AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222111311X
Éditeur : Robert Laffont (02/12/2009)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.59/5 (sur 1100 notes)
Résumé :
L'amour est l'ultime aventure, mais l'aventure n'est pas sans danger...


Il est une légende qui raconte que l'enfant dans le ventre de sa mère connaît tout du mystère de la Création, de l'origine du monde jusqu'à la fin des temps. À sa naissance, un messager passe au-dessus de son berceau et pose un doigt sur ses lèvres pour que jamais il ne dévoile le secret qui lui fut confié, le secret de la vie. Ce doigt posé qui efface à jamais la mémoire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (108) Voir plus Ajouter une critique
rubisblue
23 février 2013
En deux mots : "Oh misère !"
J'ai lu La première nuit sans savoir qu'il s'agissait de la suite du Premier jour. Je dois admettre qu'au moins c'est bien, ça se comprend sans soucis, et puis ça vous évite les frais de vous tartiner un premier opus que j'imagine aussi médiocre que le second.
L'héroïne féministe madame-je-sais-tout est une vraie tête à claque. Merci Monsieur Levy, vous permettez vraiment de montrer que les femmes peuvent jouer dans la demi mesure, être socialement acceptables, pas du tout les pisseuses insupportables comme on les caricature déjà à tout va et à n'importe quelle occasion !
C'est bien, on a au moins échappé au stéréotype de la salope (ou la frigide, au choix, c'est une formule qui marche bien aussi parait-il) mais c'est quand même irritant tout au long du livre.
Et le livre d'ailleurs ? Un style efficace, facile, pour une histoire similaire et aussi mauvaise que la version Disney de Benjamin Gate et le trésor des templiers.
Je l'ai expédié en quelques jours et je l'ai très vite refermé.
Je n'avais jamais lu du Levy et je me suis dit que si ça devait être commercial, ça devait au moins avoir son charme... J'me dis désormais que pour vraiment juger je devrais m'en taper un autre, mais bigre qu'est-ce que j'ai pas envie de souffrir ça à nouveau !
Point positif : bon bah au fond c'est divertissant un Benjamin Gate un dimanche après-midi quand il pleut, ça passe tout seul quoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2718
Cirilai
17 mai 2012
J'avais beaucoup aimé le premier donc j'attendais avec hâte la suite des aventures de Keira et Adrian, surtout que la fin du premier tome nous laissait bien sur notre faim, c'est le cas de le dire.
Marc Levy essaye de nous embrouiller au début et il y réussit trés bien (surtout avec moi) puis l'aventure reprend son cours.
L'intrigue principale trouve son dénouement et la fin m'a un peu surprise, encore que...
Je ne peux pas en dire plus parce que sinon je vais vite tomber dans le spoiler.
D'une manière générale, je dirais que j'ai plus aimé le premier jour sans vraiment me l'expliquer. Néanmoins, j'ai lu ce second tome avec beaucoup de plaisir et en ayant quand même du mal à le quitter par moment.
Je conseille bien entendu cette suite qui me parait indispendable si on a lu le premier.
Commenter  J’apprécie          230
DawnG
23 août 2014
Mon avis sera assez court, parce que j'ai pas beaucoup de chose à dire mais aussi spolier le moins possible donc ne pas trop en dire sur l'action.
Autant j'avais vraiment aimé le premier jour, autant La première nuit est une déception. Alors oui, il y a des choses sympas que j'ai aimé retrouver du premier mais dans l'ensemble, cette suite n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais.
Déjà, avec les dernières pages du premier tome, je commençais à m'inquiéter et là j'ai quand même eu l'impression de me faire "arnaquer". La fin surprenante et émouvante du tome 1 était en fait qu'un leurre. Comme je trouve cela dommage ! On tenait là, l'occasion de faire quelque chose de différent, de surprendre vraiment le lecteur, d'avoir une tragédie, des événements surmontés, un renouveau dans l'intrigue. Et bien non, rien de tout cela. Pas de prise de risque, pas de contrepied. Finalement, on reprend presque les mêmes choses que dans le premier et on recommence. Vraiment, pour moi c'est dommage. Une fois, cette première déception passée, il est vrai que c'est agréable de continuer à dénouer les fils de l'intrigue avec les personnages et de les retrouver.
Pour le début de ce second tome, Marc Levy s'amuse à perdre son lecteur (pour se faire pardonner ?) et c'est vrai que c'est pas mal fait. Mais pour le coup, ensuite ça donne des répétitions et des longueurs qui auraient pu être évitées. On ne peut pas tout avoir ^^ J'ai retrouver avec plaisir Adrian et Walter, leurs échanges drôles ou émouvants. Cependant, les événements qui vont se dérouler en vont pas nous permettre de voir aussi souvent Walter que dans le premier. le lecteur est de nouveau embarqué sur les routes avec Keira et Adrian. On continue à voyager dans ce second tome, moins de lieux mais on y reste peut-être plus longtemps.
Au fil des pages, les révélations apparaissent, les caractéristiques du bijou de Keira sont révélées et ce qu'il est aussi. Et on comprend alors pourquoi l'Organisation est aussi présente autour des personnages, pourquoi elle tente de les ralentir, de les arrêter. L'intrigue reste intéressante, on sent toujours des recherches sous-jacentes mais elle est moins emballante que dans la première partie. Pour tout dire, je me demande quand même pourquoi deux livres ? Est-ce qu'un livre de 600 pages n'aurait pas suffit finalement. Parce que cette fin … Je me suis dit "tout ça, pour ça". C'est ma second déception, cette fin n'est pas aboutie. C'est peut être ce que je pourrais reprocher aux romans de cet auteur, même si je les apprécie, je trouve en général que les fins ne sont pas à la hauteur du reste, trop faciles, trop belles. Là, c'est encore pire, même si je comprend le choix des personnages… c'est pas terrible de laisser comme ça le lecteur sur sa fin. Pourquoi ne pas aller au bout et imaginer ce qui serait arrivé ? Enfin, ce n'est que mon avis. Et que dire de l'Organisation… La fin trouvera ses fans, je pense, mais moi je n'en fais pas partie. Cependant, cette fin reste ouverte. A moi de faire travailler mon imagination.
En ce qui concerne les personnages, autant dans le premier, j'ai réussi à faire avec Keira, autant dans le second, ça a été plus difficile, pour moi, c'est une tête à claque ^^ Et Adrian qui la suit… Okay leur relation est belle mais bon, il abandonne tout, bof bof. Et comme on voit moins les personnages secondaires que j'aime bien comme Walter, la mère et la tante d'Adrian, c'était un peu long. Cependant Adrian et Keira rencontrent des personnages atypiques, ça aide à tenir. Et on en revient toujours au voyage, aux expéditions.
Comme pour le premier tome, le style est simple, c'est facile à lire, il y a de l'action et les pages se tournent toutes seules. J'avais hâte de voir comment ça allait se terminer. Il fut plutôt vite lu malgré mes déceptions.
Voilà, une histoire qui avait bien commencée mais je reste sur ma faim, et donc du diptyque je ressors mitigée.
Lien : http://lesdecouvertesdedawn...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Korto23
02 mars 2011
Fan de Marc Levy et curieux de connaître la suite de notre couple astrophysicien – archéologue, je me suis vite attelé à la lecture de « La Première Nuit ».
Grâce au prologue (rappel rapide du premier tome), on ne perd pas le fil conducteur entre les deux tomes (exemple : lettre écrite de Walter). C'est une belle initiative de Marc Levy qui est dans premier essai d'écriture en enfilade. Quelques pages après, nous avons la dépression amoureuse d'Adrian d'avoir perdu sa chère et tendre Keira. Personnellement, je trouve que l'intrigue commence réellement dès qu'Adrian la retrouve dans un monastère chinois. C'est à ce moment précis que le roman commence à devenir un peu intéressant !
Tous les deux sont censés chercher cinq fragments d'un disque contenant l'origine de l'être humain sur Terre. Deux fragments sont en leur possession, un par l'agence internationale qui aimerait les voir morts coûte que coûte, un laissé à l'abandon et le dernier qui n'est autre qu'un anneau métallique servant de conducteur entre les quatre premiers.
Pour finir, on apprend qu'ils n'ont besoin que de quatre fragments (vu qu'un a été laissé à l'abandon) afin de trouver un emplacement précis en Afrique, à quelques kilomètres seulement des fouilles de Keira ! Au fameux emplacement indiqué par les fragments version GPS, ils trouvent un cadavre renfermant en lui le sang du premier être vivant sur Terre : une femme venu d'ailleurs (son ADN est plus avancé que celui d'aujourd'hui). de plus, pour pimenter un peu l'histoire, la vie sur notre planète serait apparue grâce à la décomposition du corps d'Eve – E.T. …
Naturellement, ils se passent toujours quelque chose (fort prévisible) à nos deux tourtereaux : traqués comme des bêtes / kidnappés / témoins de massacres / manipulés / …
À la fin du roman, on apprend qu'on les laissera en paix sous une unique condition : ils doivent mettre sous silence leur découverte sous peine de voir l'humanité s'autodétruire à l'annonce de la non-existence de Dieu. Moralité : l'humanité ne pourrait pas vivre sans Dieu / la religion. On apprend également, à l'épilogue, qu'ils ont une fille – Iris – portant le même collier que Keira portait au début de l'aventure.
Je ne vous cache pas que j'attendais la fin avec impatience !
Marc Levy nous fait voyager au fil du roman voire un peu trop à mon goût (multiplicité de pays en un même temps). Par contre, la plume de Marc Levy ne change pas trop depuis ces débuts. Point positif et négatif à la fois. Son point fort est de créer une romance avec des contraires invraisemblables (les contraires s'attirent comme on dit). Cette fois-ci, il a voulu prouver qu'il savait écrire autre chose (gros risque un peu raté). Mieux vaut qu'il reste dans les domaines qui l'ont fait connaitre ! Petit clin d'oeil quand même à Marc Levy d'avoir essayé autre chose ;)
La Première Nuit est une lecture agréable (un peu illogique sur les bords mais agréable quand même) avec un côté scientifique loin d'égaler d'autres auteurs contemporains ! Bernard Werber, par exemple, est plus crédible dans ce domaine.
Bref, ce tome m'a moins plus que le premier (Le Premier Jour) et si Marc Levy devait en sortir un troisième, je serai mitigé de le lire (fan mais pas de la série).
Lien : http://bibliodekorto.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
maudymaud
02 février 2012
Ce livre ne me laissera pas de souvenir impérissable... On suit la quête des deux héros avec attention au départ, puis avec détachement voire même agacement sur la fin pour moi: trop d'évènements viennent entraver leur route puis le rythme s'accélère beaucoup trop, au détriment de la plausibilité. Même si on est clairement dans la fiction, le ton du voyage a été assez réaliste au départ puis d'un coup on vire vers le James Bond qui saute dans un train, puis un avion, qui a tous les billets nécesssaires tout de suite, s'enfuit par les bagages... bref la fin tourne au ridicule à mon sens et l'apothéose en est cette question "philosophique", dilemme posé aux héros mais qu'on sent venir bien avant. Bref un sentiment vraiment partagé entre un bon début de roman et une fin tirée en longueur et par les cheveux.
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Choue123Choue12321 juin 2011
"Il suffit parfois d'un regard, d'une présence, d'un geste, pour que naisse l'amitié, par-delà les différences qui nous retiennent et nous effraient; il suffit d'une main tendue pour que s'imprime la mémoire d'un visage que jamais le temps n'effacera."
Commenter  J’apprécie          450
lillymarronlillymarron18 avril 2010
On dit que les lieux conservent la mémoire des instants vécus par ceux
qui s'y sont aimes, c'est peut être une lubie, mais j'ai besoin d'y croire...
Commenter  J’apprécie          760
x-Kah-mix-Kah-mi23 décembre 2010
Je me souviens que pour me consoler de mon chagrin, ma mère m'avait dit à Hydra:" perdre quelqu'un qu'on a aimé est terrible, mais le pire serait de ne pas l'avoir rencontré." Elle pensait alors à mon père; la chose prend un tout autre sens lorsque l'on se sent responsable de la mort de celle qu'on aime.
Commenter  J’apprécie          350
PerryRhodanPerryRhodan03 août 2013
Ubach poussa un levier, un faisceau d'une intensité exceptionnelle jaillit de l'appareil, frappant les trois fragments de plein fouet. Le cerclage entra en fusion, les fragments prirent une couleur bleue, un bleu plus vif encore que ce que Keira et moi avions vu jusqu'alors. Leur surface se mit à scintiller, de seconde en seconde leur luminescence augmentait et soudain des milliards de points vinrent s'imprimer sur le mur en face du laser. Chacun dans le laboratoire reconnut l'immensité de la voûte céleste qui nous éblouissait.
A la différence de la première projection dont nous avions été témoins, l'Univers qui s'affichait se mit à tourner en spirale, se repliant lentement sur lui-même. Sur leur socle, les fragments tournaient à toute vitesse à l'intérieur de l'anneau.
- C'est prodigieux ! souffla Ubach
- C'est encore bien plus que cela, lui répondit Ivory, les larmes aux yeux.
- Qu'est-ce que c'est ? demanda le directeur de l'université.
- Le déroulé des tout premiers instants de l'Univers, répondis-je.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lillymarronlillymarron25 avril 2010
Ce soir la, je réalisai que ces deux êtres, si près de moi,avaient change ma vie.
Chacun de nous a en lui un peu de Robinson avec un nouveau monde a découvrir et, finalement, un vendredi a rencontrer.
Commenter  J’apprécie          300
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Marc Levy

Quel est le premier ouvrage de Marc Levy ?

Et si c'était vrai ...
L'étrange voyage de Monsieur Daldry
La Première Nuit
Mes amis mes amours

9 questions
470 lecteurs ont répondu
Thème : Marc LevyCréer un quiz sur ce livre
. .