AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916780335
Éditeur : Editions du Toucan (17/10/2007)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Henry Brown ne savait pas très bien quel âge il avait. Henry était un esclave. Et les esclaves n'avaient pas le droit de connaître la date de leur anniversaire. Henry rêve d'un monde où la vie lui appartient. Mais lorsque sa famille est vendue, il risque tout pour ce qu'il sait être juste. Avec la force et la conviction des plus grands héros, Henry entreprend un voyage épuisant dans une caisse en bois - et s'ex... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  10 janvier 2019
Il n'y a pas si longtemps que cela, il y a moins d'un siècle, dans une partie de l'Amérique du Nord, les hommes, femmes et enfants noirs étaient considérés comme des objets.
Vendus au marché, ils devenaient la propriété de leur acheteur qui avaient tous les droits sur eux.
Cet album grand format nous raconte la véritable histoire de l'un d'eux : Henry.
Alors que le jeune garçons travaille dans la maison du domaine, il est soudainement donné au fils du maître. Arraché à sa famille, il est alors affecté à la confection du tabac.
Sa vie s'adoucie quand il rencontre sa future femme. Mais les deux esclaves n'ont pas le même maître et ils se voient séparés.
C'est alors qu'Henry décide de risquer sa vie pour échapper à sa condition en s'enfuyant, d'une manière pour le moins originale...
Un bel album par la qualité des illustrations qui offrent comme des tableaux de cette époque glaçante mais aussi par le texte qui tout en restant factuel, nous glisse un instant dans la peau d'un esclave.
Nous voyons l'inacceptable, le dénie d'humanité que subit cet enfant puis cet homme qui n'aspire plus qu'à la liberté, quel qu'en soit le prix.
Mais ce fléau n'a pas disparu. C'est pourquoi Amnesty international est associé à cet album et s'il est intéressant de lire la note de l'auteur qui contextualise le récit, il ne faut pas oublier, comme le signale ensuite l'éditeur, que ce combat pour la dignité n'est pas terminé.
A lire et à partager !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Nadael
  07 octobre 2018
Henry Brown est né esclave au XIX ème siècle aux Etats-Unis. Comme tout esclave, il était la propriété d'un maître. Il n'avait aucun droit, même celui de connaître sa date de naissance. Quand le maître qui faisait travailler sa mère ses frères ses soeurs et lui décède, il le donne à son fils : Henry est arraché ainsi à sa famille et envoyé dans une usine de tabac. le travail est dur, le maître est acariâtre, il est battu, sa famille lui manque. Malgré ses conditions de vie terribles, Henry retrouve un peu de joie en rencontrant Nancy. Leur maître respectif accepte leur mariage. Ils auront trois enfants. Mais sa femme et leur progéniture sont vendus au marché des esclaves… La famille d'Henry lui est, une fois de plus, ôtée. Seul, il se désespère jusqu'à ce qu'une idée jaillisse dans sa tête. Lui qui a perdu tout ceux qu'il aimait n'a désormais plus rien à perdre. Alors, il va tenter de gagner sa liberté : avec la complicité de deux hommes, il va se cacher dans une caisse en bois et se faire livrer, comme un colis postal, à Philadelphie, dans l'état libre de Pennsylvanie. Durant de nombreuses heures, Henry a le corps recroquevillé et bringeballé par les vibrations du train et le roulis du bateau à vapeur. le voyage vers la liberté est long et difficile mais, armé de détermination et de courage, Henry sort de sa caisse, libre comme l'air, libre comme un oiseau, libre de ses décisions.
Une histoire vraie, belle et émouvante qui évoque, avec sensiblité et justesse, l'esclavage aux enfants. Les illustrations de Kadir Nelson – inspirées de la lithographie de Samuel Rowse – sont somptueusement puissantes.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ophelien
  01 septembre 2014
Cet album relate l'histoire vraie d'Henry Box Brown, un esclave qui a voulu retrouver sa liberté.
Ici on le suit de tout petit jusqu'à l'âge adulte où il va aller de séparations en séparations : il perd sa mère et ses frères et soeurs; puis plus âgé sa femme et ses enfants. Et toujours il doit rester fidèle à son maître. On voit le désespoir puis l'espoir de cet homme qui tente le tout pour le tout jusqu'à mettre sa vie en péril afin d'être libre.
C'est un très beau livre sur l'esclavage qui montre bien et de façon facile à comprendre la vie difficile des esclaves. La couverture est très belle et les illustrations très touchantes et réalistes. Un album nécessaire et utile.
Commenter  J’apprécie          50
iarsenea
  10 juillet 2012
Wow. Quel bel album ! Quand je suis tombée dessus par hasard à la librairie du coin, j'ai tout de suite su qu'il fallait que je l'achète. Les histoires d'exclavagisme m'intéressent d.'avance, et en plus il s'agit d'une histoire vraie, illustrée de magnifique façon (on dirait des photos tellement les illustrations sont bien réalisées) et adaptée pour de jeunes enfants ! Franchement, cet album avait tout pour me plaire, et il ne m'a aucunement déçue. Si vous tombez dessus, n'hésitez pas, c'est un vrai trésor. J'ai été émue aux larmes !
Maintenant, je dois absolument lire la vraie biographie de l'homme sur laquelle est basée l'album : Narrative of the Live of Henry Box.
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable
  14 janvier 2017
Superbe album qui raconte une histoire vraie d'esclavagisme. Conçu pour les enfants, il plaira aussi aux ados et aux adultes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NadaelNadael   07 octobre 2018
« Henry avait enfin une date d’anniversaire : le 30 mars 1849. Son premier jour de liberté! Et, dès lors, il eut aussi un deuxième nom. Tout le monde l’appelait Henry « Box » Brown, en mémoire de la caisse dans laquelle il avait voyagé vers la liberté. »
Commenter  J’apprécie          30
OphelienOphelien   01 septembre 2014
Vois-tu ces feuilles qui sont emportées par le vent ? Elles sont arrachées des branches comme les enfants d'esclaves sont arrachés à leurs familles.
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   07 avril 2018
Tu travailles très bien Henri. Je te donne à mon fils. Tu dois lui obéir et tu ne dois jamais mentir.
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 avril 2018
Les maîtres libèrent parfois des esclaves. Le coeur d'Henri se met à battre très fort.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Ellen Levine (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ellen Levine
Henry's Freedom Box By Ellen Levine - YouTube
autres livres classés : esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Ellen Levine (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre