AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B008QZTIH2
Éditeur : France Empire (30/11/-1)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  12 juillet 2016
Cela commence comme un roman d'espionnage !
Ordre est donné, en février 1946, au croiseur léger, le "Montcalm", de rallier Cherbourg pour y ramener, de Martinique, tout l'or qui représente les dernières richesses de la France.
Les américains veulent en prendre le contrôle ....
Les allemands, par vertu, s'en offusquent ...
Les anglais sont prêts à empêcher par la force l'appareillage du bâtiment ...
L'amiral Adolphe Lepotier est l'auteur, aux éditions "France-Empire", d'une série mythique s'intéressant aux grands ports français :
"Toulon, porte du levant", "Brest, porte océane", "Lorient, porte des Indes", "Marseille-Fos et le grand delta", "Dunkerque", "Rouen, le Havre, Antifer, ports de la Seine", Bizerte" et bien sûr "Cherbourg, port de la libération".
Ce dernier est paru en 1972.
"Projeté par la presqu'île du Cotentin en pleine mer de la Manche et protégé par les deux cornes de la Hague et de la Hougue, le port de Cherbourg offre une zone de mer relativement calme, en dedans de quelques redoutables courants de marées connus sous le nom de raz et redouté des anciens navigateurs".
En octobre 1920, l'auteur y embarque sur un vieux croiseur-cuirassé ...
En mars 1946, il découvre les ruines de son arsenal ...
L'amiral Lepotier est un marin doublé d'un solide historien.
Il entreprend ici, en plus de 500 pages, de raconter l'Histoire de la ville de Cherbourg :
Voisin la Hougue, professeur d'hydrographie, a écrit, de 1720 à 1728, la première Histoire de l'ancien Cherbourg.
Pour lui cette cité, antérieure à la conquête romaine, se serait appelée "Ker" pour ville et "burg" pour forteresse.
Dans une charte du duc Guillaume le bâtard, futur conquérant de l'Angleterre, le même lieu est désigné sous le nom de "Carusbure" ...
En 56 av J.c., les Unelli, habitants du Cotentin, furent, sous la direction de Viridovix, vaincus par Titorius Sabinus, l'envoyé romain de Grassus.
L'occupation romaine dura plus de 500 ans ...
Le IXème siècle vit les premiers débarquements de ceux qui, en Neustrie, allaient donner son nom à la région actuelle ...
Gerberot, comte de Cherbourg, et ses deux fils se distinguèrent à la bataille d'Hastings ...
L'amiral Lepotier est un historien solide mais sa plume ne possède pas le style, ni la verve d'un Claude Farrère, d'un Paul Chack ou même d'un Jean Mabire.
L'ouvrage peine dans ses premiers paragraphes.
Mais, très vite, il s'avère être passionnant.
Vauban disait de Cherbourg, en 1686, lorsqu'il y vint pour la première fois, que sa géographie en faisait "l'auberge de la Manche".
Il en fit un port militaire pour frégates et une place forte à l'abri de toutes les attaques ...
L'amiral Lepotier nous offre ici, en même temps qu'un formidable récit historique, quelques fines analyses, notamment sur la bataille de la Hougue, et sur l'importance géostratégique du port de Cherbourg ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   12 juillet 2016
Les vieillards qui ont vu Cherbourg en 1780 ont bien du mal à le reconnaître aujourd'hui.
Une baie profonde de quatre mille mètres et large d'autant entre les extrémités de ses promontoires, était ouverte, depuis le commencement du monde, à tous les vents de l'ouest à l'est en passant par le nord.
Au fond de cette baie se trouvait une petite ville démantelée peuplée de huit mille habitants et un port de commerce incapable de recevoir des vaisseaux de guerre.
A l'est de cette ville s'étendait une côte plate et sablonneuse où la mer n'a point de profondeur.
A l'ouest il y avait un long banc de rochers au pied desquels il restait, en certains endroits, cinq mètres d'eau à marée basse.
Tel était Cherbourg avant le commencement des travaux ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gillgill   19 juin 2016
Voisin la Hougue, professeur d'hygrophie dans la première moitié du XVIIIème siècle et qui a écrit, de 1720 à 1728, la première Histoire de l'ancien Cherbourg, y affirmait que l'Île Pelée était encore attachée au continent vers le milieu du XVIème siècle, mais Pierre de Chantereyne écrivait à la même époque, que l'on trouvait dans un manuscrit datant du règne de François 1er l'expression "Île Pelée", ce qui prouverait que la séparation d'avec le continent aurait eu lieu avant 1547 ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : cherbourgVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
277 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre