AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235068654X
Éditeur : Cairn (03/10/2018)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Été 2009. Alors que le procès du dernier criminel nazi est sur le point de s’ouvrir, plusieurs vieillards sont retrouvés morts dans le sud‐ouest de la France. Des témoins gênants venus d’Espagne ? Avaient‐ils commis des exactions ?

Guidé par une enseignante, spécialiste du Franquisme, le lieutenant Yann Loubeyres s’efforce de faire la lumière sur le passé. Avec ses coéquipiers de la PJ, il infiltre les réseaux les plus secrets, comme celui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Missjasmin
  20 octobre 2018
Je tiens à remercier Babélio et les Editions Cairn, qui m'ont permis de découvrir ce roman, dans le cadre de l'opération Masse Critique.
L'heure de notre mort de Philippe Lescarret paraît dans la collection "Du noir au Sud" des Editions Cairn. C'est "une collection de polars qui nous transporte dans le Sud, ses villes, ses villages, à la découverte des habitants, de leurs traditions, leurs secrets".
Et, en l'occurrence, Philippe Lescarret nous propose un roman trépignant, qui se déroule dans le Sud Ouest de la France, à la frontière espagnole. Les morts successives de plusieurs vieillards, plus ou moins anonymes, tous tombés d'un pont, interpellent le lieutenant Loubeyres. L'enquête piétine, tente de se nourrir de plusieurs pistes possibles, prenant racine dans l'histoire de cette région, dans une proximité étroite avec l'Espagne. Nous y côtoyons des bandes de bikers, défenseurs de la "race blanche", des hippies en Combi Volkswagen, des catholiques intégristes, des francs-maçons, mais on nous parlera également de la phalange espagnole, du franquisme, ... Heureusement que le lieutenant Loubeyres rencontrera une spécialiste universitaire de l'histoire espagnole pour avancer dans son enquête... Et parallèlement, le procès en cour d'assises du dernier nazi, 89 ans, soupçonné d'avoir travaillé en tant que surveillant auxiliaire dans un camp d'extermination s'ouvrira...
J'ai beaucoup apprécié ce polar, qui nous fait découvrir un contexte historique qui est peu abordé, et qui pose de vraies questions concernant la place de l'histoire, avec un grand H ou un petit h, dans l'existence et les choix de chacun.
Merci à Philippe Lescarret pour ce très bon moment de lecture !
"Nul homme n'est une île complète en soi-même ; tout homme est un morceau de continent, une part du tout ; si une parcelle de terrain est emportée par la mer, l'Europe en est lésée, tout de même que s'il s'agissait d'un promontoire, tout de même que s'il s'agissait du manoir de tes amis ou du tien propre ; la mort de tout homme me diminue, parce que je suis solidaire du genre humain. Ainsi donc, n'envoie jamais demander : pour qui sonne le glas ; il sonne pour toi." (E. Hemingway)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
titiseb77
  02 novembre 2018
Livre que j'ai découvert grâce à la dernière opération masse critique organisée par Babelio, et je ne le regrette pas.
Nous suivons une affaire policière où 4 personnes sont retrouvées mortes, avec certaines similitudes, mais pas vraiment de cause, tout l'art de notre héros sera donc de faire le lien entre elles, et il va le faire avec brio.
J'ai vraiment bien aimé ce livre, car grande amatrice de thrillers et de policiers, je trouve que quelques fois, on tourne un peu en rond, et là surprise, on a les meurtres, on a l'enquête, on a un commissaire impatient, on a des suspects... mais on a également une histoire originale, avec un flic qui pour une fois n'est pas malmené par la vie, une enquête qui se déroule tranquillement et surtout le sentiment de lire une histoire qui pourrait être réelle et reflétée le quotidien de nos policiers français.
Je vous recommande donc ce livre sans soucis.
Commenter  J’apprécie          60
Fofie64
  23 octobre 2018
Merci à Babelio et aux éditions Cairn (que je connais pour être dans la même région) de m'avoir envoyé le 3eme opus des aventures de l'inspecteur palois Yann Loubeyres.
POur cette nouvelle enquête, nous voici plongez la guerre d'Espagne. Des vieillards sont assassinés à Pau, Oloron et Bayonne sous un pont, les bras en croix.
J'aime beaucoup les livres Philippe Lescarret qui nous plonge dans L Histoire locale ou proche. Nous en apprenons plus sur Yann Loubeyres et ses blessures.
Ce roman se lit facilement et m'a donné envie de relire Ernest Hemingway "Pour que sonne le glas".
J'ai hâte de retrouver Yann et ses coéquipiers pour une prochaine aventure....
Commenter  J’apprécie          40
Albert1789
  13 octobre 2018
Ces trois vieillards retrouvés assassinés dans le sud de la France avaient un point commun : ils étaient tous d'anciens officiers espagnols aux ordres de Franco. Avec l'aide d'une prof de fac, Yann Loubeyre plonge par paliers successifs dans les heures les plus sombres de l'Espagne. Et il réalise que son enquête se résoudra en franchissant les Pyrénées.
Les personnages sont attachants, comme Rachel, la collègue et plus si affinités, Christian, le chasseur misogyne, frère Paul, le curé psychanalyste et bien sûr Rosa, la prostituée aux belles formes. L'enquête de Loubeyre le mène dans des réseaux aussi noirs que secrets, comme celui d'une organisation catho intégriste.
L'écriture fluide et rythmée nous emmène dans la partie la plus intime de l'être humain : jusqu'à comprendre pourquoi Loubeyre est devenu flic.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Albert1789Albert1789   13 octobre 2018
Rosa se plaqua langoureusement contre mon torse et colla ses lèvres aux miennes. Elle entreprit de déboucler ma ceinture. Ses doigts longèrent ma taille et tombèrent sur mon Sig-pro, rangé dans son étui. Je lui arrachai le calibre des mains et le cachai sous mon sac à dos. Elle fronça les sourcils.
- Eres un bad boy, lança-t-elle.
- Y tu, una desvergonzada !
Elle rit. J’étais fier de mon vocabulaire, niveau terminale
LV 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Albert1789Albert1789   13 octobre 2018
La plupart portaient des bretelles par dessus leur chemise
blanche. Ils parlaient fort, certains riaient. Visiblement, le
vino tinto coulait à flot. Le café venait d’être servi ; certains
tiraient sur des robustas en fermant les yeux. Dans tout ce
brouhaha, je ne captais que des bribes de conversation.
- ... hijo de puta... socialistos... España...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : nationalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1506 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre