AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Contes des royaumes oubliés tome 1 sur 5
EAN : 9791038112186
200 pages
MxM Bookmark (13/07/2020)
4.15/5   47 notes
Résumé :
Il était une fois... Revisitez les contes de fée version LGBT+

Il était une fois, dans un pays lointain, un jeune homme nommé Éric qui rêvait de quêtes impossibles, de bêtes à terrasser et de grand amour à trouver. Une fois chevalier, il résolut de partir à l’aventure, sur la foi d’un vieux conte, à peine une légende. Il serait question d’un prince maudit et d’un royaume prisonnier d’une muraille d’épines...

Mais derrière cette muraille... >Voir plus
Que lire après Contes des royaumes oubliés, tome 1 : Le prince au bois dormantVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 47 notes
5
12 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'ai adoré ce roman ! Il s'agit d'une revisite de conte, et elle est très réussie. L'autrice a su innover et créer quelque chose d'inédit, effaçant toutes mes appréhensions concernant un conte revisité qui serait au final vu et revu.

L'univers est profond et plus complexe qu'il n'y paraît, j'ai adoré l'atmosphère du livre et surtout la trame de l'histoire. Tout est bien pensé, addictif et toutes les questions qu'on se pose finissent par trouver des réponses nettes.

Les personnages sont super attachants et ont une histoire et des émotions bien à eux. J'ai aimé chaque personnage rencontré. J'ai aussi beaucoup aimé les messages que le roman nous envoie. C'était vraiment une excellente lecture !
Commenter  J’apprécie          120
Un joli conte, agréable à lire, différent de la version qu'on connaît tous puisqu'il s'agit bien ici d'un « prince » endormi, mais pas seulement. J'ai trouvé de nombreux éléments rappelant d'autres contes, d'autres qui renvoyaient naturellement à des versions de « La Belle au bois dormant » et d'autres qui étaient simplement la marque de l'autrice. le mélange a fonctionné pour moi. J'ai trouvé cette lecture divertissante et plaisante, j'ai réellement eu le sentiment de lire un conte.

L'histoire était rapide, le livre court, mais ça fonctionne avec le conte. On retrouve une romance rapide, une morale, un baiser d'amour sincère, des éléments merveilleux, une évolution du personnage principal.

Je ne me suis toutefois pas extrêmement attachée aux personnages – je n'en ai pas assez vu pour cela – bien qu'ils m'aient bien plu. Surtout Nyl. Sa personnalité était plus complexe et c'est le genre de personnage que j'apprécie davantage. Même si j'ai bien aimé Éric et son côté très enfantin et lumineux, et Zig et sa langue bien pendue. D'ailleurs, j'ai bien aimé que le personnage secondaire soit bien développé. J'ai surtout apprécié l'analogie avec Shéhérazade.

Même si j'ai été prise par l'histoire, l'écriture m'a semblé légèrement décalée. Certes, le vocabulaire renvoyait bien au conte, mais parfois j'ai trouvé la plume très orale. Un effet qui a fonctionné pour moi puisque je n'ai eu aucun mal à entrer dans le récit, mais qui peut être une petite surprise aux premières pages.

Au final, ce premier tome est une belle découverte, même si j'aurais préféré que l'intrigue et les personnages soient plus approfondis pour mieux entrer dedans et l'apprécier.
Commenter  J’apprécie          70
J'ai découvert le premier jet sur Wattpad et je l'avais littéralement dévoré en quelques heures. Je me souviens avoir tremblé plusieurs fois lors de ma première lecture et plus d'un an plus tard, maintenant que je l'ai entre les mains, la sensation est la même : je me suis jetée coeur et âme dans l'aventure. J'ai plongé dans l'histoire, aux côtés d'Éric, de Nyl et de Zig dès le premier mot. J'ai été emporté par le tempo, la poésie et la musicalité du récit. Plusieurs fois j'ai eu l'impression de danser au grès des phrases, des actions et des descriptions, tantôt une valse reposante, tantôt un tango endiablé. Cette histoire n'a rien d'un fleuve tranquille, Isabelle nous jette plutôt dans une rivière sauvage et nous ballade au grès des courants marins avec plus ou moins de force.

Du récit original, il n'en reste que les personnages : les trois fées, Maléfique, le Roi et le Reine, le chevalier et le prince endormi. Isabelle a réussi le pari de réécrire une nouvelle version de ce conte, une version éloignée et pourtant si proche. J'ignore où elle va trouver l'imagination qui caractérise ses romans, mais à chaque fois je suis éblouie devant la réinterprétation de ces fables que l'on connaît tous.

Attendez-vous à être surpris car derrière chaque parole décrites dans ce récit, rien n'est vrai et tout est faux. On est tenu en haleine jusqu'au dernier mot : quelle est la vérité derrière la malédiction ? Quel est le véritable but de Maléfique ? Est-elle réellement l'antagoniste de cette histoire ? Pourquoi les yeux Nyl semblent-ils renfermer tant de secrets ? Éric réussira-t-il à réveiller le prince ? Va-t-il semblement trouver l'amour ? le vrai, le véritable, celui capable de soulever des montagnes ?

La réponse à ces questions se trouvent dans la pâleur d'un soleil levant et entre les pages de ce livre magnifique.

J'ai aimé l'imperfection et le cynisme de Nyl qui reste mon personnage préféré du récit. Il est tellement beau dans ses cicatrices, tellement humain que j'avais l'impression qu'il tenait plusieurs fois à mes côtés.

Et Éric, oh Éric, ce chevalier à l'âme un peu trop noble, un peu trop blanc, sans tâche de couleur. S'il voit la beauté en chaque personne, en chaque objet, il reste aveugle à propos de beaucoup de chose. Des deux personnage, j'ignore qui évoluent le plus, mais Éric et Nyl apprennent chacun auprès de l'autre et c'est ce qui fait leurs charmes : ils ne sont pas parfaits.

En conclusion c'est un récit qui parle de tolérance, d'acceptation de soi et d'ouverture d'esprit. J'ai été totalement conquise par la plume, l'imagination et les personnages d'Isabelle Lesteplume. le tome 2 sort en juillet, il me semble et je suis d'ores et déjà certaine de l'avoir dans ma bibliothèque à sa sortie !
Commenter  J’apprécie          30
Cette saga me faisait envie depuis tellement longtemps! Je ne l'ai pas vu beaucoup passer sur les réseaux mais j'étais très curieuse de me plonger dans le premier tome. On parle ici de réécriture de conte version LGBT. Ça m'a vraiment donné très envie de découvrir cette saga, d'autant plus que le quatrième tome es sorti il n'y a pas longtemps, je me suis dis que c'était l'occasion d'enfin se lancer. J'ai beaucoup aimé cette lecture et ce premier tome, bon même si il y a quelques petits trucs qui m'ont un peu déplus mais en soit ce n'est pas non plus dramatiques. Pour le coup, j'ai vraiment hâte de découvrir les autres tomes.

Je découvre, avec ce premier tome, la plume d'Isabelle Lesteplume et je dois dire que c'était très plaisant à lire. Très fluide, sincèrement ça se lit vraiment tout seul et on avance très très vite dans notre lecture; Mais c'est aussi assez addictif. On en veut toujours plus. Les chapitres sont très courts (dieu merci!) ce qui fait qu'on avance vraiment très très vite dans notre lecture. Je n'ai clairement pas vu les pages défiler, bon après le roman n'est pas très long, il ne fait que 216 pages au final mais ça se lit quand même ultra rapidement.

Dans ce roman, on va suivre le personnage d'Eric, ce jeune homme rêve de quêtes impossibles, de bêtes à terrasser et surtout d'un grand amour à trouver! Une fois qu'il est chevalier, il se résolut de partir à l'aventure, sur la foi d'un vieux conte. Il serait question d'un prince maudit et d'un royaume prisonnier d'une muraille d'épines. Mais derrière cette muraille se cache une réalité finalement bien plus sombre et bien plus cruelle. Pour mener à bien sa quête, Eric devrai apprendre que le monde ne se limite pas aux beaux et aux laids de ses contes de fées. Peut être que Nyl, le magicien cynique avec lequel il s'est vu forcé de conclure un marché, saura le lui enseigner..

Parlons d'abord du côté réécriture de conte. La réécriture est vraiment fidèle, on a tous les éléments de base. Ici on est sur La belle au bois dormant, on a donc le prince endormi, le peuple également, le dragon menaçant, le prince qui vient le sauver pour lever la malédiction. du coup de ce côté là, franchement je n'ai rien à redire. Il y a forcément des libertés prises pour l'histoire et c'est totalement normal. Par exemple ici, la nuit, l'âme des personnes endormis prennent vies et peuvent se balader au sein du royaume. Mais une fois que le jour se lève, l'âme réintègre son corps. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que ce soit une réécriture version LGBT. J'ai trouvé cette idée vraiment chouette.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Eric. Il est clairement déterminé dans sa quête même quand tout le monde lui dit que c'est peine perdu. Quand il a une idée en tête, clairement il ne lâche pas l'affaire et va jusqu'au bout et peu importe par quoi il doit passer. J'ai beaucoup aimé ce trait de caractère de son personnage, c'est typiquement le chevalier qui pars au secours des personnes en détresse. Il part en quête pour sauver le prince victime d'une malédiction. Il va faire la rencontre de Nyl, un magicien qui va l'aider dans sa quête. J'ai adoré le personnage de Nyl, c'est d'ailleurs le personnage que j'ai préféré dans ce premier tome. Je le trouve vraiment touchant de par son histoire. C'est un personnage très plaisant à suivre. J'ai adoré la relation entre les deux, ils passent leur temps à se chamailler constamment et à s'envoyer des piques, ce qui apporte beaucoup d'humour à l'histoire. La relation entre les deux évolue au fur et à mesure que le temps passe. Et là c'est le moment où ça m'a déplu. enfin façon de parler. le fait que leur relation arrive un peu comme un cheveu sur la soupe et elle est un peu rapide pour moi. Ce n'est pas non plus hyper gênant mais j'ai trouvé ça un peu dommage. J'ai énormément aimé aussi le personnage de Zig! Qu'est ce qu'il m'a fait rire celui là, j'ai adoré! Il apporte un vrai plus à l'histoire!

L'intrigue est très plaisante. Il n'y a rien de folichon en soit. On suit juste l'aventure de Eric et Nyl pour sauver le prince endormi. On ne s'ennuie pas une seule seconde par contre, on avance très vite dans l'histoire. Vers la fin on a un sacré plot twist qui vient basculer toute l'histoire. Pour une fois, je l'ai vu venir assez vite en vérité. Je me suis très vite douté qu'il allait se passer ce qu'il s'est passé. Ça n'empêche tout de même pas de rendre ce plot twist tout de même surprenant! J'ai particulièrement aimé avoir l'épilogue cinq ans plus tard. J'adore les épilogues comme ça, j'aime savoir ce que deviennent les personnages, ce qu'ils ont pu faire tout ce temps etc. J'ai aussi beaucoup aimé l'épilogue de Zig, c'était tellement plaisant!

Ce premier tome était vraiment chouette à lire. J'ai beaucoup aimé cette réécriture de la belle au bois dormant que j'ai trouvé très fidèle même si l'auteure a pris des libertés, ce qui est tout a fait normal. Je découvre cette auteure qui a une plume vraiment très belle et agréable à lire. Parfois c'était même poétique et remplie d'émotions. J'ai adoré Eric mais gros coup de coeur pour le personnage de Nyl, marqué par son passé et qui le rend tellement attachant. L'intrigue est prenante et ne souffre pas de longueurs. C'est un roman qui se dévore en un rien de temps. J'ai déjà hâte de découvrir les autres tomes de cette saga!
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
Commenter  J’apprécie          10
La belle au bois dormant revisitée version homoromance et ça fonctionne bien ! J'ai bien aimé les personnages, les clichés un peu moqués et l'univers. L'humour est aussi présent, la lecture est fluide et sans temps mort.
Un bon moment donc avec ce premier tome des contes des royaumes oubliés.

Challenge Mauvais genres 2023
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
—Pour l’amour des fées, Éric, tais-toi ! râla Nyl. Ça fait trois nuits que nous sommes sortis de la forêt, trois nuits que tu chantes sans interruption et, étrange coïncidence, trois nuits que je résiste à la tentation de t’étrangler !
Commenter  J’apprécie          80
Les villageois considéraient la muraille d'épines comme un monstre, une chose infâme, insatiable, qui recrachait sans pitié les restes à moitié digérés de ses infortunées victimes.
Commenter  J’apprécie          30
Un éclat argenté accrocha son regard, le faisant sursauter. Son bras effleura une épine, tranchant sa peau d’une ligne rouge, nette, parfaitement dessinée.
Une goutte de sang perla.
Il vit un filament pourpre glisser le long de son bras, se déliter et heurter la terre… pour disparaître instantanément. Au même instant, une branche poussa jusqu’à la hauteur de son visage et il dut tourner la tête pour esquiver l’épine qui faillit l’éborgner.
Puis tout se figea de nouveau.
Haletant, le cœur battant à tout rompre, Éric prit garde à ne plus faire le moindre mouvement, la main crispée sur sa blessure.
La forêt d’épines se nourrissait du sang de ses victimes.
Commenter  J’apprécie          00
Éric, essoufflé, parvint à la dernière marche de l’escalier.
Il fit une pause pour reprendre son souffle, maudissant silencieusement les sagouins ayant estimé que c’était une bonne idée de faire dormir le prince dans la plus haute tour, en haut du plus haut escalier.
Commenter  J’apprécie          10
Le mal ne demande rien d'autre qu'on le laisse faire...
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (141) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2478 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}