AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Elvynaa


Elvynaa
  03 avril 2020
J'ai tout donné, j'ai largement dépassé les 200 pages, presque la moitié du livre.
Je vais continuer de lire, par-ci par-là, une chronique à la volée mais il est clairement impossible de le lire comme un roman d'une traite !

Ce n'est pas ennuyeux en soit, c'est juste d'une platitude extrême. J'ai tant aimé la plume de Lessing dans "The fifth child" que je voulais découvrir sa version SF de la conquête de la terre. J'ai même acheté une des suites, le t3, c'est dire. Je serai pugnace, mais dans le temps.

Que dire sur l'histoire, il y a Sirius et Canopus les gentils ? Et le méchant dont j'ai lamentablement oublié le nom. Bref du manichéen de base.

J'ai trouvé fort intéressant les descriptions des deux peuples autochtones qui vivent en harmonie et évoluent d'ailleurs ensemble en se mêlant : les grands géants et les petits insulaires "noires".
Canopus envoie ses émissaires pour étudier et éduquer clairement les peuples et leur prêcher la bonne parole divine, une belle évangélisation du monde, comme dans la bible.
Ce livre est le nouveau testament vu par Lessing donc.

L'autre partie du bouquin se concentre sur les rapports individus dit terroriste qui se suicident tous à la chaîne. D'où viennent-ils, pourquoi se sont-ils tués, comment étaient leurs parents. C'était très constructif à lire, comme un profiler étudierait ses meurtriers en série !

Voilà tout pour moi, passez votre chemin donc si la hard SF sociologique ne vous charme pas ;)
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus