AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2915547130
Éditeur : Editions Amsterdam (30/09/2005)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Depuis 1989, un spectre hante la République, le spectre du communautarisme. Les hérauts de droite et de gauche du nouveau conservatisme à la française le répètent inlassablement : notre société est menacée d'éclatement par la " montée des communautarismes ". Laurent Lévy s'attache à dissiper cet écran de fumée idéologique et à en dévoiler les mécanismes. Il met en évidence l'ambiguïté et les contradictions des usages courants du terme de " communautarism... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
zity
  17 octobre 2016
C'est évidemment difficile et délicat de faire une critique d'une sorte de pamphlet, surtout plus de 10 ans après sa parution.
Sur le fond, d'abord, c'est forcément très amusant de voir Laurent Lévy démonter en 2005 le mythique « nos ancêtres les Gaulois » (plus exactement, il montre les ressorts idéologiques d'une telle phrase), à croire que le débat politique n'a pas beaucoup avancé depuis. Bien que court, le livre prend le temps de décortiquer des « évidences » sur l'identité nationale, l'intégration, l'universalisme républicain, et, donc, le communautarisme. À mon avis, il manque quand même une réflexion sur le rapport entre individu et collectif, un point de vue plus « en positif » que la « simple » dénonciation d'un discours piégé et piégeux. Mona Chollet, dans Rêves de droite : défaire l'imaginaire sarkozyste, avait non seulement attaqué l'idée absurde de l'individu auto-construit, pour reprendre l'expression d'Olivier Rey, mais elle mettait en avant des pistes pour penser le rapport entre le « je » et le « nous » (pour repeupler l'individu selon sa propre expression). J'aurais ainsi aimé que Laurent Lévy nous donne quelques éléments sur les rapports entre « société ouverte » et « construction par les communautés », par exemple.
Dans ses arguments, je n'ai pas grand-chose à dire, si ce n'est qu'il y a un passage assez étrange et incompréhensible sur le football : Laurent Lévy affirme que les supporters du PSG ne sont présents qu'à Paris-même alors que dans ses banlieues, même proches, c'est l'OM qui est célébré. Puis il ajoute que la popularité du club est lié à sa capacité à brasser toutes les populations quelles que soient leurs origines. Sauf que rien ne lui permet de justifier ces deux affirmations qui me semblent quelque peu hasardeuses.
Sur la forme, j'ai eu le sentiment que le livre fonctionnait comme un pamphlet mais qu'il ne s'en donnait pas les moyens rhétoriques. Laurent Lévy reste un peu au milieu du guet, entre une volonté d'être clair et patient et un énervement que l'on ressent dans la brièveté et le choix de quelques cibles choisies qui reviennent constamment. En tout cas, le livre fait quand même du bien en ce qu'il permet de questionner des sujets que le débat politique a tendance à « naturaliser » en rejetant a priori tout ce qui ne correspond à cette idéologie qui a pris les musulmans pour l'extérieur de la République.
Un peu après la parution de ce livre, hasard du calendrier, Rocé sortait son deuxième album « Identité en crescendo ». Cette semaine, Sophian Fanen a publié un article pour les Jours dans lequel il montre l'importance de l'album et son actualité toujours aussi brûlante. J'y vois sans doute davantage l'urgence et un questionnement peut-être plus profond que le Spectre du communautarisme (et qui fait que depuis dix ans c'est un disque que je réécoute très régulièrement). Mais, en tout cas, les deux font bon voisinage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Olire
  13 novembre 2016
En ce 13 novembre 2016 la France commémore les massacres terroristes qui ont ébranlé le pays et le monde dans son ensemble.
En dehors de tout opinion politique, il est intéressant de remarquer que l'une des préoccupations premières de l'Etat a été de protéger l'unité nationale. Unité somme toute relative au vu des différentes photographies que l'on peut faire au quotidien de notre hexagone.
Parmi les nombreuses divisions, celle du communautarisme s'impose d'emblée à nos esprits. Et bien trop souvent, elle est empreinte d'une grande négativité. Aussi Laurent Lévy travaille sa réflexion sur le sujet en expliquant le "communautarisme", son évolution dans l'histoire, sa relation aux politiques ou aux grands noms.
Et il décortique aussi de nombreux faits d'actualité. Ces passages sont d'ailleurs pour moi les plus intéressants car, que l'on approuve ou non les pensées de l'auteur, c'est dans ces moments contemporains que le lecteur est à même de jauger ou de créer ses propres opinions.
Ce livre date de 2005 et c'est encore hier. C'est dire s'il reste du travail à accomplir pour transformer le spectre menaçant en une simple particularité vierge de toute malveillance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Etaine
  10 décembre 2016
Je suis encore en train de lire le livre alors que je publie cette critique.
Un premier chapitre est important dans un livre déployant une thèse car c'est le premier chapitre qui permet de poser les définitions des mots-clés utilisés et d'éclairer le discours qui va suivre.
Malheureusement, ce premier chapitre est obscur, confus et à la fin, je n'arrive toujours pas à savoir quelle définition du communautarisme l'auteur utilise. de plus, le chapitre ressemble plus à une virulente et constante critique de Pierre-André Taguieff qu'à la mise en place de l'argumentaire de l'auteur.
Les autres chapitres sont plus accessibles et des idées intéressantes sont développées.
Cependant je déplore le manque de rigueur méthodologique : l'auteur ne mentionne jamais ses références et il n'existe pas de bibliographie en bonne et dûe forme à laquelle se reporter en fin de livre.
Enfin, le titre est trompeur car si l'auteur est censé traiter du communautarisme, il s'attache surtout à traiter de l'anticoummautarisme.
Livre reçu dans le cadre de Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Laurent Lévy (II) (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
353 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre