AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782723402989
48 pages
Éditeur : Glénat (01/01/1982)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Intrépide chevalier sans peur et sans reproches, Percevan se confronte aux légendes moyenâgeuses et aux dangers de la pire espèce. Muni de sa fidèle épée et arborant une superbe chevelure rousse, le héros de Léturgie est un classique du genre, une figure de la fantasy médiévale pour les jeunes.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Musardise
  12 mars 2016
Difficile de savoir où va nous emmener ce premier album de Percevan. L'histoire, qui tourne autour de la légende de trois joyaux perdus, est somme toute très classique, mettant en scène l'affrontement inévitable d'un homme puissant, riche et méchant et d'un jeune et preux chevalier.
Classique aussi, le coup du duo du beau chevalier à la superbe chevelure rousse qui séduit toutes les femmes et du troubadour maladroit et drôle, mais évidemment petit, gros et plutôt moche. Mais celui-ci rattrape au moins le manque d'humour de celui-là. En revanche, le méchant Mortepierre est bien réussi : sans foi ni loi, il méprise tout le monde, fait emprisonner jusqu'à ses alliés et donne d'allègres coups de pieds en récompense aux manants qui prennent la peine de lui indiquer son chemin. Quant à Balkis, il va falloir plus d'un album pour savoir si le personnage est intéressant ou pas.
Un dessin lui aussi très classique, même si l'on trouve par-ci par-là quelques tentatives sortant de l'ordinaire, comme la planche où le mage Ciensinfus et son chat Belphégor provoquent une vision aux couleurs psychédéliques, qui rappelle un peu Druillet (toutes proportions gardées, s'entend). Et puis la narration a tendance à s'enliser lorsque Percevan part à l'assaut du château de Mortepierre, tout ça manque de rythme, ce qui fait que l'album se termine sur un sensation de frustration. Il manque un rien de je-ne-sais-quoi, un brin de fantaisie (sans mauvais jeu de mots), d'esprit d'aventure, davantage de maîtrise du récit, également, pour en faire une bande dessinée qui sortirait du lot. On peut penser que ces défauts sont ceux typiques d'un tome 1... C'est à voir. J'attends de lire la suite pour me former une opinion plus ferme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LeScribouillard
  30 novembre 2018
Alors c'est l'histoire d'un chevalier sans peur ni reproche, mais ce n'est ni Johan ni la Table Ronde. Un ersatz ? Pas vraiment. Un nouvel archétype ? Pas vraiment non plus, étant donné qu'il n'a rien de plus spécial que les autres à part afficher étonnamment son hétérosexualité au sens pratique dans une BD censée être jeunesse. Et même le fait de vivre en tant que pas très catholique dans une époque où les ceintures de chasteté se trouvaient dans tous les discounts, qui pourrait être un facteur d'originalité, n'est jamais exploité. Et le problème est tout là : on ne développe jamais les personnalités. Percevan est creux, les antagonistes sont creux, tous les personnages sont creux. Son fidèle compagnon Kervin n'est même pas un sous-Pirlouit, étant donné que ce faire-valoir ne sert strictement à rien, alors que le célèbre nain blond avait au moins le sens de la répartie dans les tomes où il restait en retrait. Notre héros tombe éperdument amoureux de Balkis et réciproquement en un temps record. Les méchants, tout droits sortis d'un cartoon et fonçant droit vers l'aventure juste parce qu'ils ont entendu une légende, font eux aussi un contraste violent avec le reste plus sombre de l'histoire.
Et pourtant...
Percevan fait du bien. Il n'est pas original, certes, mais il a son univers à lui, bien détaché de son inspirateur peyotien, plus organique, plus sanglant (et ça ne fera que s'accentuer dans les tomes suivants). Il fourmille de rebondissements, classiques mais en tous genres, le fait qu'il y ait peu de grandes cases confère une impression de longueur à l'album, ce qui fait qu'on a l'impression qu'il dure plus longtemps et peut ainsi nous faire découvrir de nombreux nouveaux rivages. Des péripéties jusque dans la dernière page, une intrigue à suivre, voilà qui donne de l'espoir. S'il ne s'est pour l'instant pas taillé sa part de mythe, Percevan n'en reste pas moins un agréable moment d'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Noctenbule
  04 novembre 2019
Percevan va se mettre sur son chemin aidé par Balkis, magicienne au service de Ciensinfus. Ensemble, ils partent vers l'inconnu et vers l'aventure. Pour en savoir plus, il faut se plonger dans la série. Un premier tome assez bien construit même si on retrouve des clichés comme le chat noir, le beau chevalier, la belle sorcière, le serviteur hideux, le troubadour stupide mais gentil… On va mettre cela sur le dos que la bd dessinée date de 1982. En tout cas, j'ai bien envie de poursuivre les montures de Percevan, Balkis et Kervin sur les traces de Mortepierre. Notre trio se montre à la hauteur pour affronter la fourberie d'un homme de pouvoir avide d'en vouloir toujours plus. Un premier tome qui installe tous les personnages et l'intrigue qui va se poursuivre sur plusieurs tomes. Fantastique et aventures se marient à merveille pour ce périple d'un autre temps qui pourra séduire aussi bien le jeune public que l'adulte. Une chose est certaine, je vais poursuivre la lecture de la série.
Lien : http://22h05ruedesdames.com/..
Commenter  J’apprécie          61
Erik_
  02 décembre 2020
Voilà une série destinée principalement à la jeunesse bien agréable avec le même scénariste que l'excellent Cotton kid. On ne s'ennuie pas une seconde avec un scénario très bien construit même si cela reste classique dans le genre.
Le dessin manque un peu d'éclat surtout au niveau de la colorisation. On a l'impression de lire le même graphisme qu'un vieux Lucky Luke. C'est un peu étrange pour une série médiévale fantastique.
Cela ne m'a pas trop dérangé car encore une fois l'histoire réserve quelques surprises. On a droit à des évolutions de personnages qui font penser que rien n'est définitivement figé.
Bref, on passe un bon moment de lecture même si on sait que Percevan ne rentrera probablement jamais dans le panthéon des incontournables.
Commenter  J’apprécie          10
Tatooa
  23 juin 2013
J'adore la série des Percevan, je les ai tous, c'est assez rare pour être signalé (je trouve les BDs beaucoup trop chères en général...).
J'aime tout, les histoires, les dessins, l'humour, le beau héros tombeur de ces dames et son acolyte bâfreur et maladroit, bref, je suis fan ! ^^
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik_Erik_   02 décembre 2020
Percevan est un beau et fort chevalier qui vit de grandes aventures en compagnie d'un ami gourmand et d'une bestiole jongleuse. Ils croisent de belles dames, des mages, des seigneurs cupides et stupides...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean Léturgie (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Léturgie
Les aventures des 2 plus mauvais flics du 9e art reviennent en juin 2021 avec un T9.
En suivant la journaliste Balconi qui veut réaliser un reportage sur l’exploitation d’une nouvelle énergie, le gaz de Shit, Spoon se retrouve à MudTown, petite ville perdue du Kentucky. Il y a « grandi » et toute sa famille y vit encore. Persuadé que Balconi est venue dans ce trou paumé pour demander sa main à son père, Spoon en fait trop. Il met à mal la nouvelle industrie gazière, la tranquillité familiale et le reportage de son aimée. Les pires flics que la NYPD ait jamais comptés parmi ses rangs sont de retour !
+ Lire la suite
autres livres classés : médiévalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1193 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre