AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Vrin (01/01/1900)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"Une négation qui se voudrait absolue, niant tout existant - jusqu'à l'existant qu'est la pensée effectuant cette négation même - ne saurait mettre fin à la toujours ouverte de l'être, de l'être au sens verbal : être anonyme qu'aucun étant ne revendique, être sans étants ou sans êtres, incessant >, pour reprendre une métaphore de Blanchot, il y a impersonnel, comme > ou un >. Terme foncièrement distinct du > heideggerien. Il na jamais été ni la traduction, ni la d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BourlJean
  01 juin 2019
Levinas a accompagné des grands moments de la philosophie française : dans les années 30 quand il arrive il apporte avec lui la phénoménologie mais aussi la question de l'existence, la question du rapport de la conscience au monde et finalement il est le contemporain immédiat de Sartre avec qui il partage l'essentiel ; dans les années 60-70, par sa théorie de la différence il accompagne la critique de la métaphysique qui devient dominante en France mais vraiment c'est quand la question morale revient par-delà la critique retrouver un fondement de la morale qu'il devient absolument central.
Frédéric Worms
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AngelineBailleulAngelineBailleul   01 décembre 2018
"L’amour est caractérisé par une faim essentielle et inextinguible. Serrer la main à un ami, c’est lui dire son amitié, mais la lui dire comme quelque chose d’inexprimable, plus encore, comme quelque chose d’inaccompli, comme un désir permanent. La positivité même de l’amour est dans sa négativité. Le buisson qui alimente la flamme ne se consume pas. Le trouble que l’on éprouve devant l’être aimé ne précède pas seulement la possession, mais se retrouve dans la possession elle-même. Dans le désordonné des caresses il y a l’aveu d’un accès impossible, d’une violence en échec, d’une possession refusée. Il y a aussi le ridicule tragique du simulacre du "manger" dans le baiser et la morsure. Comme si on se trompait sur la nature du désir confondu d’abord avec la faim qui recherche quelque chose et que l’on découvrait alors comme une faim de rien. Autrui est précisément cette dimension sans objet."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AngelineBailleulAngelineBailleul   01 décembre 2018
"La photographie accomplit cette fonction. Cette manière d’interposer entre nous et la chose une image de la chose a pour effet d’arracher la chose à la perspective du monde. Une situation peinte, un événement raconté, doit d’abord reproduire la situation et le fait réel ; mais le fait que nous nous rapportons indirectement à eux, par l’entremise du tableau et du récit, leur apporte une modification essentielle. Elle ne tient pas à l’éclairage et à la composition du tableau, à la tendance et à l’arrangement du narrateur, mais déjà à la relation indirecte que nous entretenons avec eux - à leur exotisme au sens étymologique du terme."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AngelineBailleulAngelineBailleul   01 décembre 2018
"L’obscurité, - en tant que présence de l’absence, n’est pas un contenu purement présent. Il ne s’agit pas d’un "quelque chose" qui reste, mais de l’atmosphère même de présence, qui peut apparaître certes après coup comme un contenu, mais qui, originellement est l’événement impersonnel, a-substantif de la nuit et de l’il y a. C’est comme une densité du vide, comme un murmure du silence."
Commenter  J’apprécie          20
AngelineBailleulAngelineBailleul   01 décembre 2018
"Ce qu’il y a de positif dans le sujet vient s’abîmer dans le nulle part. L'émotion est une manière de se tenir en perdant la base. Elle est, dans son fond, le vertige même qui s’insinue en elle, le fait de se trouver au-dessus d’un vide. Le monde des formes s’ouvre comme un abîme sans fond. Le cosmos éclate pour laisser béer le chaos, c’est-à-dire l’abîme, l’absence de lieu, l’il y a."
Commenter  J’apprécie          20
BourlJeanBourlJean   01 juin 2019
Au lieu de s'oublier dans la légèreté essentielle du sourire, où l'existence se fait innocemment, où dans sa plénitude même elle flotte comme privée de poids et où, gratuit et gracieux, son épanouissement est comme un évanouissement, l'existence dans la lassitude est comme un rappel d'un engagement à exister, de tout le sérieux, de toute la dureté d'un contrat irrésiliable.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Emmanuel Levinas (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Levinas
«Philosopher, c'est s'exposer a une experience qui n'aurait rien de stable, d'assure, de stabilisant ou de rassurant.»
Raphael Zagury-Orly, philosophe co-fondateur des Rencontres Philosophiques de Monaco et professeur.
Le 14 octobre 2020, lors de l'Atelier « La Reprise » qui s'est tenu au Theatre des Varietes a Monaco, les membres fondateurs des Rencontres Philosophiques de Monaco ont chacun presente leurs desirs de philosopher. #RaphaelZaguryOrly nous parle de comment Emmanuel Levinas l'a inspire a penser, ecrire, parler et desirer la philosophie. A travers son discours porte sur la memoire et l'heritage historique de la souffrance, il souligne l'importance d'en «preserver le temoignage» et comment la philosophie a fait grandir en lui une inquietude plutot qu'un emerveillement.
+ Lire la suite
autres livres classés : altéritéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
519 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre