AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782020131285
313 pages
Seuil (13/02/1997)
3.57/5   23 notes
Résumé :
Ancien élève de l'Ecole normale supérieure et ancien membre de l'Ecole française d'Athènes. Edmond Lévy actuellement professeur d'histoire grecque et doyen de la faculté des sciences historiques de Strasbourg.
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
DOGONColas
  14 février 2017
« La Grèce au Ve siècle » est un ouvrage de synthèse bien pensé et qui brille par les thématiques abordés. On suivra d'abord les temps de paix et de guerre des Grecs contre les Perses puis la constitution d'un empire athénien et le dénouement de la guerre du Péloponnèse marquant le monde grec.
La deuxième partie de l'ouvrage nous fait découvrir le peuple grec dans sa diversité ; surtout dans ses définitions du citoyen et du non-citoyen (les pages consacrées à la femme dans la cité sont brillantes). Périclès nous permet également de comprendre l'évolution de la démocratie dans la cité athénienne. Enfin l'évolution culturelle du monde grec est abordée en évoquant les domaines artistiques, littéraires et philosophies du Ve siècle avant notre ère.
Commenter  J’apprécie          00
Himesama
  18 février 2017
Un très bon manuel sur l'histoire antique de la Grèce et plus particulièrement au V eme siècle.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
finitysendfinitysend   21 septembre 2012
La lutte contre les perses a permis d'orchestrer les thèmes de l'unité grecque en face du monde barbare et de la liberté en face du despotisme : il suffit , à cet égard , de comparer à la seconde partie des histoires d'Hérodote , consacrée aux guerres médiques elles-mêmes , la première partie , éthnographique , si relativiste et si ouverte aux autres civilisations que l'historien Plutarque a pu accuser l'historien d'être l'ami des barbares ( philobarbaros ) .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DOGONColasDOGONColas   30 janvier 2017
Les conséquences de Marathon sont plus importantes pour Athènes que pour les Perses. En effet, on ne peut dire que l'expédition perse, d'ailleurs marginale, puisque le Roi n'y participait pas et que les forces engagées étaient limitées, ait vraiment échoué. Des trois objectifs visés : les Cyclades, Erétrie et Athènes, elle en a atteint deux ; quant à leur défaite de Marathon, elle tient en partie au fait que la cavalerie avait déjà été embarquée; ils n'empêche que les Perses ont été battus en rase campagne et qu'ils ne peuvent rester sur une telle défaite.

La reprise de l'expansion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColasDOGONColas   31 janvier 2017
Ainsi ces seize années mouvementées et riches en guerres meurtrières, où Athènes avait cru pouvoir profiter de la faiblesse momentanée des Spartiates et du Roi, ne lui avaient apporté qu'un gain territorial limité : Naupacte et Egine, auxquelles s'ajoutent quelques cités d'Asie Mineure. Mais elle avait obtenu la reconnaissance de la ligue de Délos, qui pouvait déboucher sur la coexistence pacifique des deux ligues, qu'avait autrefois favorisée Cimon. Enfin, elle avait pris conscience de la difficulté de lutter à la fois contre les autres Grecs et compris que la guerre sur terre n'était pas son domaine privilégié : la leçon ne sera pas perdue pour Périclès.

Retour au statu quo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DOGONColasDOGONColas   08 février 2017
La restauration démocratique, animée par les modérés, se fait sous le signe de la réconciliation. [...] Les mots d'ordre sont désormais concorde (homonoia) et modération (sophrosunè), ce qui est peut-être d'autant mieux admis qu'après la violence des luttes civiles et les haines suscitées par la démocratie extrême et surtout l'oligarchie terroriste la passion politique paraît émoussée.

La restauration démocratique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DOGONColasDOGONColas   05 février 2017
Parmi les nouvelles lois démocratiques de Clisthène, La Constitution d'Athènes (XXII, 1) mentionne aussi la création de l'ostracisme, qui permet d'écarter de la cité pendant dix ans un homme trop puissant, qui risquerait d'aspirer à la tyrannie. [...] Mais l'ostracisme est considéré, au moins au début, comme une mesure exceptionnelle et non comme une arme normale à utiliser contre ses ennemis [...].

Clisthène
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Edmond Lévy (1) Voir plusAjouter une vidéo

Nicolas de Staël : vie et mort d'un peintre
Edmond LEVY tente dans ce film d'évoquer l'univers de Nicolas de STAEL pour qui la peinture et la vie n'étaient qu'une même chose. - Mêlant des documents photographiques, et de nombreuses toiles de ses admirateurs, avec des images de cette nature qui était son modèle même - le port d'Antibes et les paysages de Provence - il retrace l'aventure solitaire du peintre, de la figuration à...
Dans la catégorie : Grèce antiqueVoir plus
>Histoire du monde ancien>Grèce jusqu'à 323>Grèce antique (40)
autres livres classés : grèce antiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus

Autres livres de Edmond Lévy (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre