AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782228923064
224 pages
Éditeur : Payot et Rivages (06/03/2019)

Note moyenne : 2.73/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Si vous croyez qu’on ne peut rien faire contre les humiliations, les manipulations, les agressions verbales des puissants ou des violents, ce livre est pour vous. Il vous apprend à vous protéger, et vous aide à riposter. Cohérent dans vos valeurs et imprévisible dans la manière de les défendre, vous deviendrez insaisissable. Se faire respecter est un art qui s’apprend à travers le discours. Avec force, humour, et dignité. Car garder la tête haute, c’est d’abord ne p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Borntobealivre
  02 août 2019
Mathilde Levesque, professeure de lettres, entend nous offrir dans ce petit essai des clés pour apprendre à détecter les humiliations et les manipulations dont nous pouvons être victimes, sans le savoir, avec exemples du quotidien à l'appui. Trois chapitres, entrecoupés de tests, le constituent.
Je n'ai pas trouvé dans "La tête haute" ce que j'espérais, à savoir, des réponses concrètes sur la manière à adopter face à une agression verbale, des astuces pour développer sa répartie, pour apprendre à se défendre avec des mots. J'y ai au contraire trouvé des références vues et revues, des arguments rebattus souvent empruntés à des discours politiques un peu trop familiers (parfois restitués dans leur entièreté, ce qui n'est pas toujours pertinent). Je n'ai donc pas l'impression d'avoir appris énormément en lisant cet essai, c'est la partie sur les figures de style qui m'a le plus intéressé ( j'ai notamment découvert le chleuasme et l'énallage, ce qui vaut le détour !), mais "La tête haute" reste une lecture didactique et parfois ludique (cf. Les tests).
Merci en tout cas à Babelio et à Payot pour cette lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cici899
  30 juillet 2019
Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Payot pour l'envoi de ce livre via masse critique.
J'avais été attirée par la couverture que je trouve très accrocheuse et un chouia féministe, et comme je ne suis pas une personne très loquace, je me suis dit que la thématique pourrait m'apprendre certaines choses.
Ce livre est divisé en trois parties :
- Pourquoi se défendre
- Repérer la manipulation
- Comment se faire respecter
La première partie est assez intéressant, elle nous introduit le sujet et il y a un petit test pour évaluer notre façon de nous défendre. J'ai trouvé cette partie très bien faite car l'alternance entre explications, exemples et test maintient facilement l'attention.
J'ai eu beaucoup plus de difficultés avec la suite que j'ai trouvée beaucoup trop dense et moins en accord avec le thème. J'ai l'impression d'avoir eu droit à un cours de français car l'auteur nous liste toute une série de figures rhétorique. de plus elle utilise beaucoup de discours politiques pour illustrer ses propos, ce qui m'a complètement perdue.
Au final j'ai surtout eu l'impression que chaque discussion contenait sa dose de manipulation et qu'on pouvait tous virer parano à essayer de décoder nos échanges avec tout un chacun.
Une petit déception pour ce Livre qui est donc assez différent de mes attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Owlygirl
  29 juillet 2019
En lisant le titre je m'attendais à une oeuvre pratico-pratique avec moults exemples et exercices d'application pour la vie de tous les jours. Une sorte de step-by-step.
Je me suis retrouvée avec un listing complet des figures de style de manipulation quasiment toutes appliquées au monde politique. Ça peut être intéressant mais ça prend une part trop importante ici. Seul le dernier quart s'intitule "comment se faire respecter" et encore je trouve qu'on ne rentre pas tout de suite dans le pratique. C'est dommage.
Je pense que l'autrice a fait une thèse ou en tout cas une longue recherche sur la manipulation dans le discours politique et ses figures de styles. En effet tout est très bien référencé, illustré et documenté. Elle a peut être voulu nous vulgariser ses trouvailles mais je pense que le titre joue clairement en sa défaveur, pour moi il aurait plus fallu parler de manipulation.
Commenter  J’apprécie          40
AngeMona
  02 mai 2019
Quel intérêt ce livre, mis à part si l'on est un politique ?
J'espérai trouvé des indices et des infos pour l'auto défense verbale, mais je n'y ai trouvée que des citations de discours de politiques mais aucunes astuces pour des personnes " normales "
Quel regret d'avoir " perdu mon temps " avec ce livre.
Commenter  J’apprécie          30
apollinerd
  13 août 2019
Un livre de chevet, accessible au plus grand nombre, pour savoir se défendre contre la perversion ambiante.
Ce livre est également très drôle.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lexpress   15 avril 2019
Prof dans un lycée du 93, Mathilde Levesque publie un livre sur les ambiguïtés de certains discours et les moyens d'y répondre pour ne pas se laisser dominer.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   08 mars 2019
Pas un jour sans qu’un employé se taise devant les improbables injonctions de son patron. Sans qu’une femme perde, sous le coup d’humiliations ponctuelles ou répétées, sa confiance en elle. Sans qu’un timide abandonne, baisse les bras, face à une société où les dominants tiennent à leur place.
Ce livre s’adresse à eux, et plus généralement à tous ceux qui croient qu’on ne peut rien y faire. Que c’est comme ça.
Il est en réalité toujours possible d’agir : c’est en sachant décrypter les stratégies de l’autre que vous pourrez sereinement vous positionner et vous protéger.
Se faire respecter ne doit pas être un idéal inaccessible, ni rester l’apanage des puissants ou des violents. C’est, aussi, un art qui s’apprend, notamment à travers le discours.
Si les mots des autres vous paralysent, vous apprendrez à les dompter.
Si vous avez aussi peur de vous-même que du monde, vous déciderez de vous connaître pour mieux être inaccessible aux autres.
Si vous avez la riposte violente et colérique, vous accepterez de respecter l’autre pour devenir à votre tour respectable.
Si vous savez lorsqu’on manipule mais que vous n’arrivez jamais vraiment à savoir comment, vous pourrez désormais nommer et identifier la moindre stratégie de votre interlocuteur.
Si vous avez l’impression que vos adversaires vous écrasent, vous vous amuserez à en faire des partenaires et vous appuierez sur eux pour avoir le dernier mot.
Si, justement, vous aimez avoir le dernier mot à tout prix, vous accepterez parfois de choisir le silence.
Enfin, si vous craignez les paradoxes, vous vous ferez un plaisir de vous montrer à la fois cohérent dans les valeurs que vous défendez, et imprévisible dans la manière de le faire. Vous deviendrez, au sens propre comme au sens figuré, insaisissable.
Se protéger face aux multiples manipulations et agressions est, hélas, une nécessité. Mais se préserver n’est rien si on le fait sans dignité. Garder la tête haute, c’est d’abord ne pas avoir à baisser les yeux. Ni face à l’autre, ni face à soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   08 mars 2019
La première fois que j’ai entendu parler d’autodéfense intellectuelle, je n’ai moi-même pas compris l’expression.
C’était pourtant une évidence dans mon travail de tous les jours. Enseignante dans un établissement dit « difficile », dans un lycée dit « de banlieue », j’avais remarqué depuis bien longtemps – et je n’étais évidemment pas la première – que mes élèves étaient très souvent sur la défensive. J’ai longtemps cherché à comprendre pourquoi, jusqu’à ce qu’on me suggère de travailler sur les formes que pourrait prendre l’autodéfense intellectuelle dans notre société. Telle que je l’approchais intuitivement, cette notion représentait la possibilité d’offrir aux plus faibles les moyens de ne pas se faire écraser, dans une interaction hiérarchique par exemple.
Mes recherches l’ont conduite tout d’abord à une célèbre pensée du linguiste Noam Chomsky : « Un vrai système d’éducation donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle. » Je me suis alors dit que l’autodéfense intellectuelle devait désigner quelque chose comme la « nécessité de se construire un esprit critique ». C’est ce sens-là que je retrouvai dans les deux principaux ouvrages consacrés à cette notion : les Petits cours d’autodéfense intellectuelle de Normand Baillargeon et le Manuel d’autodéfense intellectuelle de Sophie Mazet.
L’ensemble de ces travaux constitue une aide précieuse pour notre défi quotidien en tant qu’enseignants : apprendre à nos élèves la distance critique face à l’information – et c’est d’ailleurs l’objectif que s’est fixé Sophie Mazet avec ses propres élèves, dans le cours qu’elle a monté en Seine-Saint-Denis.
En dépit de l’apport scientifique indéniable de ces études, je me trouvais face à un manque : il me semblait que l’autodéfense intellectuelle, telle qu’elle était entendue par ces trois auteurs, ne prenait pas en compte la violence ordinaire des échanges humains de laquelle il faut, aussi, savoir se protéger. C’est donc dans cette perspective que se place essentiellement ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   08 mars 2019
Il m’est arrivé, alors que je célébrais l’à-propos de mes élèves, de me faire taxer de « démago » incapable de percevoir l' »insolence » de ces ados révoltés ; je peine toujours à voir dans ces reparties un « manque de respect, oubli ou mépris des égards, ressenti comme une impertinence, une insulte ou une injure », selon la définition consacrée de l’insolence. Il me semble au contraire que ces élèves, qui pourraient en effet choisir facilement l’option de la subversion, choisissent celle du ralliement dans le savoir partagé.
La prise de risque, lorsqu’elle reste respectueuse de l’interlocuteur, est donc à la fois une manière de ne pas subir et de reprendre la main sans recourir à l’agressivité : le must de la classe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Mathilde Levesque (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathilde Levesque
« On fait tous de la rhétorique sans le savoir », Plus Près De Toi - Radio Nova (24 avril 2017).
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
321 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre