AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B08BZHYS33
290 pages
Éditeur : Éditions Alter Real (30/10/2020)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Paris, 2019. Héléna McFinigan, jeune femme au caractère bien trempé enchaîne les jobs miteux. Orpheline, elle ignore tout de ses origines, de sa famille, alors quand elle reçoit une lettre d’une prétendue parente résidant dans les Highlands, elle n’hésite pas une seconde. Elle voit là l’occasion de s’offrir une parenthèse dans sa vie de galère et d’en savoir plus sur ses ancêtres, et sur elle-même.
Écosse, 1742. Si Liam McLaren travaille dans les écuries du c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lildrille
  06 février 2021
Le premier tome de Running out of time enchante par son côté historique mais aussi par sa romance émouvante, et une narration de qualité. Les amoureux des légendes celtes seront ravis de voyager en terres écossaises, d'apprendre quelques expressions et mots de gaéliques (peut-être pas à les prononcer), et d'en découvrir davantage sur les habitudes culinaires, médicinales, vestimentaires et juridiques de cette époque, où les anglais et les highlanders ne se trouvaient pas en bons termes, du tout.
L'histoire d'amour n'étonne pas, comme le combat intérieur de l'héroïne qui essaie à tout prix de ne pas tomber amoureuse pour ne pas s'éloigner de sa mission première. Pourtant, les caractères sympathiques des deux tourtereaux, leurs échanges et leurs personnalités riches atténuent le reste. le premier opus de Running out of time constitue bien plus qu'une romance : le roman déborde d'aventures, de magie et d'Histoire !
De l'Histoire
Le tome premier de Running out of time ne démérite pas en explications historiques intéressantes et s'intégrant parfaitement dans l'intrigue. Il est plaisant de se balader dans un tel passé, dans lequel fourmillaient déjà nombre de complots et de conflits divers et variés. La patte écossaise, celte, apporte avec elle son lot d'imaginaire et de magie intrinsèques à tout ce pan de l'Histoire. Les kilts, les châteaux, la cornemuse, l'alcool, et la bonne humeur s'assemblent !
L'auteure détaille dans des proportions plaisantes, montrant ainsi qu'elle a effectué nombre de recherches, sans non plus nous abreuver de descriptions ennuyeuses. La lecture reste fluide, agréable même si le récit avance plutôt lentement. En effet, la narration se veut lente, mais assez rythmée pour que l'on ait envie d'avancer et de connaître la suite.
L'auteure en profite pour distiller des messages sur la femme et sa condition à l'époque, à travers les yeux de l'héroïne et de ses habitudes du vingt-et-unième siècle. Ces quelques évocations historiques nous permettent de nous rappeler que ce n'était pas spécialement mieux avant ! Ces passages restent assez bien construits et habilement mis en scène, pour ne pas gêner les lecteurs qui craignent des messages stéréotypés ou vides de sens.
De la magie
L'héroïne s'entraîne régulièrement pour que ses pouvoirs se développent. Ses aptitudes liées au temps se veulent multiples, et parfois difficiles à appréhender. Bien que l'on sente qu'elle parviendra à tout maîtriser, élue oblige, son apprentissage ne se fait spas ans embuches ou défaites, déconfitures ou moments de déprime. Tout ne lui tombe pas dans la main. Sa montée en puissante puise dans le réalisme et la cohérence. Bien que cette dernière soit lente, elle respecte au moins une construction intelligente, qui donne davantage de profondeur à l'héroïne.
Les caractéristiques des gardiennes du temps s'avèrent intéressantes et bien trouvées. L'auteure innove ici, grâce à ce groupe : sa création, ses membres illustres, ses faits marquants nous sont expliqués petit à petit. L'auteure instaure également nombre de règles qui permettent au lecteur de ne pas se perdre dans des paradoxes temporels étranges, ou de trouver des incohérences à tout bout de champ. le récit a bien été pensé, si ce n'est dans la construction de son méchant diabolique.
Un méchant peu intéressant
Le méchant manque cruellement d'attrait et de complexité. Il souhaite détruire la trame temporelle pour dominer et amasser richesse et pouvoir. Certes. Des envies et ambitions de méchants classiques, donc. Et ?
Le roman offre un manichéisme banal, vu et revu, qui ne fait pas rêver. Cela est dommage, surtout quand l'héroïne cherche à s'écarter des sentiers habituels, en suivant ses principes, et en essayant de rester juste et morale, même si cela signifie ne pas tuer son ennemi quand l'occasion s'offre à elle.
De l'aventure
Les scènes de combat entre ces deux personnages restent percutantes, surtout à la fin, quand les pouvoirs de l'élue se dévoilent dans toutes leurs puissances. Quelques instants épiques en perspective ! Mais aussi des chapitres difficiles, quand la torture, la soumission et la cruauté entrent en scène.
L'utilisation de la magie est bien décrite, mise en valeur par des actions imagées et dynamiques. On s'y croit vraiment !
Encore une élue pour sauver le monde
Le premier tome de Running out of time innove, oui, mais reprend des trames déjà très (trop ?) exploitées dans la littérature de l'imaginaire. Très rapidement, et l'auteure ne s'en cache pas, l'héroïne est décrite comme l'élue qui sauvera l'ordre des gardiennes du temps, et donc le temps lui-même, rien que ça !
Quand à cela s'ajoute un méchant peu charismatique, la combinaison laisse un arrière-goût amer, heureusement atténué par de beaux passages romantiques, une héroïne attachante, des dialogues et personnages secondaires émouvants, un décor historique savoureux, de la magie, de l'action, et une histoire bien développée.
[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=53884
J'ai mis la note de : 14.5/20]
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lectrice-Lambda
  27 novembre 2020
Dans « La dernière gardienne », nous allons faire la connaissance de Héléna. Cette jeune femme vit à Paris, elle est orpheline et enchaîne les boulots pour pouvoir réussir à vivre.
Un beau jour elle reçoit une mystérieuse lettre envoyée par sa prétendue tante qui habite dans les Highlands. Elle lui propose de venir, ce que Héléna accepte rapidement car elle a envie de savoir d'où elle vient et qui elle est vraiment.
Lorsqu'elle va la rencontrer, elle va également découvrir un univers complètement inconnu et des pouvoirs qu'elle n'aurait jamais soupçonnés. Elle va remonter le temps, atterrir en Écosse et devoir combattre de mystérieuses personnes qui souhaitent réécrire l'histoire.
J'ai vraiment été surprise par ce récit.
Pour être honnête, c'était assez prenant, plutôt bien mené et intéressant.
Après un début un peu introductif dans le quotidien de Héléna, le tempo s'accélère lorsque cette dernière retrouve sa tante dans les Highlands. En effet, elle va faire de suite le saut dans le temps sans qu'elle ne l'ait décidé.
Dès lors, nous plongeons dans le passé, dans une Écosse où les Highlanders sont encore présents, mais plutôt malmenés par les Tuniques Rouges.
J'ai vraiment beaucoup aimé cette immersion dans le passé, surtout parce que je suis une grande amoureuse des romances historiques.
Cependant, je dois quand même relever deux points.
Tout d'abord, j'ai eu comme une impression de déjà-vu, de ressemblance avec Outlander. Alors je ne dis absolument pas que c'est du copié puisque je n'ai pas lu cette saga. J'ai vu les premiers épisodes de la série il y a bien longtemps, mais j'ai de suite pensé à Outlander ( pour le voyage dans le passé, la poursuite de l'héroïne, le héros qui est blessé,… ). Si vous lisez cette histoire et que vous avez déjà lu Outlander, je suis vraiment curieuse de savoir ce que vous en pensez et si les ressemblances sont bien présentes.
Ensuite, Héléna comprend immédiatement qu'elle est dans le passé, rien qu'en croisant quelques personnes au hasard. J'ai trouvé sa réaction un peu improbable : elle n'est pas surprise de trouver des personnes habillées bizarrement, elle parle directement dans un langage plus « ancien » et se trouve une histoire immédiatement pour justifier sa situation.
Heureusement, on oublie vite ces détails en lisant la suite de l'histoire.
Car oui, plus les chapitres avancent et plus on est pris dans ce récit qui mêle avec brio romance, enquête, action et fantastique.
J'ai vraiment été prise dans l'histoire, j'ai essayé de trouver le méchant de l'histoire avec l'héroïne et je me suis prise au jeu. D'ailleurs, je n'avais pas imaginé que ça serait cette personne ! J'ai vraiment été surprise !
Les personnages principaux sont plutôt attachants. Héléna est assez posée et je peux comprendre ses décisions. Liam est assez charmant, même si je l'ai trouvé un peu trop « lisse » au final. Il me manquait un peu de noirceur en lui pour le trouver encore plus intéressant.
Il y a beaucoup de personnages secondaires et j'ai vraiment aimé tout ce petit monde. On s'attache à certains, on en déteste d'autre, mais tous ces personnages donnent de la profondeur à l'histoire.
La plume de l'autrice est vraiment belle. J'ai été vraiment surprise parce que c'est son premier livre publié et j'ai trouvé que le travail de construction était vraiment bien mené pour un premier ouvrage.
Le seul petit bémol est que j'ai trouvé que c'était parfois un peu trop long, trop dense. Il manquait un petit peu de légèreté.
La fin est vraiment bien menée.
On peut en rester là, mais on sait qu'il y aura quelque chose d'autre. Dans les paroles de certains personnages, dans les dernières lignes, on comprend que ce n'est que le début de l'aventure d'Héléna.
Alors oui, je suis vraiment curieuse de connaître la suite de cette histoire.


En conclusion, « Running of time, tome 1 : La dernière gardienne » est une vraie surprise. Eloeïz A. LEROY a réussi à me plonger dans son histoire et à me rendre accro à son récit mêlant plutôt bien romance, action, enquête et fantastique.
Les personnages sont attachants, les décors sont bien décrits et immersifs. Je me suis prise au jeu de chercher qui était le méchant, j'ai tremblé à toutes les étapes du combat de Héléna qui est vraiment difficile pour le coup.
La plume de l'autrice est une belle révélation également et j'ai hâte de pouvoir découvrir la suite.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaFilleEnRouge
  26 janvier 2021
Je suis tombée sur la couverture de ce roman sur les réseaux d'Alter Real et j'avoue qu'il a de suite attiré mon attention.
J'ai par ailleurs suivi l'auteure sur les réseaux et alors que je cherchais une nouvelle lecture je me suis lancée ! Je voulais aussi découvrir la plume d'Eloeïz et je n'ai pas été déçue. Elle est fluide et très agréable à lire. J'ai de suite été happée par l'histoire ainsi que par la précision des détails historiques. On ressent toutes les recherches qu'il y a derrière et je l'ai d'autant plus savouré.
C'est d'ailleurs un style tout à fait particulier, ce mélange d'historique et de fantastique. On a pas mal de références et de similitudes à Outlander dont les fans du genre ne seront pas perdus après il faut qu'un voyage dans le temps forcément.. mais le récit s'en sépare plus tard facilement.
On a aussi une belle fibre Rouge Rubis saga littéraire et de films que j'avais adoré alors j'ai de suite été séduite. La partie magique est vraiment intéressante et très bien structurée. Elle met aussi surtout en avant des personnages féminins forts alors je ne peux être que d'accord !
Nous suivons ici l'histoire d'Héléna, jeune orpheline qui vit en colocation avec sa meilleure amie de toujours.
Au delà de son caractère qu'elle a du se forger au cours des années et des foyers, en cherchant sa voie elle s'est vue formée militairement, elle sait se défendre, survivre et ca change beaucoup de choses ! Elle suit une formation en Histoire donc elle connaît pas mal de choses selon les différentes époques ce qui sera un atout non négligeable pour la nouvelle position qui s'ouvre à elle…
Le fait que notre héroïne est loin d'être désarmée, innocente et fragile m'a beaucoup plu. Elle sait tenir tête, porter l'assaut, elle est forte, courageuse et j'en passe je l'ai beaucoup aimé !
Tout le côté magique arrive surtout via Elizabeth dont elle reçoit un mystérieux courrier l'invitant à la rejoindre en Ecosse.
Au delà du magnifique voyage qui s'offre à elle sur des terres qui la captive c'est aussi une façon pour elle de découvrir les origines de sa famille dont elle ne connaît rien.. Cette mystérieuse parente va lui faire d'étonnantes révélations qui vont l'emmener beaucoup plus loin que prévu. J'ai beaucoup apprécié ce personnage également qui montre encore un personnage fort, courageux et cultivé. Elizabeth connaît le savoir des plantes et de la guérison qu'elle transmet volontiers à Héléna et elle va d'ailleurs beaucoup l'épauler dans cette nouvelle aventure de Gardienne, créant un lien unique entre elles.
