AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918413402
Éditeur : Sudarènes (01/10/2011)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alice94
  11 septembre 2013
"Demain quand nous prendrons la fuite dans le Transsibérien, la petite Jeanne et moi,
vers Port Arthur, vers Kharbine,
vers les vagues de plomb de l'Amour
où, comme des rondins, des cadavres jaunes remontent toujours en surface,
nous trouverons enfin le chemin qui mène à soi et à l'amour..."
Frédéric Sauser
La légende de Novgorod
Blaise Cendrars
1907
Ainsi s'ouvre ce merveilleux opuscule philosophique _ invitation à une réelle plongée dans l' Océan poétique de la fuite ondulante du monde vers soi-même _ véritable voyage introspectif.
L'ouvrage est composé de 22 micro nouvelles, chacune brossant le portrait d'un personnage _ des portraits variés balayant toutes les strates de la société et tous les caractères depuis l'humble ouvrier au plus haut chef d'Etat.
le lecteur peut partiellement se retrouver en chacun de ces personnages et ainsi recevoir le message de paix délivré par l'auteur qui nous invite à une véritable introspection loin de toute agitation, à la lecture solitaire _ seule solution face à l'absence, au vide, aux catastrophes naturelles et à la bêtise humaine.
"Il y a du bonheur à s'éloigner du monde.
Prenez un livre et planquez-vous.
Adoptez la formule de Joyce : le silence, l'exil et la ruse..."
L'ouvrage se termine par un dialogue fictif du Lecteur avec l'Auteur, ultime portrait ou autoportrait où François Léotard après avoir précisé être un nostalgique fait un aveu qui prend tout son sens en ce monde absurde :
_ Quel est votre nom exactement ? Rappelez-le-moi, je l'ai oublié...
_ Il figure sur la couverture de ce livre. J'aurais bien voulu en changer mais c'est un peu tard. Si cela avait été possible, j'aurais demandé à mes parents de m'appeler Télémaque. C'est un nom grec. Il signifie "loin de la guerre"... C'était le fils d'Ulysse, l'homme "aux mille ruses."
Un livre empli de sagesse, de poésie et de nostalgie _ un déroulé de phrases amples, rythmées, orales, de réelles références à la Grèce Antique et un goût réel de la Langue qui transparaît dans la maîtrise parfaite des imparfaits du subjonctif si beaux à voir avec leurs chapeaux comme des acteurs saluant à la fin d'une représentation.
Une invitation à la lecture comme émerveillement et ultime "ruse" pour échapper à l'absurde réalité de la vie.
Un passage que j'ai particulièrement adoré :
"Alors laissez-moi écrire sur cette absence. Et peut-être à cette absence. Mais s'il n'y avait que cela (...)
C'est un peu comme si on voulait arrêter sur une plage la marée montante. Vous êtes là, tout seul... Vous écartez les bras. Vous savez que c'est idiot, que cela ne sert à rien et, assez vite, vous êtes noyé(...)
Peut-être suis-je un petit garçon qui a construit un château de sable. Ou peut-être celui qui va le détruire d'un coup de pied. Comme ça, en passant."
JE RECOMMANDE DE TOUT COEUR +++++++
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de François Léotard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Léotard
Interview de François Léotard pour "Ca va mal finir" (Eds Grasset) (1/3)
autres livres classés : introspectionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13159 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre