AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253083836
Éditeur : Le Livre de Poche (19/04/2007)

Note moyenne : 2.82/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Depuis la deuxième guerre d'Irak - et même bien avant... - les Etats-Unis occupent, dans l'imaginaire mondial, une place symbolique qui dépasse largement les notions de puissance, de politique, de géographie. L'Amérique, en vérité, est devenue un concept, une « région de l'âme », une matrice de passions et de phobies dont le déploiement contradictoire n'en finit pas d'infuser nos propres débats. C'est, précisément, cette réalité ontologiquement diverse que Bernard-H... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
YvesParis
  13 octobre 2012
A la demande du magazine Atlantic Monthly, BHL s'est lancé sur les pas d'Alexis de Tocqueville pour dresser l'état des lieux de l'Amérique. Parcourant plus de 20.000 km, BHL a sillonné l'Amérique, cet « autre qui nous parle de nous » (p. 353), et y a multiplié les rencontres : de Sharon Stone à Francis Fukuyama en passant par Warren Beatty, Jim Harrison, Woody Allen, Norman Mailer ou Samuel Huntington. Ses chroniques, publiées au fil des mois dans le mensuel américain, ont été rassemblées dans un ouvrage, d'abord publié aux Etats-Unis chez Random House puis en France chez Grasset.
Des deux côtés de l'Atlantique son livre a provoqué un joyeux tohu-bohu médiatique. Les critiques américaines ont été les plus cinglantes. La faute en incombe peut-être à un sous-titre trop ambitieux. En annonçant un voyage américain « sur les pas de Tocqueville » (Traveling America in the Footspeps of Tocqueville) BHL courait le risque d'être comparé à son illustre prédécesseur. Et quand on sait combien Tocqueville est vénéré outre-Atlantique, la comparaison ne pouvait tourner qu'au désavantage de l'auteur de L'idéologie française. « Tocqueville était un juriste imprégné de pragmatisme et d'idéaux moraux. M. Lévy est un intellectuel à paillettes, beau parleur, un peu snob » tranche le Los Angeles Times.
Les Américains n'ont pas eu tort de se moquer de ce dandy philosophe auquel plusieurs enquêtes fort critiques viennent d'être consacrées en France : le B.A.Ba du BHL chez La Découverte (2004), BHL une biographie chez Fayard (2005) et Une imposture française aux Arènes (2006). Car, comme dans tous ses autres livres,ce livre de BHL traite au moins autant de son sujet que de son auteur. Ce qui intéresse BHL, ce n'est pas l'Amérique, mais ce que lui, BHL, en pense.
Ce narcissisme revendiqué est exaspérant, d'autant que BHL se laisse aller à la facilité.
Sur la forme. Il ne fait pas l'effort de construire une réflexion sur l'Amérique mais se borne à livrer, au fil de son voyage, quatre-vingts « billets » de 5.000 caractères. le format en est si bref que la réflexion n'a pas le temps de s'approfondir. On aimerait pourtant réfléchir aux questions, souvent pertinents, qui sont posées : pourquoi cette « obsession du drapeau » ? que se cache derrière la hantise de l'obésité ? que nous révèle le safe sex pratiqué dans les bordels du Nevada ? comment comprendre le rapport singulier des Américains à la nature ? Autant de questions à peine esquissées qu'un épilogue, plus conceptuel, d'une centaine de pages ne parvient pas à traiter, frustrant le lecteur de la véritable réflexion tocquevilienne qui lui était promise.
Sur le fond. Persuadé de son génie, BHL s'enivre de ses découvertes sans réaliser la désinvolture intellectuelle qu'elles révèlent. Déclarer avoir « parcouru les premières pages de One Nation after All que m'a passé hier soir le sociologue Alan Wolfe » (p. 40) est au mieux de la cuistrerie, au pire la confession d'une inquiétante méconnaissance de cet essai majeur autour duquel le débat sociologique s'organise depuis huit ans. Quant aux pages qu'il consacre aux néo-conservateurs, elles montrent que sur ce sujet, extraordinairement bien documenté, BHL n'a pas fait l'effort de lire les travaux de Pierre Hassner, Justin Vaïsse, Bruno Tertrais ou Ghassan Salamé.
Ceci étant, quelque grande que soit l'aversion que suscitent le personnage et ses méthodes, il faut lui reconnaître quelques fulgurances et un certain courage. BHL a atteint une telle notoriété qu'il peut se permettre une incorrection politique au final assez roborative. Il faut par exemple une certaine audace pour saluer chez les Néo-conservateurs la réhabilitation des idées dans la politique ou dénoncer le « trou noir » idéologique (p. 331) des Démocrates. Il faut aimer le paradoxe pour trancher le débat sur la religiosité en affirmant que « l'Amérique est un pays laïc » (p. 451) … tout en ajoutant quelques pages plus loin qu'il est « souhaitable de trouver un autre mot (…) pour cette laïcité à l'américaine » (p. 454). Il faut vouloir résister à l'anti-américanisme pour reconnaître que les Etats-Unis ne sont pas un Empire mais sont au contraire « en train de devenir déjà le siège (…) de la réaction à l'empire » (p. 481). Et il faut un certain talent pour livrer en trois pages décapantes un portrait de George W. Bush, « né pour perdre » (p. 61) qui par une métamorphose inexplicable s'est transformé en Président.
On comprend aisément qu'un tel portrait à l'emporte-pièce ait déplu outre-Atlantique. « Ses choix concernant les lieux à visiter et les personnes rencontrées manquent cruellement de discernement » écrit Marianne Wiggins dans le Los Angeles Times. le prestigieux supplément littéraire du New York Times n'a pas eu la main légère : « Comme toujours pour les écrivains français, Lévy est court sur les faits et long sur les conclusions ». Pour autant, si l'on dépasse son exaspération, on trouvera dans American Vertigo plus d'énergie et d'intelligence que dans beaucoup d'ouvrages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Luniver
  31 août 2012
Bernard-Henry Lévy se voit proposer par le journal « Atlantic Monthly » de revivre l'expérience de Tocqueville : un tour de l'Amérique en un mois, avec le but de faire découvrir aux Français les particularités américaines.
J'ai trouvé ce livre étonnamment creux ! On nous livre une série de petites anecdotes assez banales dans lesquelles l'auteur essaie de trouver à tout prix du « typiquement américain », pour en tirer de grandes et belles théories sur l'Amérique. On sent que ces expériences sont censées refléter des tranches de vie prises sur le vif, mais je n'ai ressenti aucune émotion. Tout paraît froid, vide, calculé. On a l'impression d'une recherche de tous les clichés possibles pour fabriquer une « âme américaine » à peu de frais.
À propos de cliché, l'auteur lui-même n'est pas en reste. Il y a quelques phrases qui m'ont assez agacé. Par exemple : « Comment peut-on être arabe ? Je veux dire : arabe et américain ? Comment peut-on, dans l'Amérique de l'après-11 septembre, être fidèle à sa foi musulmane et ne pas passer pour mauvais citoyen ? ». Arabe = musulman, musulman = mauvais citoyen ? L'arrogance et le mépris transparaissent également (« l'extraordinaire spectacle du grand conseiller rougissant comme un bébé, riant nerveusement comme un puceau », « il est presque encore un bébé et il a déjà, pourtant, rompu avec cette mauvaise culture, utilitaire, idiote, orientée vers le débouché, qui ne fabrique que des esclaves. »)
Seul point positif : c'est court, on peut rapidement passer à autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Fx1
  11 avril 2014
L'on peut reprocher des choses a BHL , mais il est clair que l'on ne peut que lui reconnaitre une volonté de découverte de paysages différents . Ici à la demande d'un jounal il part sur les routes américaines , et son voyage s'avére particuliérement riche en rencontres peu banales . Son envie de découvrir les divers visages de l'humanité le conduit à dialoguer avec un beau panel , représentatif des diverses inclinaisons du genre humain . Et force est de reconnaitre que ces rencontres sont passionnantes et l'on est surpris par la qualité de cet ouvrage qui compléte avec brio une bibliographie déja bien founie . Intelligent et prenant .
Commenter  J’apprécie          52
Bill
  05 mai 2016
Pour m'accompagner aux USA, j'avais pris 'American Vertigo' de Bernard Henri Lévy, qui m'a agréablement surprise.
Invité pour refaire le voyage de Tocqueville, il parcourt les Etats Unis en tous sens et livre ses réflexions, ses choses vues, ses étonnements, et ceux de ses interlocuteurs ...
Je vous le recommande chaudement !
Lien : http://les.lectures.de.bill...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LuniverLuniver   30 août 2012
Et puis le nom enfin. Ce nom de mont Rushmore qui semble aller de soi et dont j’ai toujours pensé, comme tout le monde, qu’il était immémorial. Eh bien justement non. Rien de moins immémorial que ce nom de mont Rushmore. Car voici le plus énorme, que je vais découvrir, plus tard, en surfant sur les sites internet consacrés au tourisme dans la région. C'est le nom de Charles E. Rushmore, un avocat qui, en 1885, en pleine ruée vers l’or, au moment où l’on cherchait tous les moyens militaires et légaux d’exproprier les derniers Indiens, sillonnait les Black Hills pour le compte de compagnies aurifères américaines. Comment s’appelle cette belle et riche montagne ? aurait-il demandé à son guide. Pas de nom, lui aurait répondu celui-ci. C'est une vieille montagne indienne sans nom. Donnez-lui donc le vôtre et cet acte de nomination vaudra expropriation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cerisegroseillecerisegroseille   16 octobre 2012
on va plus facilement aux Etats Unis lorsque l'on a lu ce livre
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard-Henri Lévy (65) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard-Henri Lévy
À trois mois de l?élection européenne, à laquelle 55% des Français comptent s?abstenir selon un récent sondage de l?Ifop, un intellectuel clame encore son amour pour une Europe unie, et sur scène, c?est Bernard-Henri Lévy. Il est à notre micro pour en parler.
Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/bhl-le-dernier-europeen
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Etats-UnisVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l'Amérique du Nord>Etats-Unis (16)
autres livres classés : états-unisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
414 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre