AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2914471033
Éditeur : Lire c'est partir (30/11/-1)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Son œuvre, inclassable.
emprunte à tous les genres, avec une prédilection marquée pour le roman gothique dont l'atmosphère macabre sied au sombre destin de ses héros. L'auteur n'est pourtant jamais tout a fait dupe de ses personnages, exorcisant le drame pur la parodie : aussi le lyrisme le plus échevelé fait-il bon ménage avec l'humour le plus noir clans ces récits où règne une imagination débridée. Qu'il joue du fantastique, de l'aventure ou titi mystère, s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
latina
  23 décembre 2015
Vous en avez marre du petit Jésus, des anges, du père Noël ? Eh bien lisez Gaston Leroux, vous verrez le diable !

Manoir lugubre en plein milieu des Vosges, plateau sinistre battu par les vents, orage cataclysmique : ceci pour le cadre.
Gentilhomme habité par le désespoir, 4 jeunes chasseurs perdus en pleine tempête, une vieille servante non rassurante, un intendant fébrile, un chien muet : ceci pour les personnages.
Et puis...une armoire qui s'ouvre toute seule...

Ceci est un récit très court de l'auteur de « Rouletabille », écrit en 1908, typique de la littérature fantastique traditionnelle. Tout y est : la désolation du cadre, les tourments du personnage principal, l'avertissement donné au héros de ne pas se lancer dans une aventure pour le moins terrifiante, et évidemment, la transgression. Gaston Leroux a mis le paquet, c'est évident.

Certains me diront : un peu kitch, non ? Je répondrai : oui, mais cette ambiance sert admirablement de contrepied à celle que nous connaissons ces jours-ci. Un peu d'équilibre, ça fait du bien.
Alors, les chants de Noël ou les hurlements d'épouvante ?
Le petit Jésus ou le diable ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463
PiertyM
  27 mai 2018
Une histoire fantastique courte mais dense! le narrateur, avec ses amis se trouvent bloqués dans la forêt par une tempête après leur chasse. Ils sont contraints d'accepter l'hospitalité de l'homme qui avait vu le diable. Ils se disent comment soigner cet homme qu'ils trouvent fou. Or la ruse du diable est de vous faire miroiter une certaine joie matérielle contre votre âme, que vous allez perdre assurément d'une manière ou d'une autre. Hé bien, pourquoi ne pas aussi user de ruse pour rendre à cet homme son âme...Une petite lecture émouvante!
Commenter  J’apprécie          270
gill
  14 avril 2013
Cette courte pièce de théâtre, en deux actes, de Gaston Leroux est un drame fantastique. Il fut représenté pour la première fois, en 1911, sur la scène du "Théâtre du rire et de l'épouvante" au Grand-Guignol, rue Chaptal à Pigalle.
Mathis et sa jeune épouse Claireli, Mathieu leur ami, tous trois suisses et riches propriétaires, ainsi qu' Allan, qui est le compagnon de jeunesse de Mathieu mais aussi, en secret, l'amant passionné de Claireli, se sont perdus en Montagne, au fin fond du Jura, sur le massif de la Grande-Marnière.
Ayant échappés, de justesse, à un accident où Allan a sauvé la vie de Mathis, ils trouvent refuge dans un chalet occupé par un vieil homme et sa gouvernante.
Mais Mathieu et Mathis reconnaissent la porte ornée d'une grande croix peinte dont parle la légende.
Ils ont trouvé refuge chez l'homme qui a vu le diable, qui a passé avec lui, pour ne jamais perdre au jeu, un marché en lui vendant son âme. Dehors, la tempête fait rage, il leur est impossible de fuir. de plus, Allan rit de leurs naïveté et se moque de leur peur.
Quand soudain, le vieil homme apparaît, et leur souhaite le bonsoir, s'inclinant fort naturellement devant Claireli....
Cette pièce, sorte de nouvelle légende de "Faust", très moderne et malicieuse, est la seule de Gaston Leroux que contient le répertoire du Grand-Guignol. Très courte, elle est rapide et le style efficace de l'auteur en font une histoire à faire frémir dans les chaumières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   14 avril 2013
Les deux actes se passent dans le même décor. Vieille salle à manger de gentilhommière. Grosses poutres au plafond. Âtre immense au fond. Porte à gauche donnant sur la montagne. A côté de la porte, toujours à gauche, second plan, fenêtre aux volets clos.
A droite, premier plan, petit escalier de bois qui grimpe à une porte conduisant à l'appartement de l'homme.
Au fond, à droite de la cheminée, autre porte conduisant dans les appartements. A gauche, au fond, dans un pan coupé, une porte de forme assez singulière et ornée d'une grande croix peinte. [...]
Ameublement vieux, simple, un peu lugubre, mais nullement fantastique en dehors de la porte à la croix.
Quand le rideau se lève sur le premier acte, c'est le soir.
Tout est fermé dans la gentilhommière, car il fait un temps affreux et le vent secoue l'antique bâtisse jusque dans ses fondations. La salle n'est éclairée que par le feux de l'âtre....
(lever de rideau de la pièce extraite de "L’Illustration théâtrale" n° 220 parue en août 1912)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Gaston Leroux (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaston Leroux
Rencontre avec Nicolas Sorel de la compagnie Amavada, à l'origine du projet Belle époque ! Ce projet nous replonge dans l'oeuvre de trois auteurs normands 1900 : Gustave Lerouge, Maurice Leblanc et Gaston Leroux.
autres livres classés : diableVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

gaston leroux

Quand est-il ne ?

1868
1869
1861
1864

9 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Gaston LerouxCréer un quiz sur ce livre