AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090931947
Éditeur : Editions Armada (01/04/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Jérôme Lereculey a réalisé bon nombre de BD depuis 1994 dont le cycle Arthur et Wollodrïn aux éditions Delcourt.
Tout petit déjà, comme beaucoup d’enfants, Jérôme gribouille, des pages et des pages, dans son coin, et reste tranquille. Du coup, il se fait remarquer par rapport à ses petits camarades et devient dans son esprit « celui qui dessine ».
Il s’accroche à cette idée et petit à petit découvre tout ce qui lui reste à apprendre dans ce domaine et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Erik35
  21 décembre 2017
ET IL APPELLE CELA DES GRIBOUILLES...!?
Les Masses Critiques organisées sous la férule bienfaitrice de Babelio se suivent et ne se ressemblent pas. Pour preuve ce carnet de croquis édité par les éditions Armada, jeune et vaillante maison installée à l'Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse et qui a pour vocation de publier des ouvrages de science-fiction, fantastique et fantasy. Découverts à l'occasion de cette Masse Critique de Novembre, je remercie les uns comme les autres pour ce charmant petit objet.
Adoncques, Messire Jérôme Lereculey, jeune (il a un an de moins que votre serviteur, donc : jeune !) dessinateur surdoué qui s'est fait connaitre, pour beaucoup, par ce très beau cycle arthurien paru dans la première décennie du nouveau millénaire - déjà chez Delcourt - sur des scénarios impeccable de David Chauvel serait, dixit lui-même, un gribouilleur ? On peine à ne pas faire son jaloux en admirant ces traits de crayons (encre ou graphite) qui nous émerveille depuis cette première série de longue haleine.
Cependant, le dessin s'est affiné au fil du temps. Il s'est indéniablement affermi, le mouvement devenant plus limpide, plus ample, un peu moins sec, les expressions des visages, les postures se sont complexifiées sans que cela soit au détriment d'une lisibilité toujours très directe, impressive, frontale souvent. Il y a de la beauté, de la grâce dans ce dessin-là. de la gratuité esthétique et superfétatoire, rarement : Jérôme Lereculey aime aller droit au but, mais cela n'empêche ni finesse ni richesse des détails.
Pour en arriver à de tels résultats - on pense tout particulièrement à ce nouveau cycle absolument haletant, composé au cordeau, massif comme un orc, malin comme un nain et hypnotisant comme un elfe, cycle en voie d'achèvement, qu'est Wollodrïn. L'avant dernier volume est attendu pour la rentrée de janvier. Inutile de préciser l'impatience à le découvrir bientôt ! -, pour en arriver là, entamions-nous, il faut de la matière et cette matière c'est le dessin, ce sont ces croquis exécutés sans relâche, ces esquisses imparfaites sans doute mais qui donne déjà le ton de l'oeuvre à venir, ces coups de crayons inlassablement griffonnés sur ces carnets qu'on emporte avec soi, sur ces feuilles noircies au hasard des essais.
C'est tout ce travail préparatoire que représentent ces charmants petits carnets, réellement fabriqués comme de vrais carnets de croquis d'environ deux cent pages, avec reliure spirale ad hoc, que l'on feuillette l'air de rien mais qui, petit livre pour fan, simple amateur de belle ouvrage ou dessinateur en herbe, ravira par sa diversité, retraçant diverses étapes de ce travail préparatoire, affinant les angles, les pauses, les expressions.
Les personnages créés par Jérôme Lereculey pour le premier volume de la première série des 7, «7 voleurs», ainsi que pour le cycle Wollodrïn y sont les plus représentés mais on y reconnaîtra aussi quelques personnages de sa série antique «Golias» ainsi qu'un certain nombre de Batman -d'évidence très inspirant ou délassant, on n'en saura pas plus -. Les animaux, réels ou fantastiques, ne sont pas en reste et souvent bluffant, tels ce rhinocéros, ces nombreux fauves, ces sagittaires ou ce dragon épineux vers la fin de l'ouvrage. Sans oublier un débonnaire ours brun fumant tranquillement sa pipe confortablement installé dans son fauteuil...! On peut dessiner sérieusement sans forcément se prendre au sérieux.
Comme un clin d'oeil à son public, Jérôme Lereculey cède aussi au plaisir de s'auto-portraiturer, bien que donnant de lui-même un masque féroce qu'on lui connait peu - un air de père Noël revêche et fâché - , du moins pour celles ou ceux l'ayant rencontré à l'occasion de salons du livre ou de dédicaces.
Ajoutez un nombre très important d'études de chevaux, dans toutes les positions et toutes les allures, ainsi que quelques demoiselles généralement très girondes, et vous aurez une petite idée de ce que ce recueil propose à l'amateur.
On pourra sans doute reprocher le peu d'explications données, en dehors d'une éclairante préface du dessinateur en personne, mais ce carnet n'est évidement pas un "artbook", il n'en a ni le format ni l'intention (ni le prix...), tandis qu'il répondra fort bien au plaisir de se plonger dans les coulisses de la composition graphique d'un de nos meilleurs dessinateurs actuels dans le domaine de la BD de fantasy. On en redemande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
alyasthistle
  22 janvier 2018
En voilà un petit ouvrage bien singulier que j'ai eu le bonheur de découvrir grâce à l'opération Masse Critique Graphique de décembre et pour cela je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Armada.
Je survolerai rapidement les points négatifs pour ensuite m'attarder sur le positif (parce que c'est quand même ce qu'il y a de mieux pour le lecteur, le positif !).
J'ai été moi aussi un peu surprise par la taille de l'ouvrage. Il est tout de même assez petit et sans vouloir en faire un artbook les dimensions d'un comics ou d'un magazine de poche auraient sans doute procuré un confort facilitant la prise en main de l'ouvrage et la possibilité "d'entrer" plus avant dans celui-ci.
Dans le même ordre d'idées, l'absence de textes hormis la préface de l'auteur, est quelque peu déroutante. Mais là on glisse déjà du négatif vers le pas-si-mal-en-fait. En effet, cette absence de texte, de chemin balisé, oblige à s'interroger, à réellement tenter de lire les dessins, l'assemblage des traits pour comprendre l'intention de Jérôme Lereculey. Pourquoi insister sur cet orque (ou ogre ou géant n'ayant pas encore lu Wollodrin ou Arthur je ne suis pas certaine de l'espèce représentée...) ? Quel est le sentiment qui semble passer dans son regard ? Est-ce que je le perçois plus dans ce premier croquis ou dans tel autre ?
Et là nous entrons dans le positif : cette tentative de décryptage se transforme finalement en véritable lecture des dessins et puis relecture et puis partage avec les autres membres de la famille ( y compris avec des enfants ne sachant pas encore lire à qui l'on peut poser des questions sur ce que fait tel ou tel personnage, qui il est, ce qu'il va devenir).
Autre point positif, le style de Jérôme Lereculey touche "ma corde graphique" si je puis dire. Ses dessins correspondent à mon sens esthétique et à cet univers de fantasy que j'apprécie beaucoup lorsqu'il est traité avec une certaine finesse.
Ce fut donc une bien belle découverte dont je continue à profiter puisque j'ouvre régulièrement le carnet pour me replonger dans un des croquis. Pour une description plus détaillée et érudite de l'ouvrage qu'il me soit permis de renvoyer à la critique très complète et très bien faite d'Erik35.
Et pour le reste, il est certain que la découverte du trait de Jérôme Lereculey m'a donné envie de me plonger dans Arthur et dans Wollodrin, très prochainement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Fafnirlit
  04 janvier 2018
C'est grâce à l'op. Masse critique de décembre que j'ai pu avoir ce petit carnet de croquis.
Je n'y connais rien en dessin, mais j'étais curieuse et ce genre d'op. permet justement de découvrir des livres qu'on n'a pas forcément l'habitude de lire. C'est donc en total néophyte que j'ai ouvert ce carnet et que je vous donne ici mon avis.
Déjà quand le livre est arrivé j'ai été surprise par ses dimensions, il est vraiment petit, mais heureusement cela ne gâche rien au contenu. Jérôme Lereculey nous introduit en quelques phrases ce carnet ainsi que son travail, puis ses croquis et dessins défilent sur presque 200 pages.
Ce carnet regroupe différents types de dessins passant du croquis de recherche à l'illustration finale ce qui permet de visuellement comprendre le cheminement de l'artiste, et ce même quand on n'est pas doué en dessin (ce qui est mon cas) tout en s'émerveillant.
C'est un très bel ouvrage, mais je ne peux m'empêcher tout de même d'être un peu déçue par le manque de texte. Je ne m'attendais pas à un pavé par dessins, mais au moins un petit mot, une légende ponctuelle pour replacer le travail dans son contexte, car quand on ne connaît pas du tout l'artiste, comme moi, on est un peu perdu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik35Erik35   21 décembre 2017
Le dessin est donc un constant aller-retour entre ce qu'on sait et ce qu'on voit, entre la silhouette et la structure, entre la ligne et la mise en volume.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Jérôme Lereculey (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Lereculey
Angleon, le prospère royaume des félins, est en ébullition : Cyrus, le vieux roi, est au plus mal, et cette mort imminente aiguise les appétits. Enfants, neveux, amis, ennemis? Chacun fourbit ses armes.
Scénariste : David Chauvel, Andoryss, Patrick Wong Illustrateur : Didier Poli, Jérôme Lereculey
Résumé : Ce n?est un secret pour personne : le vieux roi Cyrus, héros de la bataille de Drakhenor, est mourant. Son neveu Hirus, jeune tigre brutal et ambitieux, et successeur désigné du roi, rêve d?imposer sa loi au reste des 5 Terres. Mais comme toujours chez les félins, rien n?est simple, et le trône est l?objet de toutes les convoitises, tandis que dans les royaumes voisins, on observe la situation, prêt à fondre sur Angleon au moindre faux pas?
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
+ Lire la suite
autres livres classés : croquisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1411 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre