AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Bauer (Traducteur)
EAN : 9782264047434
320 pages
Éditeur : 10-18 (22/05/2008)

Note moyenne : 2.17/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Août 1300. Dans un marais proche de Florence, un bateau de guerre est échoué sur la rive de l'Arno. À son bord, les marins semblent pétrifiés, saisis par la mort. Dans la cabine du capitaine, trois Sarrasins, à l'évidence empoisonnés. À leurs pieds, un engin mécanique en morceaux, et un parchemin indéchiffrable…

En qualité de prieur de la ville, Dante est mandaté sur les lieux de cette scène étrange.
Les indices s'accumulent, les pistes se mul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sylviegeo
  18 octobre 2016
Faisant partie du cycle de Dante de Guilio Leoni, La conspiration des miroirs ne m'a pas éblouie. J'adore les romans historiques, Moyen-âge, Renaissance, etc mais là... bof, bof.
Florence, août 1300. Dante, prieur de la ville doit enquêter sur l'échouement d'un bateau où, semble-t-il, tous les marins et passagers sont morts. En fouillant, Dante retrouve dans la cabine du bateau un étrange engin mécanique, brisé et un parchemin.
Il commence à se poser des questions. D'où vient ce bateau échoué sur les rive de l'Arno? Qui sont ces étrangers ? Comment sont-ils morts et pourquoi ? Rencontres, indices, questions. On recommence rencontres, indices, questions et encore une fois....Dante doute et se questionne sur près de 270 pages.
Exemple: P. 171 : "Mais pourquoi dans ce cas, reconstruire à Florence l'étrange château? Pour en étudier les dimensions secrètes? Et découvrir ainsi l'emplacement des faux murs derrière lesquels l'or était caché ? Mais si Bigarelli avait construit l'original, pourquoi était-il nécessaire d'en effectuer une copie? Et pourquoi transporter tous ces miroirs, alors que l'ecroquerie n'en requérait que deux ? Et le mystérieux engin amené par la galère? Et tous ces hommes assassinés? Enfin, l'héritier de Frédéric existait-il vraiment? Ou était-ce l'empereur qui s'apprêtait à réapparaître dans toute sa gloire ? " C'est ainsi chaque 2 pages...na, j'exagère un peu . Je comprends bien que c'est l'esprit de la métaphysique mais , pour moi, c'est un brin trop long. L'intrigue est plus ou moins intéressante. Trop de complications, trop d'embrouilles, trop complexe pour pas grand chose au final. le style de la narration est pénétré, embarrassé ce qui n'aide pas.
Ce qui plait par contre c'est découvrir Florence au Moyen-Âge. C'est l'ambiance, la frénésie, le foisonnement d'idées, le multiculturalisme de cette ville qui a fait que j'ai poursuivi la lecture. Sinon...Quoique certains propos (sur les femmes, les homosexuels et la religion qui teinte tout) ressemblement étrangement à ce que l'on entend -malheureusement- encore aujourd'hui et ces propos sont du 14e siècle. Édifiant ! Finalement, j'aurai pu passer à côté de cette lecture sans en être affligée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
SylvieBelgrandReims
  20 octobre 2018
Lecture du jour : La conspiration des miroirs, de Giulio Leoni, chez 10/18.
Nous voilà parti dans une Florence de l'an 1300, bien différente de l'image qu'on a de cette ville plutôt lumineuse et associée aux arts, pour mener l'enquête.
J'ai trouvé que l'intrigue était parfois complexe, voire difficile à suivre sans revenir quelques pages en arrière. Quelquefois une histoire, ça se mérite, et quelquefois, ça vaut à peine l'effort qu'on fait pour suivre. Je placerais ce roman plutôt dans la seconde catégorie.
Et puis, quelle drôle d'idée de faire de Dante Alieghieri un enquêteur, alors que n'importe quel prieur un peu curieux et débrouillard eut aussi bien fait l'affaire pour dénouer les fils de cette conspiration.
Bref,je suis un peu déçue.
Le quatrième de couverture :
Au mois d'août 1300, un bateau est échoué dans un marais proche de Florence. À son bord, les corps des marins reposent sans vie. Un engin mécanique en morceaux et un parchemin indéchiffrable sont retrouvés dans la cabine du capitaine. En qualité de prieur de la ville, Dante est mandaté sur les lieux. Mais en dépit de tout son discernement, le poète sombre très vite dans des abîmes de perplexité : Que signifie ce motif octogonal tracé sur des parchemins ? Quelle est cette énigmatique machine qui semble obséder tout ce que l'Italie de la Renaissance compte de savants ? Et pourquoi le nom de l'empereur Frédéric II est-il mêlé à cette affaire ? Dante ignore encore qu'il vient de mettre le doigt dans un engrenage fatal, un complot impliquant les plus grandes figures du pouvoir florentin…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bidib
  22 novembre 2013
J'ai apprécié l'ambiantation dans le Florence du XIV siècle. Cependant ce roman est assez lourd, autant pas son style pesant que par son intrigue très alambiquée.
Lien : http://mapetitemediatheque.f..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BidibBidib   19 juillet 2013
On aurait dit qu'ils s'étaient donné rendez-vous dans l'attente d'un dernier pèlerin. Or c'était la Mort, la plus indésirable des hôtes, qui les avait rejoint. À moins qu'elle ne les eût précédés, sa face macabre dissimulé sous le visage de l'un d'entre eux, s'apprêtant à prendre la barre de leur vies dans cette tour délabrée comme elle l'avait fait un peu plus tôt sur le navire des trépassés.
Commenter  J’apprécie          10
maddiemaddie   16 septembre 2013
La nuit les rêves s'adressent à nous dans un langage incompréhensible. Et le jour également, les messages de brouillent en une Babel de symboles. Je me sens égaré dans une forêt aussi obscure que les ténèbres de la mort.
Commenter  J’apprécie          10
maddiemaddie   16 septembre 2013
L'éclat du soleil couchant perçait le feuillage, embrasant l'écorce dorée des citrons. Un parfum de fleur entêtant, porté par la brise marine, embaumait le jardin, ceint d'un portique à colonnes de marbre.
Commenter  J’apprécie          10
maddiemaddie   16 septembre 2013
A quoi rimait des aveux arrachés par le fer et le feu ? Ils ne faisait que traduire l'incapacité de l'inquisiteur à atteindre la vérité à travers la logique de la raison et l'incontestabilité des faits ! Réduire à cet état un être vivant , qu'il fût coupable ou innocent, était une défaite pour ceux qui avaient exercé cette violence.
Commenter  J’apprécie          00
maddiemaddie   16 septembre 2013
La mort. C'était depuis longtemps sa compagne de route. Il entendait son pas feutré lorsqu'il parcourait les rues ensoleillées de Florence, il percevait son souffle quand ses cheveux se dressaient sur sa tête sans le moindre motif, comme les poils sur l'échine d'un chien.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : danteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
621 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre