AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782923975016
250 pages
Éditeur : Les éditions Héliotrope (10/09/2012)

Note moyenne : 0.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Il y a quelques années qu'Antoine vit au Portugal et depuis un an, il n'a plus donné signe de vie.

Son frère Vincent le cherche, il vient d'arriver à Lisbonne avec son amoureuse, Nina, qui parle portugais et connaît bien la ville.

Mais sans piste ou à peu près, pas facile de retrouver un disparu. Gil, le détective privé dont ils ont fait la connaissance par hasard, semble toutefois confiant de pouvoir les aider.Le détective, q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
xmomz
  29 mai 2020
Quelle déception pour moi qui me faisais une joie de retrouver Lisbonne. Roman sans queue ni tête, émaillé de mots portugais pour faire "plus authentique", intrigue fouillis ficelée à la va comme je te pousse, répétitions ad nauseam inutiles et extrêmement lassantes qui se veulent, j'imagine, un procédé d'écriture (il a bon dos!!!). Il n'y avait pas de comité de lecture chez Héliotrope ce jour-là?
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   10 juin 2016
Ce soir-là, c’est bel et bien à la Villa Sousa qu’ils rentrèrent, je m’en souviens très bien, quoique logiquement cela soit impossible puisqu’ils n’y habitèrent ensemble qu’au retour de Madrid, si ça se trouve, ils ne revenaient pas du tout du Bairro Alto, n’avaient pas vu Jorge, je ne sais plus. Nina avait du mal à tenir debout, Vincent dut la soutenir alors qu’ils avançaient plus ou moins à l’aveuglette dans l’allée obscure derrière la porte cochère, Lâche! Lâche-moi, dit alors Nina, fous-moi la paix, je peux marcher toute seule, Vincent lui lâcha le bras, et alors elle se planta devant lui et dit, Chorinhas! cagarolas! elle criait en fait, mais même avec un mégaphone Vincent n’aurait rien compris de ce qu’elle disait et qui revenait à peu près au même que Lâche! et tandis qu’elle criait les ombres de fantomatiques petites vieilles apparurent aux fenêtres du patio. Il ouvrit la porte et tira Nina dans la cage d’escalier. […]
Cette soirée a forcément eu lieu, mais il est clair que, logiquement, je veux dire dans la trame événementielle de ce récit, elle n’a pas de sens. Nous essaierons plus tard de clarifier la situation, pour l’instant oublions simplement la Villa Sousa et imaginons que, après être montés dans un taxi sur la Praça de Camões, Nina toujours soûle ne dit rien, cette histoire avec les touristes français n’eût sans doute pas lieu cette nuit-là, elle traita tout de même Vincent de lâche dans le taxi, peu importe pourquoi, elle était soûle après tout, je me souviens qu’il lui parlait et qu’elle ne répondait pas, elle s’endormait, laissait tomber de sommeil et d’ivresse sa tête sa tête sur sa poitrine puis se réveillait en sursaut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : portugalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre