni, jadis l’un des plus redoutables condottiere de l’Italie du Nord, et aujourd’hui son plus proche voisin. Pour Bianca Pianaro, c’était le moment le plus paisible de la journée et Colleoni, coulé dans l’éternité du bronze depuis des siècles, était le compagnon parfait de ce précieux quart d’heure de silence secret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
« La Lega della Moralità a été créée il y a environ huit ans, sans que l’on sache très bien par qui ni avec quels objectifs. Étant donné qu’elle est supposée s’occuper de bonnes œuvres, du genre distribution de jouets dans les orphelinats ou de repas aux personnages âgées à leur domicile, elle a toujours eu bonne réputation. Au cours des années, la ville et certaines paroisses lui ont laissé reprendre et administrer des appartements vacants ; elle les met à la disposition, moyennant un loyer dérisoire, ou même gratuitement, de personnes âgées dans le besoin ou, quelquefois, de handicapés. » Vianello reprit son souffle, puis ajouta : « Étant donné que tous ses employés sont des bénévoles, elle a obtenu le statut d’organisation charitable.
(Un Vénitien anonyme)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
À leur tête se trouvait le docteur Ettore Rizzardi, médecin légiste de la ville. Indifférent à la curiosité dont il était l’objet, Rizzardi tendit amicalement la main à Brunetti. « Buon’di, Guido. Qu’est-ce qui se passe ? » Le commissaire s’écarta d’un pas pour que le médecin puisse voir le mort étendu sur le sol. « Il était dans le canal. Luciani et Rossi l’en ont sorti, mais il n’y avait plus rien à faire. Luciani a bien essayé, mais c’était trop tard. » Rizzardi répondit d’un hochement de tête et d’un grognement. La peau des mains toute plissée lui disait assez ce qu’il en était « Il a l’air d’avoir mariné là-dedans un bon bout de temps, Ettore. Mais je ne doute pas que tu sois plus précis.
(Mort en terre étrangère)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
À leur tête se trouvait le docteur Ettore Rizzardi, médecin légiste de la ville. Indifférent à la curiosité dont il était l’objet, Rizzardi tendit amicalement la main à Brunetti. « Buon’di, Guido. Qu’est-ce qui se passe ? » Le commissaire s’écarta d’un pas pour que le médecin puisse voir le mort étendu sur le sol. « Il était dans le canal. Luciani et Rossi l’en ont sorti, mais il n’y avait plus rien à faire. Luciani a bien essayé, mais c’était trop tard. » Rizzardi répondit d’un hochement de tête et d’un grognement. La peau des mains toute plissée lui disait assez ce qu’il en était « Il a l’air d’avoir mariné là-dedans un bon bout de temps, Ettore. Mais je ne doute pas que tu sois plus précis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   05 octobre 2021
Dix ans auparavant, le comte avait essayé de convaincre Brunetti de démissionner de la police pour poursuivre, sous son égide, une carrière dans la banque.
Il ne cessait de lui faire remarquer qu'il était malsain de passer sa vie en compagnie de fraudeurs, de maris battant leur femme, de proxénètes, de voleurs et de pervers.
Ces offres avaient brutalement cessé un soir de Noël lorsque, perdant patience devant une nouvelle attaque,
Brunetti avait rétorqué que bien que le comte et lui-même parussent fréquenter le même genre de personnes, lui avait au moins la consolation d'être en mesure de les arrêter là où le comte était obligé de les inviter à sa table.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Donna Leon (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donna Leon
Donna Leon se dévoile en répondant, avec humour et sincérité, au questionnaire de Proust.
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La Venise de Donna Leon

Le premier roman paru en France (1992) "Mort à la Fenice" est un roman à clef. Qui se cache derrière le chef d'orchestre très médiatique assassiné ?

Wilhelm Furtwängler
Antonio Toscanini
Herbert von Karajan
Agostino Steffani

13 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Donna LeonCréer un quiz sur ce livre