AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221146018
Éditeur : Robert Laffont (02/10/2014)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Ma vie amoureuse est à l'image de ma vie professionnelle, c'est-à-dire extrêmement précaire. J'enchaîne les CDD, voire les stages – rien qui puisse, en tout cas, aboutir à un CDI. J'ai quand même une relation stable : celle que j'entretiens avec mon portable – sans parler de mon chat Jean-Paul Sartre, mais ça ne compte pas vraiment, désolée, Jean-Paul. Je m'appelle Romy, je suis un pur produit de la génération Y et je vais vous raconter ma vie. Romy a grandi en joua... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
MissG
  03 mars 2015
Myriam Levain et Julia Tissier sont les heureuses créatrices de Romy Idol, une jeune femme se définissant ainsi : "Je m'appelle Romy, j'ai presque trente ans et je suis un pur produit de la génération Y.".
La fameuse génération Y, c'est celle née dans les années 80, la mienne en l'occurrence, autant dire que j'étais un peu curieuse de connaître un peu mieux cette jeune femme et d'essayer de trouver des points communs entre elle et moi (oui, j'en suis à me chercher des points communs avec un personnage de fiction, mais à part ça tout va bien).
Elle et moi aimons apparemment autant les grands rassemblements familiaux (enfin tout dépend de la taille de la famille en question) : "Les périodes de retrouvailles familiales ne sont une partie de plaisir pour personne. Noël est la pire de toutes.", sommes nés à peu de choses près la même année : "Je vis dans une société anxiogène. Si, en venant au monde au XXè siècle, j'ai échappé aux épidémies de tuberculose, de choléra ou de syphilis, j'ai eu droit, en revanche, à d'autres pandémies tout aussi sympathiques : citons au hasard la vache folle, le SRAS, la grippe aviaire et la grippe H1N1. En somme, j'ai eu ma dose de flip collectif.", adorons répondre à toutes les questions concernant notre célibat / notre prochain mariage / notre éventuel désir (ou non) d'enfants, et la comparaison s'arrête à peu près là.
Parce que Romy est un personnage de fiction, le trait est poussé un peu loin et je n'ai pas pu m'attacher autant à elle qu'à Bridget Jones, d'autant qu'elle a une façon d'être un peu trop tournée vers elle-même sans chercher à se remettre en question ou à prendre les choses en main, ce que je suis bien contente de faire dans ma vie de tous les jours.
Les auteurs ont bien su saisir la vie actuelle, où il faut être hyper connecté à tout : Facebook, Twitter, sites de rencontres, mails, et où il y a finalement beaucoup de solitude pour les personnes.
Je reproche aux auteurs de véhiculer un peu trop à travers le personnage de Romy que cette solitude est une fatalité, c'est faux et c'est pourquoi j'aurais aimé voir Romy se démener un peu plus, j'espère en tout cas que cela lui arrivera par la suite car la solitude et le bonheur ne sont pas incompatibles, j'ai eu parfois le doute en lisant certains propos de Romy.
Si Romy est un archétype de la femme trentenaire de notre époque, les auteurs ont su lui donner une bonne dose d'humour et de répartie : "J'aborde là l'aspect "jacasserie" de l'E.V.J.F., car il est à peu près certain qu'Olympe de Gouges se retournerait dans sa tombe à la vue de ces cohortes de filles réunies pour fêter ce que jadis elles ne pouvaient fuir : l'entrée dans la vie de femme mariée.", saupoudrée de culture générale, et aborde avec elle à peu près tous les sujets de société de notre époque (quelle fille n'a jamais été abordée par un relou dans la rue ? Qui n'a jamais connu l'angoisse du dimanche soir ? Ou du jour férié où tout est fermé ? Qui n'a jamais classé ses collègues de travail dans des catégories ?).
Les illustrations sont signées par Louison, je ne suis pas forcément fan de ce style graphique mais ici ça colle bien avec les propos du livre et s'inscrit très bien dans la veine humour et dérision.
Le récit est découpé en courts chapitres s'attachant à un point bien précis : l'expérience Tinder, le coiffeur, la rupture, l'ex, la connasse à graines, pour n'en citer que quelques uns.
Ça ressemble à du one-woman-show écrit, ce fut en tout cas une lecture de détente au cours de laquelle j'ai beaucoup souri, pas forcément à tout mais cela m'a permis de me reposer l'esprit, c'est ce que j'attendais de ce livre, l'objectif est donc atteint.
"Y comme Romy" de Myriam Levain et Julia Tissier est une lecture détente agréable croquant cette génération Y qui prête à sourire, à lire pour s'échapper quelques instants de la morosité ambiante.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeCledesol
  05 octobre 2014
Quand les Editions Robert Laffont m'ont proposé de recevoir ce livre, j'ai tenté de résister (oui j'essaie d'être un peu raisonnable, car j'aimerais beaucoup faire descendre ma PAL…), mais comme souvent j'ai craqué. Il faut dire que je trouve le format du bouquin, et la couverture très accrocheuse. Je rajoute une mention spéciale pour la qualité du papier qui est très agréable au toucher.
Myriam Levain et Julia Tissier sont toutes les deux co-fondatrices du Cheek magazine. Sur leur site, on peut y trouver la rubrique Y comme Romy, si vous voulez voir à quoi ressemble le livre, je vous laisse le lien ici. Mais sachez que dans le roman, les chroniques y sont beaucoup plus étoffées et plus longues.
J'ai adoré les illustrations de Louison, il y en a une à chaque changement de chapitres, et comme ils sont assez courts, il y en a beaucoup. Ils sont vraiment bien intégrés dans le roman, et sont aussi rigolos que le livre lui même.
Romy est un personnage attachant. Elle est célibataire même si elle tente d'y remédier bien maladroitement. Elle travaille mais elle rêve d'un CDI. Romy a tout d'une Bridget Jones moderne à la française, et j'ai beaucoup ri.
Le chapitrage assez court est fait de petites chroniques ayant à chaque fois un thème différent. Tout y passe, que ce soit le boulot, la famille, les réseaux sociaux, les soirées, les amis, le coiffeur, les sites de rencontres, ou encore le sexe (ça reste soft, n'ayait pas peur).
Si je suis de la génération précédente à celle de Romy, je dois dire que j'ai réussi à m'identifier au personnage dans certaines rubriques, et à chaque fois ça me faisait sourire. Et même pour les autres thèmes, bien souvent, ça m'a rappelé certaines situations cocasses que moi ou mon entourage a pu avoir vécu à un moment donné. Je pense que c'est ça la force de ce roman bien sympathique et atypique. Il parle des grands thèmes de la vie quotidienne et des nouveaux courants de ce siècle.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce livre, pour la qualité de l'objet, mais aussi et surtout pour la détente qu'il procure, j'ai vraiment passé un excellent moment.
Je remercie Les Editions Robert Laffont pour leur confiance.
Ce livre est disponible depuis le 2 octobre 2014 chez votre libraire.

Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FannyNetherfieldPark
  11 octobre 2014
Ce livre illustré nous dépeint la vie de Romy. Comme moi elle fait partie de la génération Y (personnes nées entre les années 80 et 90). Malgré sa vie ordinaire, Romy a ses grands moments de solitude mais aussi de bonheur. Tout ceci provoque la plupart du temps des scènes très drôles et cocasses. le pire, c'est lorsque j'ai commencé à me reconnaitre. D'un coup, je ne me suis plus sentie seule. Il y a notamment le mythique et incontournable épisode du coiffeur qui m'a semblé très proche de mon expérience. [No comment!] Mais mine de rien les auteures de ces chroniques ont su apporter un questionnement sur notre société, sur les relations amicales/amoureuses/familiales. Les difficultés et la pression de nos vies modernes sont exposées et montrent bien que la génération Y n'est pas épargnée par les soucis, les déceptions et les déconvenues.
La mise en forme m'a beaucoup plu. Chaque anecdote correspond à un chapitre et est illustrée d'un dessin de Louison. J'avoue avoir découvert cette dessinatrice avec ce livre. Ses illustrations apportent une valeur ajoutée à l'ensemble. Un visage est mis sur le nom de Romy. Les détails et les références sont bien vus. le tout est coloré, drôle et apporte une touche de fraicheur. Aucun élément n'est laissé de côté. Par exemple la couleur de l'arrière-plan du dessin est reprise pour le titre du chapitre. le format semi-poche presque carré est agréable en main. Je crois que je n'hésiterais pas à relire quelques passages au hasard à l'occasion. C'est d'ailleurs l'avantage du découpage choisi.
Ce livre n'est pas seulement girly et léger. Il apporte un bel éclairage via l'humour sur la génération Y que ce soit sur les éléments positifs comme négatifs. Louison, la dessinatrice, amène sa touche à l'ensemble. C'est très agréable, bien ficelé et intelligent. Une réussite donc.
Lien : http://danslemanoirauxlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AliceFee
  10 novembre 2014
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Y Comme Romy?
"J'ai eu la chance de me voir proposer ce livre par les éditions Michel Laffont et entre les dessins et le fait que je fais moi-même partie de la génération Y, le sujet du livre, j'avais très envie de le découvrir."
Dites-nous en un peu plus sur son histoire...
"Ce livre est une succession d'histoires courtes qui nous plongent dans la vie de Romy Idol, presque 30 ans, presque un mec, presque un boulot. Je crois que tout est dit."
Mais que s'est-il exactement passé entre vous?
"Dès les premières pages, je suis à fond dedans parce que, vraiment, Romy, c'est moi! On a l'impression que les auteurs sont dans notre tête (on carrément qu'elles nous espionnent) et on s'amuse beaucoup. Tout est passé au crible, du coiffeur qui n'en fait qu'à sa tête aux premiers rencards, des moments les plus banals aux plus embarrassants. Et puis Romy est rafraîchissante parce qu'elle n'est pas parfaite. Comme nous quoi. Pour ne rien gâcher, les dessins de Louison illustrent tout ça à la perfection et avec une bonne dose d'humour. J'ai éclaté de rire toute seule devant le dessin de Romy arborant un tatouage coeur avec l'inscription Drazic... Comprendra qui pourra."
Et comment cela s'est-il fini?
"Romy c'est vraiment un livre qui se lit facilement et qui fait rire, que je conseille à toutes les filles de la génération Y mais pas que, parce que peu importe son âge, on se reconnaitra forcément à un moment ou à un autre. Je le conseille également à toutes celles qui aiment "Bridget Jones" ou encore "la Femme Parfaite est une Connasse", c'est dans la même veine."

Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PoppyBooks
  19 mai 2015
Y comme Romy c'est comme boire un lait-fraise avant d'aller au lit, c'est tout doux et ça fait du bien^^
Romy est une trentenaire, célibataire. Elle a un boulot (par intermittence), des amours (par intermittence également) et des amies qui lui envient son céliba, heureusement il lui reste son portable et son chat!
Romy est l'assurance de se payer une bonne tranche de rigolade et de pogs pour ceux qui connaissent!!
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lexpress   12 novembre 2014
La narratrice de Y comme Romy est une trentenaire, "pur produit de la génération Y", rapport aux écouteurs en forme de, qui la tiennent en contact permanent avec la communication moderne, dans un livre frais, spontané, et souvent drôle.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LesLecturesDeCledesolLesLecturesDeCledesol   05 octobre 2014
Le coiffeur…
J’ai beau lui avoir apporté une photo de Lou Doillon, je ressors systématiquement avec la coiffure de Dalida dans sa pire période capillaire. Je m’estime heureuse : je n’ai pas celle de son frère, Orlando, c’est déjà ça.
Commenter  J’apprécie          90
MissGMissG   03 mars 2015
Je vis dans une société anxiogène. Si, en venant au monde au XXè siècle, j'ai échappé aux épidémies de tuberculose, de choléra ou de syphilis, j'ai eu droit, en revanche, à d'autres pandémies tout aussi sympathiques : citons au hasard la vache folle, le SRAS, la grippe aviaire et la grippe H1N1. En somme, j'ai eu ma dose de flip collectif.
Commenter  J’apprécie          40
MissGMissG   03 mars 2015
J'aborde là l'aspect "jacasserie" de l'E.V.J.F., car il est à peu près certain qu'Olympe de Gouges se retournerait dans sa tombe à la vue de ces cohortes de filles réunies pour fêter ce que jadis elles ne pouvaient fuir : l'entrée dans la vie de femme mariée.
Commenter  J’apprécie          30
MissGMissG   03 mars 2015
Les périodes de retrouvailles familiales ne sont une partie de plaisir pour personne. Noël est la pire de toutes.
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   03 mars 2015
Je m'appelle Romy, j'ai presque trente ans et je suis un pur produit de la génération Y.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Myriam Levain (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Myriam Levain

Y comme Romy - Myriam Levain, Julia Tissier et Louison
Romy Idol, presque 30 ans, presque un mec, presque un boulot. Romy Idol va sur la trentaine. Elle est seule ou presque – la plupart du temps, elle est célibataire. Enfant du divorce, elle...
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15245 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre