AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280300354
Éditeur : HQN (22/11/2013)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La nuit, l'Ombre est le plus grand des voleurs du royaume, mais aussi l'espion du roi. Le jour, il redevient Méthias, courtisan nonchalant dont tous les nobles se méfient. Adamon, le chef de la garde, n'en a aucune idée et continue de traquer l'Ombre sans relâche comme l'ennemi public numéro 1. Pourtant, sans le savoir, il connaît depuis l'adolescence cet homme qu'il rêve de capturer. Et non seulement il le connaît, mais il en est très proche. Si proche, que ce dern... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
MenInBooks
  22 août 2018
Un récit médiéval fantasy très mignon, et surtout très bien écrit, qui nous promène dans le coeur sombre d'une contrée, aux prises d'un méchant sortilège, en compagnie d'un Arsène Lupin en cuir, sexy et retors et d'un commandant de la garde royale, glacial et viril. Vous la voyez l'étincelle?
Un Harlequin de très bonne facture qui nous fait voyager dans un univers fait de démons et de gentes dames, de princes guerriers et de prêtres démoniaques. Un monde où Méthias, aguerri de toutes ses pérégrinations avec sa mère guérisseuse, tout deux échappés d'un harem sous le joug d'un père violent, se livre à ses exactions de cambrioleur farfelu la nuit et de dandy caustique et agaçant le jour.
Méthias est troublant, discret, dans ses rapports au monde et fusionnel avec sa mère quand ses mots font de lui un personnage public féroce que beaucoup craignent et détestent. Les seules constantes dans sa vie sont ses sentiments pour le jeune commandant et les troubles angoissants de son passé qui lui griffent le coeur depuis bien des années. Lutter avec les mots, biaiser avec la vérité, jongler avec l'agilité physique qui le caractérise sont les seuls moyens de faire face à un monde qui ne le connait pas et ne cherche surtout pas à le faire. Une personnalité à moult facettes qui, au fond, ne cache qu'un coeur depuis longtemps épris d'un seul homme , le commandant Adamon (tsss tsss efface toi vite cette image de commandant Adama du Battlestar on en est loin).
Celui-ci n'a toujours eu que mépris pour le jeune fils de la maîtresse du roi et ce n'est qu'au fil de leur enquête et combat contre une force démoniaque menaçant le royaume que leur relation évolue sur une romance pleine de frissons. Adamon, qui a déjà comme les autres son idée tout faite sur Méthias, glisse doucement mais surement dans cette attraction que les doux yeux bruns exercent sur lui au fil des rencontres impromptues. Si aimer un homme ne lui avait jamais caresser l'esprit cela arrive bien vite grâce aux joutes avec cette ombre qui lui échappe depuis des années. Cette ombre célèbre qui lui file entre les doigts tout comme lui échappent totalement la vraie personnalité de Méthias, le lien tenu qui s'est tissé entre eux malgré tout et surtout l'amour qu'il ignorait porter en lui sans savoir à qui l'offrir.
Une très belle histoire dans un univers sobrement décrit et pourtant très présent, où la dynamique d'opposition de deux hommes marche à merveille sans jamais trop en faire. Une vraie romance romantique avec du flûtiau et des bruits d'épées en fond sonore et de belles robes de dames qui ballaient les dalles des grandes salles du château derrière leurs pas évanescents. Deux héros qu'on a épié, comme planqué derrière une tourelle, jusqu'à surprendre leur premier baiser et leur premier vrai amour pendant que démons et rois se livrent une bataille épique. C'est doux et poétique, ça sent le pantalon de cuir engoncé dans de grandes cuissardes et le lierre grimpant le long des bâtisses royales .C'est chaud et romantique comme la sueur d'une peau qui vient d'ôter son armure pour retrouver celui dont elle attends les baisers bref, ça se lit avec vraiment beaucoup de plaisir et le plaisir comme chacun sait ça se boude pas.

Lien : http://meninbooks.eklablog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067
  22 juillet 2016
Tout d'abord je tiens à remercier les éditions Harlequin et Netgalley pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.
J'ai fais quelques recherches sur ce roman quand je l'ai vu disponible sur le site de netgalley et j'ai découvert que l'auteur était alsacienne, alors il faut dire que j'étais assez curieuse de découvrir ce livre. J'ai trouvé la couverture du roman vraiment très jolie et en plus c'était de la lecture MM, et ça fait un petit moment que je n'en ai pas lu. C'était donc l'occasion pour moi de sélectionner le roman sur netgalley et ma demande a été acceptée.
Dès le début de ma lecture, j'ai eu un coup de coeur. Ce livre m'a fait penser à ma lecture de “Prince Captif” qui a ce jour a été ma lecture favorite de l'année 2015, c'est vous dire combien j'ai apprécié la découverte de “De chair et d'ombre”. Alex Lether réussit avec facilité à réunir dans son récit, complots, manigances, secrets, magie et mystères tout en inspirant l'intérêt de son lecteur.
La plume de l'auteur est vraiment très marquantes, les pages se tournent rapidement et ne se ressemblent pas. L'univers que l'auteur nous propose, nous fait voyager dans des contrées lointaines, je n'ai pas eu de mal à m'imaginer les lieux, surtout Hoogstraeven dont la description m'a énormément plu. J'en suis presque à regretter qu'il n'est pas été plus long, mais surtout que je n'ai pas découvert cette pépite avant.
Méthias est le fils de dame Ophidia qu'on surnomme “la putain royale”, un jeune homme méprisé par les courtisans du palais du roi Ussar, la nuit tombée il arbore le masque de L'ombre, un voleur de bas étage qui tourmente Adamon, le commandant en chef de la garde royale. Méthias ne révèle pas sa seconde nature, hormis quelques personnes qui sont au courant, nul ne sait qui se dissimule sous le masque de l'ombre. L'ombre a de plus en plus en mal à cacher ses attentions envers le commandant de la garde, chacune de leurs rencontres le laisse fébrile et le conduira bientôt à se faire démasquer par Adamon.
Entre complot contre la couronne, assassinats perpétrés, Adamon a beaucoup de mal a envisager qu'il va devoir s'allier avec l'Ombre pour secourir le royaume. Methias et lui-même étaient quasiment des ennemis quelques semaines auparavant et même si une seule nuit à suffit à les rapprocher, ils ont encore beaucoup de choses à se faire pardonner d'un côté comme de l'autre.
Je ne m'attendais absolument pas à découvrir au dernier moment qui étaient les comploteurs, enfin surtout les deux derniers, j'avoue avoir été surprise à plusieurs reprises. et le dénouement est tel que je l'espérais, autrement j'aurais été légèrement déçue. La seule chose que je me demande c'est pourquoi je n'ai pas lu ce roman avant ? Je suis vraiment ravie d'avoir eu l'occasion de le lire car j'aurais raté une petite merveille.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  16 mai 2016
La littérature MxM est toute récente chez Harlequin, et je suis stupéfaite de la qualité des textes que la collection HQN nous propose à ce niveau. Je lis déjà pas mal de MxM, et franchement celui-ci n'a rien a envier aux plus grands.
Le seul point avec lequel j'ai eu un soucis, c'est que j'ai eu l'impression que l'auteur n'osait pas se lâcher, comme si il se retenait d'aller plus loin pour certaines scènes. En même temps cela vient peut-être du fait que j'en ai déjà lu pas mal d'autres avant. Pour une personne qui débute dans le MxM, ou qui n'aime pas trop les scènes un peu trop poussées, celui-ci est nickel.
Le mélange romance/fantasy est relativement bien dosé, ce qui donne une histoire sans temps morts et plaisante à lire.
C'est le genre d'histoire que l'on aime relire sans s'en lasser. Si le nombre de pages avait été plus conséquent, cela ne m'aurait nullement gêné tellement j'étais bien dans l'histoire et en très bonne compagnie, il est tellement facile de s'attacher à ses personnages, que l'on a l'impression de les connaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Overbooks
  17 janvier 2014
J'ai découvert ce roman en flânant sur Internet. D'abord intriguée par la couverture que je trouve très réussie, j'ai été par la suite, hyper emballée quand j'ai vu que c'était une romance M/M (une romance entre deux hommes). Je n'ai hésité un seul instant quand les éditions Harlequin HQN m'ont donné l'opportunité de la lire.
Méthias, fils de la maitresse du roi, prend un malin plaisir à se faire détester de toute la cours et surtout à faire enrager Adamon, le garde royale, lorsqu'il cambriole les maisons du royaume sous le masque de l'Ombre. Mais il est secrètement amoureux de lui depuis l'enfance, et lorsqu'il est à ses cotés, ses sentiments sont de plus en plus difficile à camoufler.
Cette romance M/M est une agréable surprise. Je n'ai eu aucune difficulté à me plonger dedans et j'ai suivi avec plaisir la relation entre Méthias et Adamon. Méthias est tombé amoureux d'Adamon dès leur première rencontre et garde secret ses sentiments pour lui. Il joue un rôle à la cours et cache sa véritable personnalité. Personnalité qu' Adamon va découvrir au fil des pages et va apprécier... J'ai trouvé ce couple très attachant et même une fois que leurs sentiments sont révélés, l'histoire ne bascule jamais dans la mièvrerie et ils gardent chacun leurs forts caractères!
Mais ce roman ne se résume pas qu'à une simple d'histoire d'amour, nous suivons aussi l'enquête d'Adamon et de Méthias pour déjouer un complot qui vise le pouvoir royal. La reine est dans le coma depuis des années et son état empire mystérieusement de jours en jours et les nobles pouvant un jour prétendre à la succession sont assassinés de façons atroces. Adamon et Méthias partent donc à la poursuite de l'assassin. J'ai beaucoup aimé suivre l'enquête de nos deux héros. L'intrigue est plutôt complexe et il faut rester assez attentive pour ne louper aucun détails. Mais comme la plume de l'auteure est très agréable à lire et fluide, je ne me suis jamais sentie perdue
En conclusion, de chair et d'Ombre est un roman qui mêle habilement une jolie histoire d'amour et une enquête policière teintée de magie. Il satisfera à coup sur les amatrices du genre. Je la conseillerai même à celles qui ne sont pas particulièrement attiré par les romances M/M car il y a peu de passages intimes et cela reste toujours très sage. de Chair et d'Ombre est parfait pour celles qui souhaitent découvrir le genre en douceur! Cette première est une belle réussite pour les éditions Harlequin HQN et je lirai à coup sur les prochains romains d'Alex Lether.
Lien : http://over-books.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl
  22 mars 2014
Merci a Alex Lether d'avoir choisi le blog Influence of the moon et de m'avoir permis ainsi de connaitre sont roman.
J'aimerais m'attarder pour commencer sur la couverture que je trouve sublime.
La superposition des deux héros principaux est bien trouver et le style attire l'oeil de suite. J'en suis totalement amoureuse.
Au début de ma lecture, j'ai eu énormément de mal a me mettre dans l'histoire. Une romance gay mêlant enquête policière et fantastique a été dure a digérer (nous avons beaucoup d'info a assimilé en même temps ce qui relègue l'histoire en elle même au second plan).
Mais plus j'avance, plus je me met a apprécier les personnages principaux. Leurs chamailleries, leur dualités cache en faite quelque chose de plus complexe qui se dénoue au fil des chapitres.
Parlons maintenant des scènes de sexe. Bien que présente, elles restent légère. Pas de sexe a outrance, rien qui peut mettre le lecteur (débutant dans ce domaine) mal a l'aise.
Je ne peux que vous conseiller de vous laissez tenter et j'espère charmer par le style d'Alex Lether.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Pixie-GirlPixie-Girl   19 mars 2014
Au centre, plusieurs objets de valeur sont posés sur une longue table, mais il n’a d’yeux que pour une seule de ces merveilles.
C’est une statuette en or, pas plus grande que son avant-bras. Elle représente une femme nue, liée à un arbre par une langue de feu qui s’enroule autour de ses jambes, son ventre et son cou : la Prophétesse Alba qui, dit-on, a donné sa vie pour guider les hommes au-delà de la mort. Son sacrifice a fait d’elle la déesse du présent et du libre arbitre niché dans le cœur de tout individu en opposition au destin et à l’avenir personnifiés par le Dragon, rarement représenté autrement que par son feu meurtrier. Ce sont les seuls dieux dont le culte perdure depuis des siècles et dont le message originel n’a pas changé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ninie067Ninie067   22 juillet 2016
C’est une statuette en or, pas plus grande que son avant-bras. Elle représente une femme nue, liée à un arbre par une langue de feu qui s’enroule autour de ses jambes, son ventre et son cou : la Prophétesse Alba qui, dit-on, a donné sa vie pour guider les hommes au-delà de la mort. Son sacrifice a fait d’elle la déesse du présent et du libre arbitre niché dans le cœur de tout individu en opposition au destin et à l’avenir personnifiés par le Dragon, rarement représenté autrement que par son feu meurtrier. Ce sont les seuls dieux dont le culte perdure depuis des siècles et dont le message originel n’a pas changé.

Depuis qu’il a appris qu’elle serait déplacée dans la chambre de restauration avec d’autres objets sacrés, il brûle de la posséder. Par prudence, il a attendu deux jours pour venir s’en emparer, mais l’impatience l’a rongé. Sans pouvoir se l’expliquer clairement, il se sent lié à cette statuette et il a l’impression qu’elle représente les tourments de son âme.

La Prophétesse a fait le choix d’accepter son destin, et son sacrifice l’a libérée. Par sa mort, elle est devenue éternelle et aussi puissante que son adversaire. Il aspire tellement à comprendre son message si paradoxal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   18 février 2019
Tandis qu’il retire ses gants, ses grands yeux bruns fixent le corps viril de sa victime avec une lueur de gourmandise et d’admiration. D’un toucher léger, ses mains glissent le long des bras tendus d’Adamon, ce qui l’oblige à se pencher davantage sur son prisonnier. Avec stupeur, le commandant sent le bas-ventre du voleur se durcir contre le sien.
Joueur, l’Ombre caresse la courte chevelure blonde de l’officier. Un de ses doigts descend doucement le long de sa joue.
– Mmm… On dirait qu’on a oublié de se raser ce matin… Je te perturbe à ce point pour que tu en négliges le règlement ?
Le rouge a envahi le visage du commandant. Cette situation humiliante provoque un mouvement de fureur et de dégoût, et il se débat de nouveau.
– Bon sang ! À quoi tu joues ?
– Ah ! mais il faut bien que je te donne une bonne raison de me pourchasser, sinon nos petites escarmouches n’ont pas d’intérêt !
– Même sans ça, je te traquerai sans relâche !
Un rire moqueur lui répond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   18 février 2019
L’homme de sa vie ne lui jettera jamais un seul regard de bienveillance. Dans son amertume, il est quand même assez lucide pour admettre qu’il a tout fait pour que cela n’arrive pas ; depuis longtemps, il s’est protégé de tout risque de désillusion ou d’humiliation. Et puis, ne dit-on pas que c’est le propre d’un idéal de n’être jamais atteint ? Ce cœur de glace ne fondra pas, en tout cas pas pour un homme que le fils du duc a toujours considéré comme son inférieur. Puisque Joren semble l’apprécier malgré sa mauvaise réputation et son absence de titre, pourquoi se priver d’une opportunité ? Un jour, peut-être, lorsqu’il aura réussi à réconcilier les différentes parties de son être déchiré, pourra-t-il enfin trouver la paix auprès d’un doux compagnon comme celui-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   18 février 2019
Il n’a jamais été très à l’aise pour lire dans l’âme des autres mais à présent qu’il sait ce qu’un tel masque peut cacher, il se rend compte qu’il a été un imbécile : la mère et le fils ont toujours été fidèles à Ussar. Haïs pour leur position privilégiée, forcés de se défendre contre les attaques continuelles, agissant envers et contre tous, ils ont vaillamment résisté aux critiques, chacun à leur manière. Ophidia par la crainte qu’elle inspire et le mépris qu’elle affiche, Méthias par l’indifférence ou la provocation. Jusqu’à présent pétri de préjugés et enfermé dans une vision unique des choses, Adamon est obligé d’admettre qu’il s’est toujours basé sur des apparences trompeuses et qu’il avait des écailles plein les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : voleursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1319 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre