AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yann Lepennetier (Adaptateur) Edith (Adaptateur)
ISBN : 2756013803
Éditeur : Delcourt (08/04/2009)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Les Hauts de Hurlevent sont des terres situées au sommet d'une colline et balayées par les vents du nord.
La famille Earnshaw y vivait, heureuse, jusqu'à que M. Earnshaw adopte un jeune bohémien, Heathcliff. Ce dernier va attirer le malheur sur cette famille.
Dès le début, Hindley, le fils de Earnshaw éprouve une profonde haine pour cet intrus. A la mort de son vieux bienfaiteur, Heathcliff doit subir la rancoeur de Hindley, devenu maître du domaine.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  24 juin 2015
Autant vous le dire de suite, je n'ai jamais lu Les Hauts de Hurlevent et je me suis dis que pour une première approche ces deux tomes seraient bien. Est-ce qu'après la lecture de ces BD, j'ai envie de me plonger dans le roman : ABSOLUMENT pas !
1er tome :
On fait la connaissance des personnages qui compose la famille Earnshaw. le père, la mère ainsi que les deux enfants. Très vite la famille "adopte" Heathcliff. Je dis bien adopte entre guillemet, car on va souvent lui rappeler que ce n'est qu'un pouilleux, un moins que rien.... On voit donc les enfants grandir mais il y a toujours cette jalousie entre les enfants. Puis c'est le décès de la mère et les malheurs s'enchaînent les uns au autre.
Ce premier tome s'achève quand les enfants sont ados / adultes et que Heathcliff s'enfuit de chez lui.
Tout est très noir, jalousie, rancoeur, alcoolisme..... Bref peu réjouissant.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
Commenter  J’apprécie          231
Under_The_Moon
  09 février 2013
Wuthering Heights : Cathy and Heathcliff
Une histoire aussi tragique et célèbre que Roméo et Juliette. Deux histoires aussi différentes que similaires lorsqu'on y réfléchit (sans entrer dans les détails bien sûr...). Ces deux récits nous parlent d'orgueil, d'amour et de différence. Et les 2 contribuent à faire la renommée des lettres anglaises !
Plus sérieusement, comme beaucoup de lecteurs, j'ai été littéralement happée par le roman d'Emily Brontë, et en voyant l'adaptation de Yann et Edith, j'ai voulu revivre le frisson. Et par curiosité aussi, car Les Hauts de Hurlevent n'est pas un roman qu'on peut qualifier de "facile". D'ailleurs par commodité -enfin, je crois - les auteurs ont choisi de ne pas faire le récit du voyageur. Ce qui évite du coup toutes les ellipses temporelles et changements de narrateur.
Le premier tome va de l'arrivée d'Heathcliff à Wuthering Heights à son retour après le mariage de Cathy et Edgar.
On y retrouve l'essentiel : l'égoïsme de la capricieuse Cathy, Hindley devenu détestable par la haine qu'il nourrit. Et surtout, la naissance de la haine et des ressentiments qui font la force de l'oeuvre d'Emily Brontë. Sans oublier la relation complexe entre Cathy et Heathcliff. Deux êtres opposés dans leur nature, bien que tous deux épris de liberté, sans aucun lien de sang et qui au fil des années nourrissent "quelque chose" de fusionnel : pas tout à fait amis, ni frères, ni amants. Mais un mélange de tout cela qui rend l'un indispensable à l'autre, leur permette de se comprendre au-delà de leurs différences mais bien sûr, incapables d'avoir une relation (quelle qu'en soit sa nature...) sereine.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TheWind
  07 octobre 2017
J'aime lire les adaptations de romans en Bd, comme j'aime en voir les films.
Il est rare qu'une bande dessinée ou qu'un film me plaise plus que le roman lui-même mais peu importe.
Je suis toujours assez curieuse du travail des scénaristes et de leur façon de traduire un roman en planches, en dialogues..
J'aime quand l'adaptation suit rigoureusement le texte. C'est le cas, ici. Enfin, je crois. J'ai lu Les Hauts de Hurlevent dans ma jeunesse et ma mémoire me fait forcément défaut. Je ne me souvenais pas, par exemple, du caractère si prononcé de Cathy. Une vraie petite Scarlett !
Mais j'aime encore plus retrouver l'ambiance, les émotions ressenties, les odeurs, les couleurs, les impressions et je n'ai eu droit qu'à des personnages qui m'ont paru très enfantins et manquant de finesse.
Il m'a manqué la poésie sombre de la lande, la violence et la beauté de l'amour entre Heathcliff et Cathy, ce je ne sais quoi qui donne tant de force au roman.
Commenter  J’apprécie          140
MmeButterfly
  10 décembre 2014

Emily Brontë n'a que 26 ans lorsqu'elle publie Les Hauts de Hurlevent. Il est difficile d'imaginer que c'est une "jeune fille" vivant retirée du monde dans un presbytère qui ait pu décrire avec autant de force la passion amoureuse, la soif de vengeance et les drames qui peuvent en découler.
Il semble évident qu'elle s'est largement inspirée du paysage familier qu'elle entrevoit tous les jours (la lande anglaise et les champs de bruyère) de la fenêtre de sa chambre pour bâtir son roman. Elle a sous les yeux tous les matériaux nécessaires à la "construction" de Hurlevent, la demeure de Catherine Earnshaw, bouillonnante "Cathy".
Les sentiments exacerbés qui animent les personnages de Cathy et du ténébreux Heathcliff lui auraient-ils été inspirés par les vents et les pluies de la lande anglaise qui l'entourent ?
Avec Les Hauts de Hurlevent, tous les ingrédients du romantisme et du roman gothique sont au rendez-vous. Un paysage largement tourmenté par les tempêtes de vent et de neige, des personnages déchirés par la passion amoureuse et/ou par la haine ; des personnages haut en couleur, qui ne font pas dans la demi-mesure, quitte à en payer le prix fort.
Pour ma part -et ce depuis plus de 30 ans- ce roman est mon "number one" de la littérature romantique anglaise qui, bien qu'écrit au XIXe siècle, n'en évoque pas moins des sentiments universels et intemporels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marie36
  09 septembre 2011
J'aime bien d'une manière générale les adaptations bd de certains romans, que cela soit la collection ex-libris de chez Delcourt ou celle de Casterman avec les romans de chez Rivages (surtout des polars), souvent les illustrateurs savent bien rendre l'atmosphère des romans....
C'est le cas des Hauts de Hurlevent, qui est un roman que j'avais envie de lire depuis longtemps, et ce qui m'effrayait ou me rebutait, c'était l'aspect fantastique et inquiétant du roman....Finalement c'était une très bonne chose que de lire cette bande dessinée....D'un graphisme assez enfantin par certains aspects mais avec une palette de couleurs qui rend tout à fait l'ambiance de la lande, sombre, inquitétante, sauvage, furieuse, comme l'est heathcliff.....Mais peut-etre ce dessin à peine enfantin peut aussi permettre à un lectorat jeune et adolescent de rentrer dans cette bande dessinée et d'avoir envie de lire ensuite le roman.....
Pour moi (qui ne suis plus ado depuis longtemps), ça a très bien fonctionné et la lecture de cette bd m'a donné envie d'aller lire le roman sans rien enlever au texte initial de cette oeuvre littéraire....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Emily5FEmily5F   16 février 2010
Mon amour pour Linton est comme le feuillage dans les bois : le temps e trnsformera, je le sais bien, comme l'hiver transforme les arbres. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous : source de peu de joie apparente mais nécessité.
Commenter  J’apprécie          150
Under_The_MoonUnder_The_Moon   09 février 2013
- Tu sais comment font les coucous ? Ils pondent leur oeuf dans le nid des autres oiseaux et leur gros poussin fait tomber tous les petits oisillons...

- C'est cruel !
Commenter  J’apprécie          70
marielitenpyjamamarielitenpyjama   16 octobre 2013
Catherine, vous savez que j'oublierais mon existence avant de vous oublier.
Commenter  J’apprécie          130
marielitenpyjamamarielitenpyjama   16 octobre 2013
Vous m’aimiez… quel droit aviez-vous alors de me sacrifier ? Quel droit ?
Commenter  J’apprécie          100
marielitenpyjamamarielitenpyjama   12 octobre 2013
Mes grandes souffrances en ce monde ont été les souffrances de Heathcliff ; je les ai observées et ressenties toutes dès leur naissance. Ma raison de vivre, c'est lui. Si tout le reste venait à périr et que lui survive, je continuerais d'exister ; mais si tout demeurait et que lui périsse, l'univers me deviendrait totalement étranger : je n'en ferais plus partie. Nelly, Je suis Heathcliff !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yann Lepennetier (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Lepennetier
Un don unique. Un destin hors du commun. LOUVE T3 paru le 05 avril 2013. Louve traverse l'effrayant Royaume du Chaos pour retrouver sa « part sauvage ». Cette dernière est partie affronter le dieu loup Fenrir afin de lui dérober la dextre de Tyr et la ramener au Mage Azzalepstön. En savoir + : http://www.lelombard.com/albums-fiche...
autres livres classés : adaptation littéraireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2795 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
. .