Pour le reste des personnages je les aient tous trouvés intéressants. Bien entendu, Liam a su attirer mon attention par son côté Jamie Fraser. Highlander au passé compliqué, il cherche encore à trouver sa place mais c'est un homme loyal, aimant et fier puis il a clairement le physique pour nous faire craquer ! J'ai aimé cette alchimie qui se crée entre eux, peut être un peu trop vite, que voulez vous j'adore les jeux de séduction et de tentation et je pense que j'en aurais volontiers pris quelques chapitres !
En tout cas, cette belle floppée de Highlanders sont de suite attachants par leurs personnalités diverses mais surtout absolument loyaux à leur Laird, Graham.
Toute l'histoire autour des Gardiennes, de leurs pouvoirs, de l'apprentissage est vraiment solide et élaborée.
C'est un sujet sur laquelle j'ai adoré en savoir plus et j'avoue que j'ai hâte d'approfondir ces connaissances dans le tome suivant. Un vrai côté Rouge Rubis beaucoup plus adulte qui se lie très bien avec l'histoire.
Et forcément, quand il y a des gentils, il y a forcément des méchants. J'ai été étonnée par son identité ainsi que l'étendue de son pouvoir. C'est un méchant charismatique qui sait manier les mots comme les épées et qu'on adore détester.
Le seul bémol que je donnerais à cette histoire c'est la rapidité par laquelle Héléna se remet de sa dépression qui m'a assez surprise par sa rapidité et sa soudaineté. A part ca, j'ai été embarquée du début à la fin dans les Highlands, savourant les joies et les batailles d'Héléna et de Liam.
Si nous avons la possibilité d'explorer d'autres périodes de l'Histoire par ce billet, j'achète le second tome de suite !!! Il doit d'ailleurs sortir en mars… C'est une saga qui ravira les passionnés d'histoire et ceux qui veulent en savoir plus sans prise de tête avec une histoire dynamique et prenante !
Lien : https://lafilleenrouge.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alicelibrarian
  31 octobre 2020
Mon avis
L'histoire –
On débute l'histoire avec Héléna, orpheline qui vit en colocation avec une amie, et qui vivote de petits jobs de serveuse maltraitée pour pouvoir finir ses études. Alors qu'elle quitte son travail suite à une énième prise de bec avec son patron du moment, elle reçoit une mystérieuse lettre, venant d'une tante inconnue vivant en Écosse. Elizabeth, sa grand-tante du côté paternel, lui envoie avec cette lettre, l'invitation à la rejoindre, ainsi que les billets. Héléna se lance donc.
Elle découvre sur place, que sa tante fait partie des Gardiennes, une antique sororité, qui ont le devoir de protéger le temps. Pour prouver ses dires, Héléna se retrouve projeté en 1742, où elle se retrouve attaquée par des tuniques rouges, les anglais qui envahissent l'Écosse. Elle finit par être secourue par Liam, qui la mène au château du laird, qui n'est autre que Graham, le mari d'Élizabeth. Héléna est la dernière Gardienne du temps, et son devoir est de protéger le temps des Mercenaires.
Les personnages : Héléna a un sacré caractère, difficile de le dire autrement, mais j'aime beaucoup sa manière de réagir un peu sur le moment. Parfois trop, on voit venir certains problèmes que ça va lui causer, et elle tombe les deux pieds dedans !! J'ai un peu moins apprécié Élizabeth, surtout parce que le prologue nous laisse à son sujet une légère amertume, et même quand on apprend à la connaître, je l'ai trouvée un peu trop 'froide'. Pour Liam… Pauvre pauvre Liam, il en voit de toutes les couleurs ! Et la plupart du temps c'est même pas sa faute !!
On s'attache très vite à tous les personnages secondaires aussi, Angus, John, etc.
La plume de l'auteur : Elle est assez fluide, et les descriptions du XVIIIe en Écosse sont très précises, on ressent soit des recherches, soit des études sur le sujet. J'ai l'impression de déceler certaines ficelles du scénario, sans que cela soit gênant outre mesure.
Mon avis général : C'était un moment de lecture agréable, même si je trouve l'introduction à Paris un peu inutile. Quelques rapprochements m'ont rappelé Outlanders, même si l'aspect Gardienne du temps diffère ici. La plongée dans l'histoire est bien décrite, on se sent presque dans le jus, et les highlanders ont toujours un certain charme (j'avoue être facilement touchée quand un beau et fort highlander doit venir en aide à une frêle jeune femme, même si Héléna est loin d'être la frêle demoiselle sans défense !! )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesplumesensorceleuses
  21 décembre 2020
Je voudrais remercier tout d'abord les Editions Alter Real, de m'avoir confié l'un de ses livres. Cela m'a permis de découvrir la plume de l'auteure Eloeïz A. Leroy, dont l'écriture m'a emporté loin de chez moi pendant ma lecture. Quand j'ai vu la couverture, où il y avait un homme en kilt, je me suis toute suite dis que cela devait parler de l'écosse ancienne. Et pas manqué ! Quand le résumé m'est était donné, j'ai su toute suite que ça aller être une aventure juste formidable. Elle nous donne un avant-goût de deux époques différente, rempli d'histoire et c'est ce qui m'a fait accrocher directement.
Héléna est une orpheline depuis presque sa naissance. Ne sachant pas pourquoi, cette question lui pèse depuis toujours. D'une nature rationnelle et gourmande d'histoire c'est tout naturel qu'elle à soif de culture. Mais c'est aussi une combattante et une femme courageuse, qui ne rien laisse tomber. Cependant, elle commence à en avoir marre de perdre un boulot, et ne pas réussir à faire sa vie. C'est la qu'une lettre tombe à point nommé. Une parente éloignée alors que jusque là elle n'avait plus personne. Ce qu'elle ne savait pas c'est que la lettre aller changer sa vie à jamais. Elle nous apprendra que la rationalité n'est pas forcément une alliée solitaire et qu'elle peut très bien se combiner à son antagoniste avec un peu d'ouverture d'esprit.
Liam est un guerrier d'antan qui a un seul but reprendre ses terres. Mais malgré ça détermination, le seul hic, c'est qu'il n'a pas ce qu'il faut pour récupérer son chez soi. Un homme fort, présent pour sa troupe, et courageux sans limite, il se battra jusqu'au bout pour ce qu'il veut. J'ai adoré l'esprit vif et ouvert de ce personnage qui date du 18ème siècle. L'auteure nous met tellement dans l'époque, qu'on réagit de la même façon que lui, aux choses nouvelles qui l'entoure, dû à une belle jeune femme qui travers sa route. Je m'imagine tellement toutes ses mimiques, quand il voit ou entend des choses qu'il n'a pas l'habitude. On apprécie ce qu'il aime, etc…
Liam et Héléna sont deux personnes avec une vie très différente, seulement leur esprit assoiffé d'aventure et de curiosité vont faire que leur échange va être de plus en plus naturel. Leur lien se lieront petit à petit, sentant malgré tout beaucoup d'amour venant de notre Liam. Héléna pensant qu'à revenir chez elle, aura du mal à accepter certaine émotion qui viennent l'envahir. Mais, certaine situation donnera un petit coup de pouce à leur relation.
Je vais vous avouer que j'ai bien aimé les personnages, car ils sont hyper réalistes d'après leur propre époque. Cependant, j'ai été tellement transporté pour l'histoire de l'Ecosse, les paysages que j'avais sous les yeux, que je me souviens plus de tout ça, que de seulement les personnages. Ce n'est pas un point négatif, car au contraire, j'étais simplement eux pendant cette lecture. J'ai ressenti leurs émotions diverses, qui m'ont électrisé. J'avoue été bouleversée à plusieurs moment tellement la plume est profonde et précise. L'auteure à su trouver le vocabulaire qui nous touche, même pour les parties gaéliques, je ne me suis pas perdue, car tout est noté. Avoir vécu les aventures de notre Gardienne et de notre Laird à été une expérience plus que palpitante. Leur combat, leur doute, leur amour, l'apprentissage des chronopilars, tous ses ingrédients font de cette lecture un énorme coup de coeur. J'ai hâte de lire le tome 2, et je sais d'avance que je vais aller m'offrir le bronché, et le relire quand le deux arriveront, je l'espère le plus tôt possible pour mon petit coeur.
Merci à toi Eloeïz pour ce rêve merveilleux que tu m'as offert.

Lien : https://lesplumesensorceleus..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : magieVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

À en perdre son latin !! 🙃 🐇

Bella matribus detestata :

(on peut ne pas) détester sa belle-mère
la guerre dont les mères ont horreur

12 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions , latin , Faux amis , humour , baba yagaCréer un quiz sur ce livre