AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090627084
Éditeur : Les Editions du Chat Noir (30/11/-1)
Résumé :
Les fêtes païennes se succèdent au rythme lent de la roue de l'année. Les rites se suivent, de l'éclosion de la Nature à la saison sombre, en passant par la maturité et l'abondance - puis la venue de ce miracle sans cesse répété : le renouveau. Aujourd'hui encore, ces agapes nous parlent des ravages des tempêtes et des frimas, de la peur de la Nuit, de l'émerveillement face à la Vie, de la passion charnelle qui réchauffe les âmes aussi bien que les corps.
Dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  21 février 2013
Depuis ma découverte des éditions du Chat Noir, je mourrais d'envie de lire une des anthologies de leur collectif baptisé Les Enfants de Walpurgis. le Lamento des ombres me tentait mais c'est vers Saisons païennes que je me suis tout naturellement tournée.
J'avais hâte de me plonger dans ce recueil, curieuse de découvrir ce que pouvaient nous proposer tous ces auteurs autour d'un thème qui me plait beaucoup : les fêtes païennes. Si certaines nouvelles m'ont moins plu que d'autres, dans l'ensemble, je suis ressortie de ma lecture conquise et très largement convaincue. Lors du prochain salon, je me procure le Lamento des ombres, sans aucun doute !
Huit auteurs différents, huit fêtes païennes couvrant toute l'année, huit nouvelles variées aussi bien dans le fond que dans la forme. Certaines prennent place en France, d'autres en Scandinavie, certaines se déroulent au Moyen Age, d'autres de nos jours ; la plupart mettent en avant des héroïnes féminines, généralement sur une vingtaine de pages, parfois sur dix ou quarante. Malgré toutes ces différences, toutes possèdent ce brin de mysticisme lié aux anciennes traditions et plus particulièrement aux fêtes importantes du calendrier païen, de Samain (le 31 octobre) à Mabon (le 21 septembre).
Sur ces huit textes, quatre m'ont vraiment énormément plu et les quatre autres, même si ce ne fut pas un coup de foudre, m'ont tout de même beaucoup apporté et beaucoup intéressée. Aucune de ces huit nouvelles ne m'a déplu ou déçue !
Je retiendrai surtout les petites histoires de Marianne Stern (pour Yule, le 21 décembre), celle d'Angélique Ferreira (pour Ostara, le 21 mars), celle de Bettina Nordet (pour Litha, le 21 juin) et enfin celle de Ambre Dubois (pour Mabon, le 21 septembre).
La première, Noces sanguines au coeur des ténèbres, se déroule en Scandinavie et met en avant le seul héros masculin du recueil (me semble-t-il). Qui aurait cru que cette nouvelle venue du froid et mettant en scène des chevelus à la limite du Viking m'aurait plu ? Il faut croire que mon adolescence n'est pas si loin… J'ai aimé l'ambiance très fraiche, le caractère du héros et l'intrigue tout simplement. Je m'y suis cru et ça m'a plu.
La deuxième, Eclosion, a su me charmer par son thème que je ne peux vous dévoiler sans vous gâcher la surprise. La nature, bien qu'également importante dans les autres textes, est sublimée ici. Tout à fait le type de courts textes que j'apprécie.
Solstice fatal de Bettina Nordet, troisième nouvelle qui m'a beaucoup marquée, est sans doute celle que j'ai préférée. Proche du conte dans sa construction, la jeune héroïne m'a touchée et j'ai été très heureuse de ce que lui réserve le destin (même si les épreuves à passer ne sont pas de tout repos) ! La barrière entre les deux mondes est mince et j'ai adoré l'apparition de l'autre dans le nôtre.
Enfin, la quatrième nouvelle à avoir retenu mon attention est la toute dernière du recueil, L'Offrande de l'été, que j'ai trouvé très poétique et très féérique. Entre mythologie et textes comme La Fille du roi des elfes de Lord Dunsany, j'ai retrouvé beaucoup d'ingrédients qui me font rêver. Si tous les textes d'Ambre Dubois sont de cet acabit, je vais vite me lancer dans la lecture du premier tome des Damnés de Dana qui traîne dans ma PAL depuis quelques mois !
Les quatre autres : Les danses de Samain de Céline Guillaume, L'étincelle en moi de Vanessa Terral, Pour que l'histoire s'achève de Stéphane Soutoul et Ce qui nous lie de Cécile Guillot m'ont également charmée, mais dans une moindre mesure.
J'ai apprécié le décor planté par Céline Guillaume et le dénouement de son court texte (les Erinyes ne sont pas loin !).
J'ai adoré la richesse des quelques pages offertes par Vanessa Terral qui parvient à faire passer énormément de choses en si peu de temps. J'ai cependant trouvé qu'on était un peu loin du thème du recueil… Cela dit, j'ai été tellement intriguée par ma lecture que je suis ravie d'avoir L'Aube de la guerrière dans ma PAL, roman dont sont tirés les personnages de la nouvelle ici présente ! Je sens que cette histoire va me plaire !
Le texte de Stéphane Soutoul est parfaitement ancré dans les traditions païennes. Belenos mis en scène au moment de Beltane… c'est sans grande surprise pour ceux qui connaissent un minimum les fêtes païennes mais c'est agréable de se reposer sur des choses connues. L'auteur a, qui plus est, parfaitement retranscrit l'essence de Beltane.
Enfin, la nouvelle de Cécile Guillot, la plus courte du recueil, me semble-t-il, n'est pas sans intérêt et m'a apporté un moment de douceur. J'ai trouvé le thème très beau et très bien traité.

Saisons païennes m'a apporté exactement ce que je cherchais d'un recueil de nouvelles sur le thème des fêtes païennes : les rituels, les atmosphères propres aux anciennes traditions, les idées et enseignements soulevés… tous les textes offrent leur pierre à l'édifice et sont, qui plus est, tous d'une belle qualité littéraire. Je n'ai pas appris grand-chose de nouveau mais ai été confortée sur plusieurs sujets. C'est un livre que j'aurai plaisir à relire de temps en temps, aux moments propices, je pense.
Séduite par les auteures que je n'avais pas encore lues et heureuse de retrouver les plumes connues, je m'en vais découvrir leurs autres oeuvres plus conséquentes ! Quant à ceux qui se demandent à quoi correspondent ces fameuses fêtes païennes, Les Enfants de Walpurgis vous proposent des démonstrations intéressantes ! N'hésitez pas à vous lancer !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bookworm84
  06 janvier 2013
La vision du cycle des saisons par les Celtes, les anciens, m'attire depuis pas mal de temps. J'ai noté un ouvrage indispensable en la matière – Vivre la tradition celtique au fil des saisons de Mara Freeman (en suivant le lien, vous tomberez sur l'avis d'Anne sur Fées Divers), sur lequel je n'ai toujours pas réussi à mettre la main, si bien que je pense que je vais le récupérer en anglais – mais je demeure quelque peu néophyte, concernant le sujet.
Aussi, vu cet intérêt de base, quand j'ai vu que les éditions du Chat Noir lançait une anthologie sur les saisons païennes, je n'ai pas hésité. À la lecture de cet ouvrage, le troisième proposé par le collectif d'auteurs Les Enfants de Walpurgis, j'ai d'ailleurs regretté l'absence de préface ou de glossaire qui aurait éclairé sur les différentes fêtes celtes (ou même wiccanes, l'influence de la Wicca se ressentant dans plusieurs textes – ce qui n'est pas une critique en soi puisque la Wicca cherche à retrouver les cultes anciens, cycles saisonniers compris). Les néophytes en seront donc quittes pour des recherches s'ils veulent en savoir plus sur les fêtes citées ou creuser davantage la proximité (ou non) des nouvelles avec les symboliques de ces fêtes.
Je précise cependant que cette absence d'infos ne gêne en rien le plaisir de la lecture, simplement, je suis certaine que, vu le sujet de l'antho, quelques précisions auraient été judicieuses. Par ailleurs, chaque texte est introduit par une jolie illustration en noir et blanc de Serafina – des illustrations plutôt mignonnes, qui n'ont pas de lien avec les nouvelles mais qui apportent une autre vision des fêtes dépeintes.
Mais venons-en aux nouvelles ! Qu'elles soient proches ou non de la symbolique des fêtes qui leur sont attribuées, toutes en sont tout de même inspirées. Même de loin. En avant pour un avis texte par texte ! :)
Samain : Les danses de Samain de Céline Guillaume : une jeune femme, considérée comme une sorcière par les habitants, recueille un jeune noble blessé. Elle en tombe amoureuse mais elle est une paria alors que lui doit hériter des terres de son père… J'ai déjà lu une ou deux nouvelles de Céline Guillaume et je dois avouer avoir du mal avec sa plume. Non pas qu'elle soit mauvaise, mais simplement elle ne me fait pas vibrer. C'est la même chose pour ce texte, qui pourtant aurait pu m'accrocher s'il n'avait pas été aussi bref. L'évolution des sentiments du personnage principal, à un moment donné, a pâti de cette brièveté, la rendant pas très cohérente ou pas assez profonde.
Yule : Noces sanguines au coeur des ténèbres de Marianne Stern : dans une petite ville de Scandinavie, les habitants célèbrent Yule d'une manière peu chrétienne mais empreinte des joyeuses traditions païennes. Un jeune homme amer va cependant croiser la route de partisans d'un culte sanglant… Marianne Stern, qui a aussi sévi sous le nom de Marianne Gellon, nous invite à une histoire placée dans un contexte moderne, même si l'on n'est pas très sûr de cela au départ. Elle nous mène par le bout du nez une grande partie de l'intrigue, et non seulement j'ai marché, mais en plus j'ai bien aimé ! Pas vraiment de surnaturel dans ce texte, mais une nouvelle plaisante par le fait qu'on se fait complètement avoir. Une vision de Yule très moderne, peut-être pas respectueuse des déités réelles en jeu, mais réjouissante en tous les cas.
Imbolc : L'étincelle en moi de Vanessa Terral : ce texte-là je l'attendais au tournant ! Pas pour le démolir ou parce que je m'attendais au pire, bien au contraire ! :) Pour avoir déjà lu (et grandement aimé) la plume de Vanessa Terral au fil d'anthologies, j'étais impatiente de découvrir sa vision d'Imbolc. [Lire la suite de la critique sur le blog]
Lien : http://lullastories.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
loganloup8
  27 mai 2013
Il s'agit ici d'une anthologie regroupant des textes de différents auteurs sur le thème des saisons et surtout des fêtes païennes qui marquent leur tournant.
Dans ce type de recueil, on trouve en général des textes de tout horizons, traités de façon tout à fait différentes. Mais ici, les auteurs regroupés dans un collectifs, sont restés très cohérents les uns par rapport aux autres ce qui donne une fluidité de lecture au livre que l'on ne trouve pas souvent dans les autres anthologies.
Tous ces auteurs sont talentueux, et leurs textes emprunts de poésie, de violence et d'amour sont agréables à lire. C'est le livre parfait pour découvrir ces nouveaux talents.
Commenter  J’apprécie          00
milaH
  09 juin 2014
Un livre plein de magie qui nous plonge dans l'ambiance des différentes fêtes païennes et nous donne envie d'en apprendre plus sur ces traditions. Chaque nouvelles aborde une fête différente avec une plume différente. Toutes sont racontées avec une certaine poésie et une belle écriture. excellent moment de lecture et de découverte
Commenter  J’apprécie          10
Lireoumourir
  02 février 2014
Partons à la découvertes des fêtes païennes avec cette magnifique anthologie.

Dans ce livre dont les nouvelles sont signées d'auteurs très talentueux, nous découvrons, à chaque texte, une fête païenne liée à un changement dans les saisons et illustrée par un récit la plupart du temps fantastique.

Tous les écrits sont totalement uniques, et vraiment originaux, et ils sont absolument tous d'une très grande qualité. On plonge ainsi au coeur de cérémonies, de lubies de sorcières, et de vie d'êtres d'ombres et de lumières, pour notre plus grand bonheur.
Non seulement les histoires sont très bien pensées, magnifiquement contées et pleines de retournements de situation qui nous gardent en haleine, mais en plus on découvre, à chacune d'entre elles, l'une de ces fêtes païennes, dont certaines sont fort connues, alors que d'autres moins, et on peut ainsi s'instruire sur ces anciennes religions et ce qu'elles impliquent.
Suite voir lien
Lien : http://www.lireoumourir.com/..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
milaHmilaH   09 juin 2014
Certains ont évoqué les dieux en guise d'explication : une vengeance d'Odin, une farce de Loki...
Je me montre beaucoup plus pragmatique pour ma part car je sais que de drôles d'oiseaux rôdent à Saariselkä ; des ombres, de fugaces silhouettes qu'on croit apercevoir dans la pénombre mais qui s'évapore sitôt qu'on s'y attarde. Les froissements de plumes, les légers tintement de perles les crissements de pas dans la neige des rues désertes, et les rumeurs, en particulier celles annonçant la renaissance du Dieu cornu... J'ai en outre déjà surpris une des ces étoiles à cinq branches dans la paume d'une main au milieu d'une foule. Oui, de drôles d'oiseux rôdent et quelque chose me souffle que cette nuit de solstice ne sera pas différente de la précédente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : saisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Les enfants de Walpurgis (2) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
982 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre