AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266203991
Éditeur : Pocket (01/06/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Saints hommes, adorateurs de Shiva, frimeurs de haschich, ascètes mystiques, les sâdhus par-courent l'Inde depuis des millénaires. Pendant plusieurs mois, Patrick Levy a adopté cette existence errante et frugale dans les pas de son guru. Il en a ramené un témoignage hors du commun, à la fois quête spirituelle, reportage ethnologique et errance au coeur de l'Inde populaire. Et à travers les concepts du non-agir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  26 janvier 2016
Voici le récit initiatique romancé d'un occidental chez les sadhus. On sent que l'auteur a une très bonne connaissance du sujet. le rapport entre guru et disciple offre, à la manière de Castanéda, un récit riche et envoûtant.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   07 octobre 2015
À Buria, un autre renonçant avait lui aussi décidé de quitter son corps.
Il méditait au bord du Gange, là où le lit du fleuve est étroit et profond, et son cours tumultueux. Être ou ne pas être ? Il avait choisi. Il allait sauter.
Sadhûs et pèlerins venaient honorer d'encens, de guirlandes de fleurs et de pranam ce darshan ultime, et nous nous joignîmes à eux pour nous courber devant l'homme qui avait résolu de mourir. Il avait peut-être cinquante ans, maigre, un peu usé, les yeux ouverts. Décidé, serein, concentré. Libéré.


Soudain, il se leva, courut jusqu'à la berge et sauta dans les flots rugissants où il disparut en un instant.


La suite de l'histoire se passe pour lui dans la cataracte où, dans un environnement asphyxiant, son corps est secoué, cogné, brisé, désarticulé, écrasé. Il respire l'eau glacée puis perd conscience dans un ultime tourbillon. Fin. Sur l'écran de la conscience, une lumière sans image. Ou le noir. Lui le sait. On ne sait rien.
- Qu'as-tu vu, Connor (1)?
- Rien de spécial. Un homme qui m'a regardé le saluer. Il était indifférent.
- Il sacrifie le monde en sacrifiant son corps. Cette mort sans peur lui garantit qu'il ne renaîtra pas, assura Anandababa (2).
- Babaji (3), vous avez dit que nous ne sommes pas ce corps, que nous ne sommes pas nés ! intervins-je. Quoi qu'il arrive il ne renaîtra pas !
- Tu fais rire Babaji. Cela, tu ne l'as pas vu.
- Prassad (4) fait rire Prassad, Babaji, avouai-je.
- Qu'as-tu vu ?
- J'ai vu un homme qui a préféré ne pas être me regarder dans les yeux calmement. Le darshan de l'adieu. Par son choix, il m'a dit : "Tu n'es qu'une illusion." Mais n'est-ce pas prendre la philosophie trop au sérieux que de la conduire à cet extrème du mépris de la vie ?
- N'est-ce pas prendre la vie trop au sérieux que de ne pas l'y conduire ? me répondit Anandababa, hilare.

Dans l'Astâvakra Samhitâ :
Celui qui se considère libre est libre en vérité
Et celui qui se considère limité est limité en fait.
Tu deviens ce que tu penses. (I,11)
Que faut-il en penser ?...
Nous quittâmes Buria
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   07 octobre 2015
Le renoncement n'est pas l'envers de l'envie, c'est un acte positif. Vous renoncez à courir après la vie, parce que vous affirmez que vous êtes la vie. Le renoncement, c'est abandonner moi, mon et mien. Que pouvez-vous désirer dans cette conscience qui inclut déjà tout ?
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1154 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre