AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782877307185
380 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (09/05/2005)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :

Le recul de plusieurs voyages étalés sur plus d'une quinzaine d'années, à partir de 1984, dans diverses régions tibétaines devrait autoriser un regard sinon objectif, du moins attentif aux multiples indices révélant la volonté délibérée des autorités chinoises d'occuper irréversiblement le terrain et de réduire les autochtones à une minorité privée de tout pouvoir sur son propre sol.

L'exil peut permettre de sauvegarder la richesse cultur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zorazur
  15 février 2016
Il y a sur le toit du monde un génocide oublié qui ne dit pas son nom, la méthodique destruction d'un peuple, d'une culture, d'un passé, d'une histoire. Personne ne parle de ce massacre lent et organisé, qui a petit à petit porté ses fruits pour que tout devienne lisse, aplani, inodore, pour qu'on puisse enfouir un pays sous un autre. Que le nom de son chef soit à jamais oublié, que ses photographies soient interdites à jamais et que soient emprisonnés dans de sinistres geôles tous ceux qui prétendent le soutenir ou même évoquer son souvenir.
Personne n'en a parlé et rien n'a bougé du coté de l'Occident trop heureux de pouvoir se taire devant les destructions et les massacres, de faire depuis cinquante ans comme s'il ne savait pas.
Il faut le livre dur et amer de Claude Levenson pour rappeler cette ignominie. Plusieurs voyages au Tibet depuis les années 80 lui ont fait mesurer des dégâts irréversibles, les conséquences irrémédiables d'une colonisation, car ce n'est rien d'autre, réussie au-delà de tous les espoirs de l'envahisseur chinois. La Chine a écrasé le Tibet, ses habitants sont interdits d'expression, de langage, de pensée, de religion. Lhassa est devenue une vitrine où ne subsiste du passé que ce que les Chinois ont bien voulu laisser de miettes pour affrioler les yeux de quelques touristes aux déplacements soigneusement contrôles. Des quartiers rasés, des reliques saccagées, du bitume à la place des pavés et des immeubles sans grâce à la place de vestiges séculaires, des enseignes clignotantes et des lanternes rouges, des bars et des karaokés où l'on pousse ce qui subsiste de l'âme tibétaine à venir se perdre pour parachever l'oeuvre de destruction massive.
L'usage du tibétain est interdit. Les Tibétains ont besoin contrairement aux Chinois de permis spéciaux pour se déplacer dans leur propre pays. Les emplois sont réservés aux Chinois et le peuple tibétains s'enfonce dans la misère. La possession d'une photo du Dalaï Lama ne conduit pas à une condamnation : elle est la condamnation. Presse, journalistes, photos, films, sont contrôlés quand ils ne sont pas interdits.
Pourquoi ces violences, cette volonté de destruction et d'écrasement d'un peuple pacifique qui n'a rien demandé que de vivre à son rythme et dans la sérénité, pourquoi cette froide cruauté qui conduit inexorablement à l'anéantissement ? Possession de l'espace, de ressources rares, et par-dessus tout contrôle de l'eau. Car que peuvent craindre un milliard quatre cent millions de Chinois de sept millions de tibétains qui prônent la paix, la non-violence te l'entente entre les peuples au prix de toutes les concessions possibles ? Et pourtant la destruction continue, et depuis des dizaines d'années nul ne bronche devant la toute-puissance chinoise. Diplomatie oblige...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean
  24 janvier 2016
Grande spécialiste du Tibet et du bouddhisme qu'elle connaît de l'intérieur, Claude Levenson nous offre, à travers ses impressions de voyage sur le "Toit du monde", un portrait du peuple tibétain, de sa vie
sous la domination chinoise, à travers une analyse pleine de finesse et de sensibilité où chaque fragment d'écriture construit un édifice du drame tibétain. Dans une écriture émouvante et délicate, elle décrit ses rencontres, ses inquiétudes, ses espoirs, à propos de ce peuple profondément humaniste et pacifique martyrisé par l'occupation chinoise.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   09 octobre 2015
Autrefois, les difficultés pratiques d’accès, les tracasseries administratives de voisins peu accommodants, le quant-à-soi des autorités tibétaines elles-mêmes, sans négliger les aléas d’un voyage somme toute aventureux, suffisaient à assurer une manière de cordon sanitaire autour de cette forteresse naturelle que reste le haut plateau tibétain. Une fois qu’on y a posé le pied, la sensation est presque physique de saisir pour-quoi les dirigeants du Pays des neiges étaient plutôt enclins à regarder de haut le monde turbulent au pied de leur rempart montagneux. La mainmise de Pékin a accentué la tendance, s’agrémentant du bouclage quasi hermétique des frontières même avec des voisins aussi inoffensifs que le Népal ou le Bhoutan, et d’un refus systématique de visa à tout étranger, sauf à montrer patte blanche et à être acquis par avance aux thèses officielles du régime. La brutale irruption de l’histoire, incarnée par les troupes chinoises d’occupation, a fait passer un cyclone dévasta-teur sur une société repliée sur elle-même, peu au fait des vastes enjeux qui tourbillonnaient autour d’elle, soudainement à la merci de l’accélération des événements. Et cela, à l’abri du moindre regard extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   09 octobre 2015
Depuis des années, sans se lasser, le quator-zième dalaï-lama s’efforce de le faire comprendre : on l’écoute parfois, mais veut-on réellement l’entendre ? « Il importe avant tout de sauver le Tibet, car s’il n’y a plus de Tibétains pour jouir de leurs droits légitimes, à quoi bon l’autonomie ou même l’indépendance ? Le Tibet est une réa-lité, que cela plaise ou non aux actuels dirigeants chinois. Peut-être sont-ils trop vieux pour chan-ger d’avis et prendre les décisions qui s’im-posent. Il importe de leur faire comprendre qu’il est dans leur propre intérêt de voir la réalité et de s’engager sur la voie de la discussion : il en va de la stabilité du pays et de leur propre avenir. Les bouleversements dont nous avons été témoins ces dernières années sur la scène inter-nationale indiquent qu’en Chine aussi, il y aura des changements. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Dans la catégorie : inconnuVoir plus
>Géographie de l' Asie>Géographie de la Chine>inconnu (14)
autres livres classés : tibetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1106 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre