AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791034600021
95 pages
Champ Social Editions (05/09/2016)
3.12/5   4 notes
Résumé :
L'enfant demande au kabbaliste : pourquoi suis-je né ? Le kabbaliste répond : parce que tu l'as désiré. Le ton est ainsi donné qui met à distance le gène, l'hormone et la synapse tout en écartant le désir de l'envie, du besoin, du souhait... Si le desiderium latin évoque le « regret d'une absence », c'est sans doute pour corréler le désir au manque. Mais ce manque, peut-on le combler ? Les objets échangés, accumulés, collectionnés avec frénésie s'avèrent inaptes à s... >Voir plus
Que lire après Le désir... Et ses embrouillesVoir plus
Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
Notre être est libre en soi, mais nos désirs déterminés ? Certes, mais il n’y pas là de quoi désespérer. La « sagesse » consistera à développer autant que possible une identité élargie, revisitée, « ce que l’on est », à savoir « la personnalité, dans son sens le plus étendu » (santé, force, beauté, tempérament, caractère moral, intelligence) plutôt que « ce qu’on a » et « ce qu’on représente ». On cherchera le bonheur en soi-même, personne ne pouvant « sortir de son individualité » qui « a fixé par avance la mesure de son bonheur possible », mesure liée à la « qualité de la conscience ». Ni résignation au manque, ni apologie de la satiété, la sagesse consistera à se connaître soi-même, cette connaissance étant le « caractère acquis » qui permet d’éviter les écueils trop cuisants. Je me demanderai où réside pour moi le « sérieux » de la vie, de mon désir, pour avoir mon « centre de gravité » en moi-même{64} . Il est non seulement juste, mais prometteur pour le bonheur, de reconnaître le caractère positif des seules douleurs ; c’est par là qu’on peut s’acquitter de la vie au mieux{65}. D’être son « concert » à soi seul, pareil au « piano » qui est « un petit monde » parce qu’il peut jouer toutes les parties{66}. D’emporter avec soi, en société, une part inaliénable de solitude. De ne pas désirer que les autres changent de caractère ; de lâcher prise sur le désir vain de vengeance, sur le « point d’honneur » et le sang qu’il réclame dans les duels. Juste et prudent encore, de cesser d’avoir peur en désirant, et peur du désir des autres.
Commenter  J’apprécie          00
Le passage par une autre langue peut introduire la coupure nécessaire, afin que le désir soit remobilisé. Il peut aussi constituer une solution face à la jouissance intrusive. Ainsi, la voix qui parle dans l’œuvre de S. Beckett fait résonner un silence bruyant, transperçant, révélant l’abîme intérieur sur lequel l’écrivain s’est penché en langue française. Comme si ce passage par une autre langue, en maintenant en retrait une langue familière dangereusement proxémique, lui a permis le déplacement nécessaire pour faire face au réel et savoir y faire avec la langue, langue qu’il rend à sa nudité et qu’il porte à son apothéose.
Commenter  J’apprécie          10
Dans l’art, l’homme n’est pas la corde que l’on pince ; il éprouve non « telle ou telle joie, telle ou telle affliction… mais la joie même, l’affliction même… pour ainsi dire in abstracto »{58} Paradoxe, dont Schopenhauer est conscient : il faut beaucoup de vie en soi, de force vitale, pour gagner le droit de mettre cette vitalité entre parenthèses dans la conscience. « Toute vie est souffrance» et l’art fait cesser la souffrance ; mais aussi l’art est « la floraison (die Blüte) de la vie ».Y a-t-il une érotique du sujet jouissant de l’art, sens dans lequel ira Nietzsche ? Des Esseintes, dans À rebours de Huysmans, paie cher cette persistance suspecte du désir dans l’esthétique. Dans ce roman de 1884, en 1880 paraissant les Pensées, maximes et fragments traduits par Burdeau qui font connaître Schopenhauer en France, Des Esseintes cite Schopenhauer, le maître consolateur. Mais le duc, être fragile, « décadent », lettré, inadapté, finit sur ordre du médecin par déménager de la maison où il s’est bâti une réalité artificielle, à rebours de celle du monde extérieur.
Commenter  J’apprécie          00
Le désir s’insinue dans la faille entre le besoin et la demande. Il se caractérise par le fait qu’il n’a pas d’objet. Il n’est pas désir de quelque chose. Le désir comme tel est désir de désir. L’étymologie nous est précieuse nous renvoyant à l’astronomie sinon à l’astrologie. Le latin nous dit que « sidus sidere » renvoie aux astres, aux constellations dont le réel de la rencontre nous sidère mais dont l’absence nous laisse désemparés : « Ma seule étoile est morte et mon luth constellé porte le soleil noir de la mélancolie ».
Commenter  J’apprécie          10
Parmi les hormones censées guider nos comportements, la testostérone a une place de choix. C’est elle qui rendrait les hommes dragueurs, compétitifs, égoïstes, coléreux et violents. La testostérone a sans conteste des effets sur le corps, en agissant en particulier sur le volume et la force musculaire. Mais quant à son action sur le cerveau et les comportements, on est loin d’un consensus scientifique. Dans la population générale d’hommes adultes en bonne santé, il n’y a pas de relation statistiquement significative entre le désir sexuel et la concentration de testostérone dans le sang. C’est ce qui ressort d’une publication de 2013 qui passe en revue les recherches sur les liens entre la testostérone et les comportement sexuels et sociaux (van Anders 2013). Certes, dans des conditions pathologiques de castration, il n’y a plus d’érection, mais cela n’entraîne pas nécessairement la perte du désir ni la disparition de toute activité sexuelle. Car chez les humains, l’organe sexuel le plus important, c’est le cerveau…
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Marc Levy (130) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Levy
Nos auteurs vous parlent de leur perception du livre audio et de la nouvelle dimension que ce format peut donner à leurs oeuvres ! Écoutez, ce sont eux qui en parlent le mieux ! "Le livre audio est un compagnon de voyage assez extraordinaire" Marc Levy " Je trouve que le livre audio permet un exercice de fédération et de partage en même temps" Joël Dicker "Je trouve qu'il y a une valeur ajoutée par rapport à ce que moi j'ai souhaité dire en l'écrivant. Je pense qu'il peut vraiment y avoir une émotion supplémentaire" Agnès Martin-Lugand
Retrouvez leurs livres audio sur : https://www.lizzie.audio/
Rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/lizzie_livr... Facebook : https://www.facebook.com/Lizzie.Lisez...
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (51) Voir plus



Quiz Voir plus

Marc Levy

Quel est le premier ouvrage de Marc Levy ?

Et si c'était vrai ...
L'étrange voyage de Monsieur Daldry
La Première Nuit
Mes amis mes amours

9 questions
607 lecteurs ont répondu
Thème : Marc LevyCréer un quiz sur ce livre

{* *}