AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2715243936
Éditeur : Mercure de France (12/01/2017)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Été 1948, Arizona. Trois jeunes acteurs, Joan Ellis, Paul Young et Bob Lockhart, tournent un western. Sur la pellicule, Paul et Bob se disputent le cœur et le corps de Joan. Mais horschamp, les choses sont bien différentes... Les garçons se rapprochent inexorablement et Joan assiste, fascinée et impuissante, à la naissance d’une passion. Mais à l’époque, la pression des studios, les ligues de décence, les comités de censure et les attaques de la presse auront raison... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
livresetbonheurs
  25 février 2017
Nous voilà projetés dans l'Amérique hollywoodienne des années 50, avec son cortège de westerns moyens, de starlettes féminines et masculines censés endosser un rôle bien précis, stéréotypé à souhait.
Mais voilà, qui aurait pu prédire qu'une histoire d'amour naîtrait entre Paul et Bob et qu'elle (sur)vivrait 7 années ?
Sous la forme de confessions journalistiques, bien des décennies plus tard, les protagonistes partagent leurs souvenirs de tournage, d'amour et de censure. Mais aussi ceux des manigances des studios et du harcèlement de la presse. Parce qu'à cette époque, il n'était pas bon être homosexuel, même dans le milieu du cinéma !
Avec une précision quasi chirurgicale, Gilles Leroy dépeint l'envers du décor. Et l'envers de l'envers du décor.
On imagine sans peine les acteurs de l'époque qui ont pu inspirer l'auteur et ce qu'ils ont du endurer.
On passe de l'un à l'autre, on essaie de démêler le presque faux du vrai de vrai.
Amertumes, mensonges et liberté se côtoient pour recomposer une histoire qui a marqué chacun de ses protagonistes, quelle que soit la vie qu'ils ont ensuite décidé de suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Griselda20116
  10 août 2017
J'ai beaucoup aimé ce beau roman que j'ai lu d'une traite. Evidemment, j'ai une grande et très ancienne passion pour l'Age d'Or de Hollywood. J'ai un coeur de midinette! J'ai lu un nombre incalculable de romans et de biographies concernant cette époque, pour moi et d'autres nostalgiques si fascinante.
L'auteur a choisi des noms d'emprunt pour narrer cet épisode de l'immense et tempétueuse saga hollywoodienne. le "secret" ne résiste pas longtemps aux descriptions "transparentes" et de toute manière, les acteurs concernés sont décédés depuis bien des années.
L'un des deux est une des plus grandes vedettes du cinéma américain et sa carrière couvre quasi 5 décennies! Cette histoire d'amour fut célèbre en son temps. Comme l'époque était plutôt austère du moins en surface, il fallait à tout prix cacher cette liaison "scandaleuse". Elle fut dévoilée, photos à l'appui, à l'époque et bien longtemps après.
Le "héros" du récit était doté d'un physique hors du commun par sa beauté et son élégance, il avait aussi un charisme sans pareil... Son talent couvrait tous les registres de la comédie la plus farfelue à la tragédie la plus totale sans oublier les films noirs... Son compagnon était lui aussi un très beau garçon, mais absolument différent et même aux antipodes. Il mena une carrière plus qu'honorable.
L'auteur a pris des libertés avec les destinées si contrastées de ces deux hommes et a voulu faire ressortir les contraintes qu'ils durent subir. Leur fin ne fut pas celle qu'il décrit; elle fut bien moins tragique et ils connurent tous les deux un bonheur conjugal et tout-à-fait hétérosexuel! Ils furent également d'heureux pères!
Je pense que Gilles LEROY a voulu porter un regard très actuel sur l'homosexualité masculine et faire le parallèle avec hier et aujourd'hui.
L'écriture est vraiment belle: elle est lisse et coule toute seule. Les descriptions sont parlantes, c'est le cas de le dire. L'univers du cinéma tel qu'il était à l'époque du "star system" est parfaitement décrit et certains passages saisissants. le décor "idyllique" des villas somptueuses et des piscines légendaires est dépeint à la perfection. On s'y croirait.
Un voile de vague à l'âme entoure tout ce roman comme une écharpe de brume. Les personnages secondaires sont bien à leur place et apportent une touche de réalisme à l'ensemble.
Un bonheur de lecture!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
leo62500
  14 novembre 2017
Au début des années 2000, le narrateur, journaliste français en visite aux Etats-Unis rencontre les trois personnes qui ont le plus compté dans la vie de Robert Lockhart, icône du cinéma hollywoodien encore vivante.
Tour à tour, un agent, une amie actrice et un ancien amant lui raconteront la vie de l'acteur charismatique selon leur point de vue à l'occasion de plusieurs rencontres.
J'ai beaucoup aimé ce roman bien documenté, foisonnant de détails sur Broadway et Hollywood ainsi que la vie de l'acteur gay, mélangeant personnages ou faits réels et fictifs.
Je me suis laissé porter par l'histoire qui m'a rappelé les biographies de Rock Hudson ou de Montgomery Clift, acteurs qui apparaissent d'ailleurs dans le récit ainsi que d'autres.
Page après page j'ai eu envie de connaître la suite et l'émotion a grandi en moi lors des derniers chapitres.
Commenter  J’apprécie          10
henrimesquida
  25 mars 2018
Dans les coulisses des grandes productions lissées, les réalisateurs jouent les divas, les droits des acteurs sont bafoués, et les discriminations vont bon train. Entre fiction et réalité, nos personnages se mêlent aux noms les plus prestigieux. Lockhart incarne le self-made man et l'artiste maudit, alcoolique, drogué et mal-aimé, forgé par son mentor et ami Montgomery Clift. On croise aussi le couple engagé Bacall et Bogart, l'imbuvable Brando, la « vieille fée » de toutes les fêtes Mae West, Truman Capote et Tennessee Williams en homosexuels affichés, et James Baldwin, figure du mouvement pour les droits civiques. Gilles Leroy les aime, ses personnages, étoiles désabusées qui ont la classe de jouer leur rôle jusqu'au bout, même quand les projecteurs sont éteints, et nous offre un beau roman choral, subtil et sensible. (critique du blog onlalu)
Commenter  J’apprécie          10
Philes67
  19 août 2017
Une histoire d'amour secrète entre deux acteurs de western à Hollywood, dans une Amérique puritaine marquée par le maccarthysme. Racontée avec le recul du temps, cette histoire d'amour fictive questionne ce grand tabou de la sexualité qui régit Hollywood.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Bibliobs   11 avril 2017
Il faut lire ce beau mélo crépusculaire à la Todd Haynes où Gilles Leroy multiplie les points de vue pour raconter, avec le recul de plusieurs décennies, sa douloureuse histoire.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LaCroix   03 février 2017
Gilles Leroy revient à l’Amérique dans un roman polyphonique, chronique d’un amour interdit au temps du maccarthysme et réflexion sur la trahison des images.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 août 2017
« Se revoir si jeune, qui en a envie au fond ? Ça fait du bien, ça fait encore plus de mal... Oui, je m’étais persuadée de ma laideur, une tare arrivée à la puberté et qu’on ne pouvait pas rater puisque c’était en plein visage : mon nez avait poussé, énorme avec une bosse au milieu. Je passais mon temps à la triturer, à évaluer sous mes doigts la déformation de l’os que j’imaginais monstrueuse. On eut beau me photographier de face et de profil pour me prouver le contraire, me dire que la bosse se devinait à peine et qu’elle ajoutait du caractère à mes traits, je me voyais défigurée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 août 2017
« Que de bruit pour une reprise, tant d’énergie, tant d’argent. Partout dans la presse il n’est question que de la nouvelle copie. En arrivant tout à l’heure, j’ai vu le panneau géant à l’angle de Columbus et de la 65e. Bigre. Si je m’attendais à revoir un jour cette affiche. Vous connaissez la version d’origine, je veux dire : en noir et blanc, avec le son de casserole ? Non ?... Vous vous contrefichez du film, comme tout le monde. Vous êtes là pour Robert Lockhart. Moi pareil. Si ce n’était pour lui, Bob, parce que le festival lui rend hommage, je me serais abstenue, croyez-moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 août 2017
 Je ne suis pas du sérail, moi, je n’ai rien fait pour devenir acteur et je n’ai eu aucun mal à arrêter. Eva Magnussen et Paul Young, mes parents, n’avaient que répugnance pour ce milieu et ce métier. Tricher à l’écran ou épouser Satan, c’était du pareil au même.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 août 2017
Vous parlez d’une vie. On passe son temps dans la terreur de son apparence. Face au miroir, chez soi ou dans sa loge, on triche, on se recompose, on se ment. Mais se voir à l’écran, sans pouvoir se corriger ni rembobiner, ça, c’est infect... Et les années n’apportent pas la sagesse, ce qu’on aurait pu gagner en confiance et en acceptation, on le perd avec le délabrement du corps. C’est sans fin, sans fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 août 2017
Un film de mecs, quoi, un Œdipe sans la mère, de la castration entre père et fils comme on en a tourné au kilomètre depuis que le cinéma existe, et moi là-dedans je jouais une fois de plus les utilités, mais là, rien de neuf non plus sous le soleil des plateaux.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gilles Leroy (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Leroy
Gilles Leroy - On n'est pas couché 16 février 2019 #ONPC
On n'est pas couché  16 février 2019 Laurent Ruquier avec Christine Angot & Charles Consigny  France 2 #ONPC

Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/

Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel

Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : hollywoodVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5261 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre