AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782764803196
Éditeur : Libre Expression (03/11/2010)
3.41/5   11 notes
Résumé :
Le secret !

Quel mot pourrait mieux décrire la jalousie avec laquelle Janine Sutto a conservé pour elle-même, toute sa vie durant, les vraies émotions qui l'ont tourmentée ?

Artiste au talent immense, cette femme, que son vieil associé Gilles Latulippe surnomme « Notre-Dame du Théâtre », a incarné les plus grands rôles féminins du théâtre classique et a contribué à la naissance de la télévision en langue française en Amérique ; ses rô... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Maribel
  22 janvier 2011
Je n'ai pas l'habitude de lire des biographies, mais quand j'ai vu cet offre de Babelio, je me suis dit que cette lecture avait de bonnes chances d'être intéressante. Et je ne me suis pas trompée, car Janine Sutto a un parcours fascinant. Arrivée au Québec à 8 ans, elle a toujours voulu faire du théâtre. Même aujourd'hui, à l'aube de ces 90 ans, elle est toujours active dans ce métier. C'est une femme déterminée qui a toujours su être moderne.
Le livre a été écrit par Jean-François Lépine, journaliste de métier et beau-fils de Janine Sutto. le choix peut paraître particulier au départ, puisqu'il a à parler de la relation de l'actrice avec sa fille (sa femme, Mireille Deyglun), ainsi que de lui-même...
Ce livre s'avérait nécessaire, car Mme Sutto a vraiment eu une vie bien remplie et elle a été une pionnière dans le théâtre québécois (elle a 70 ans de métier!). Figure importante dans notre société, elle ouvre ici une porte sur sa vie. Il s'agit d'une belle occasion pour elle de faire le bilan et de recevoir toute l'affection du public.
J'ai particulièrement aimé les moments de son enfance, lors de son arrivée à Montréal. le côté historique m'intéresse beaucoup. de plus, le livre est agrémenté de nombreuses photos. Ma lecture a néanmoins été, à certains moments, laborieuse. Tout d'abord à cause de la plume de l'auteur. Il donne parfois beaucoup de détails qui n'enrichissent pas le récit et qui alourdissent par le fait même le texte. J'ai eu parfois l'impression que l'auteur voulait entrer le plus de détails possibles. Certains passages ne sont qu'une succession de faits qui sont mal reliés entre eux, ce qui donne un texte haché. Pour le contenu, je trouve que le livre aurait gagné à être allégé lorsqu'on y parlait de théâtre. Car l'auteur rapporte qu'en telle année, elle a participé à telle pièce avec tous ces acteurs, mais ne dit parfois rien de plus. Sans les enlever, des notes en bas de pages ou des annexes auraient été à privilégier à mon humble avis. Dans le texte, ces nombreuses données font que l'on a parfois l'impression de lire un livre sur l'histoire du théâtre au Québec. de plus, l'auteur s'en tient beaucoup aux faits, j'aurais aimé entrer un peu plus en profondeur.
Au final, j'ai trouvé cet ouvrage intéressant, mais sans plus, à cause de l'auteur. Sa prose, mais aussi à cause de comment il a organisé son récit. Il vaut la peine de découvrir un peu mieux cette femme importante du Québec, mais je trouve que le livre aurait mérité d'être fait différemment. Par contre, il ravira les gens près du milieu culturel, qui se sentiront moins à l'écart du texte et de ses références.
Merci à Babelio et à Libre Expression pour cet envoi.

Lien : http://chezmaribel.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
iarsenea
  21 décembre 2010
Lorsque Babelio m'a proposé ce partenariat pour la toute nouvelle biographie de Janine Sutto écrite par son beau-fils, j'ai longuement hésité. La biographie est un genre littéraire qui me transporte rarement, et le théâtre québécois, domaine de prédilection de Madame Sutto, m'est très peu familier, surtout à l'époque où elle a commencé à exercer son métier. J'avais donc peur de m'ennuyer parce que je ne connaissais ni les pièces de théâtre, ni les autres comédiens. Ce qui m'a fait céder, en fait, c'est que ma mère souhaitait fortement avoir un exemplaire gratuit de cette biographie !
Je me suis donc embarquée dans cette lecture avec beaucoup d'a priori. D'un sens, je ne me suis pas trompée : les citations de comédiens et de pièces de théâtre sont très nombreuses. Mais comment faire autrement lorsqu'on parle de Janine Sutto, cette femme qui a incarné de multiples personnages de radio, de télévision et de théâtre pendant plus de soixante-dix ans ? Par contre, on aborde aussi sa vie, sa vie qu'elle a toujours cachée du public. Ses relations amoureuses, sa fille trisomique, ses voyages, sa relation en dents de scie avec sa fille Mireille Deyglun, sa capacité incroyable à gérer son temps ou sa capacité à toujours être présente pour ses amis. Ce côté de la biographie m'a beaucoup plus inspirée, de même que la lecture que l'on pouvait faire de l'histoire du Québec au travers de l'histoire personnelle de Janine Sutto.
En résumé, donc, si par moments j'étais un peu lassée par les longues descriptions de pièces de théâtre, mon expérience globale de la lecture de cette biographie m'a été bien agréable.
Merci à Babelio de la proposition et à la maison Libre Expression pour cet envoi.
Sixième contribution au défi Décembre au Québec de Jules !
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jojo12
  01 décembre 2010
Au départ je n'étais pas enthousiasmée, les 100 premières pages, environ, m'ont parues laborieuses à cause du nombre trop important d'énumérations de pièces de théâtre. C'était difficile à suivre. Par la suite le ton a changé, la lecture est devenue très agréable et aisée, plus j'avançais plus j'accrochais. Janine Sutto nous livre des parties importantes de sa vie personnelle et on apprend à la connaître en tant que femme et non seulement en tant que comédienne.
L'auteur, Jean-François Lépine, journaliste émérite, nous prouve qu'il peut être également un excellent auteur.
Je recommande à tous la lecture de la biographie de cette grande dame qu'est Janine Sutto.
Commenter  J’apprécie          20
Jessoya
  18 décembre 2010
C'est avec un très grand plaisir que j'ai plongé dans la biographie de « Notre-Dame du Théâtre ». J'adore le théâtre depuis que j'ai été plongée dans cet univers à l'adolescence et j'étais très curieuse d'en savoir plus sur la vie d'une des pionnières du théâtre au Québec. J'ai trouvé que l'écriture de Jean-François Lépine était très sobre et que, bien qu'on sentait parfois un parti pris, on voyait l'effort de neutralité derrière le texte. Contrairement à plusieurs, l'énumération des nombreuses pièces de théâtre auxquelles a participé Mme Sutto ne m'a pas dérangée. Au contraire, cela m'a permis de faire des liens avec le cours sur la chanson québécoise que j'avais pris lors de ma dernière session. En effet, plusieurs événements venaient en parallèle et ont été marqués par les mêmes choses : par exemple, la grève à Radio-Canada. Je dirais que la seule chose qui m'a un peu troublée, c'est de voir que, même si on voit que Janine Sutto adore son métier, on reste avec l'impression qu'elle a rarement été heureuse de le pratiquer. Dans le sens où, à de nombreuses reprises, M. Lépine indique qu'elle n'aimait pas la mise en scène ou ses coéquipiers ou la pièce ou toutes ces réponses. Comme si toute sa carrière avait été une grande frustration. Malgré tout, ce fut une lecture passionnante sur une passionnée.
Lien : http://www.libellul.com/?p=2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fibula
  10 janvier 2011
Les immigrants, dans leur pays d'adoption, peuvent trouver en la littérature un moyen extraordinaire d'en apprendre sur la culture "locale" et l'identité de leur nouvelle terre.
Il en va ainsi, au Québec, avec l'oeuvre de Michel Tremblay, et particulièrement Les Chroniques du Plateau Mont-Royal, qui comme je l'ai déjà exprimé plusieurs fois sur ce blogue, devraient être une lecture obligatoire pour tout nouvel arrivant, même si tout le contenu n'est pas facile à comprendre du premier coup. La langue et la réalité québécoise élargissent la vision que l'on peut avoir de notre propre expérience d'immigration.
Les biographies et autobiographies jouent un peu le même rôle : situer une personne - connue ou moins connue - dans un lieu précis, ancré dans une réalité particulière. Souvent, une biographie va couvrir une période historique plus ou moins longue, plus ou moins importante. Mais toujours, elle regorgera de détails, souvent nouveaux et instructifs.
Par cette digression, j'en viens à vous parler d'une de mes dernières lectures, Janine Sutto, Vivre avec le destin, écrite par jean-François Lépine, journaliste bien connu qui travaille pour Radio-Canada depuis de nombreuses années, actuel présentateur de l'excellente émission Une heure sur terre.
Lien : http://lecturesdicietdailleu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
iarseneaiarsenea   21 décembre 2010
Andrée Lachapelle prononce à cette occasion une phrase révélatrice du sentiment de ses pairs : « Tu marches devant nous et on te suit lui dit-elle devant tout le monde. Tu montres le chemin sans nous le montrer. »
Commenter  J’apprécie          10
iarseneaiarsenea   21 décembre 2010
Je voudrais bien regarder le passé, mais je suis trop occupée pour m'y attarder.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Jean-François Lépine (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Lépine

Jean-François Lépine sur la ligne de feu
Pendant quarante-deux ans à la télévision et à la radio, j'ai toujours eu à portée de main un de mes carnets de notes. À l'écran, ils faisaient partie de l'image. Quand Marc Laurendeau...
autres livres classés : comédienneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Jean-François Lépine (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1217 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre