AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253023159
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Né en 1923 Indépendamment de sa volonté, Raymond Lévy n'est plus sous garantie. Ne s'étant pas présenté au certificat d'études, qui était à l'époque réservé aux pauvres, il est recalé au baccalauréat en juin 1940, par effet de surprise et d'armistice Imprévu. Les temps incertains de l'occupation le conduisent Inévitablement en prison où un docker arabe meurt dans ses bras, tableau qui serait rarissime de nos jours. Il en sort néanmoins et s'attache à des communistes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ClaireG
  01 mars 2017
Recalé au baccalauréat en 1940 Schwartzenmurtz, comme beaucoup de Français, connaît l'exode et se réfugie à Lyon avec sa famille. Au Cours Dunand où il s'ennuie, il reçoit un tract signé Combat. Il ne lui en faut pas plus pour mettre fin à ses études et se rappeler ses deux rêves depuis le début de la guerre : faire partie de la Royal Air Force (il a 17 ans !) et posséder un révolver pour descendre un Allemand. Il trafique son identité, file à Marseille où il se fait embaucher chez Renault et où, par inadvertance, il bousille trente-cinq moteurs de camions, ce qui est considéré par le chef d'atelier comme un acte de sabotage digne de la Résistance.
Il connaît la prison puis, le maquis. Il fait partie de la 35e brigade des FTP MOI de Toulouse. Ses missions sont dangereuses, le matériel souvent approximatif, les rendez-vous de clandestinité pas toujours fiables, le largage de tracts au passage des défilés militaire terriblement incertain. le culot, l'attitude volontaire et une dose certaine d'inconscience sont ses atouts principaux.
Embarqué en été 1944 dans l'un des derniers convois pour Dachau, appelé le Train Fantôme, il réussit à s'évader et à survivre.
Après la guerre, Schwartzenmurtz reprend le commerce de luxe de ses parents et rejoint le parti communiste avec beaucoup de détermination et d'idéal. Jusqu'en 1956, lorsque la Russie envahit la Hongrie.
Sujets traités avec beaucoup de légèreté et d'humour mais aussi avec infiniment d'esprit et de modestie. Les monologues interminables du président du Parti conclus par l'adhésion complète des militants (très fatigués) sont drôlissimes, surtout lorsque le lecteur se souvient de l'époque…
Récit autobiographique sous les traits d‘un homme un peu dérangé à la mémoire confuse, ce livre est un petit bijou d'autodérision.
En hommage à ce père discret et plein de retenue et parce qu'il voulait savoir ce qui était caché, son fils, Marc Levy, a mené une enquête serrée, retrouvé certains protagonistes, interrogé son oncle Claude, résistant au 35e avec son frère, dépouillé nombre d'archives, le tout sans en parler à son géniteur. Il a publié en 2007, l'un de ses meilleurs livres Les Enfants de la Liberté qui retrace l'histoire de ces jeunes qui avaient mis « leur vie en jeu pout être, en quelque sorte, les gardiens d'une étincelle d'humanité ».
Le titre complet du livre de Raymond Levy est Schwartzenmurtz ou l'esprit de parti. Marc Levy a voulu que le sien aborde l'esprit de résistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          544
Luniver
  21 avril 2015
Bien qu'étant un auteur assez discret, Raymond Lévy n'en a pas moins apporté une contribution majeure à la littérature en participant activement à la venue au monde de l'écrivain à succès Marc Lévy.
Le récit met en scène Schwartzenmurtz, personnage un peu dérangé qui a la particularité d'être à la fois patron d'un magasin de produits de luxe et membre actif du parti communiste français. On comprend toutefois mieux ses excentricités en découvrant son passé : membre actif de la résistance (un peu par hasard, en commettant une bourde à son travail tellement monumentale qu'elle fut considérée comme une tentative audacieuse de sabotage par les résistants), échappé de justesse d'un train à destination des chambres à gaz, … Il y a de quoi bousculer le mental des hommes les plus solides.
On peut regretter que Schwartzenmurtz soit le seul roman écrit par cet auteur. le récit, sans doute largement autobiographique, est étonnamment léger compte tenu des sujets traités. Il est bourré d'humour et se moque allégrement des dérives au sein des cellules communistes. Un petit livre court, mais réjouissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Bigmammy
  14 décembre 2014
Je voudrais ce matin rendre hommage à un grand résistant, plein d'humour et d'autodérision sur une période particulièrement cruelle de notre histoire. D'une plume alerte, avec des anecdotes désopilantes, une clairvoyance inouïe sur ce que deviendra le parti communiste, cet homme discret qui vient de passer l'arme à gauche hier était aussi le père d'un de nos auteurs les plus prolifiques, Marc Lévy .... Je vais illico chercher, pour le relire, dans ma bibliothèque ce petit ouvrage qui m'a fait tant rire il y a tant d'années ... à moins que je ne l'ai prêté à un ami qui, de plaisir, ne me l'a jamais rendu ....
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LuniverLuniver   20 avril 2015
Raphaël ne se fit jamais à l'idée que le seul obus tiré sur Smyrne, et encore par des Anglais, eût pété dans son coffre-fort. À partir de là se forma en lui un complexe de persécution-frustration qui le conduisit à ne plus jamais laisser échapper aucune catastrophe, et ce qu'on appela les années folles furent employées par lui à se ruiner méthodiquement. Sa date de naissance étant inconnue, il s'achetait de temps à autre une religieuse au chocolat, ouvrait solennellement le petit paquet au moment du dessert et infligeait à sa famille la réprobation d'un père profondément attristé par l'ingratitude de ses enfants nourris dans sa main qui ne pensaient pas à son anniversaire. Quand sa fille aînée, belle rousse aux yeux bleus, commença à sortir le soir avec un catholique, il souffrit en silence quelque temps, puis s'adressa par la poste une lettre anonyme attirant l'attention du destinataire sur les fréquentations de sa fille et signée d'un Ami qui vous veut du bien. Lucie veillant au grain intercepta la lettre en remerciant Dieu de ne pas l'avoir laissée tomber aux mains de Raphaël qui, épuisé d'interroger en vain la concierge, sombra dans la mélancolie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ClaireGClaireG   01 mars 2017
Il s'engagea comme soldat de deuxième classe, se fit démobiliser à Coblence le 9 mai 1945 par un acte qu'il établit lui-même, tamponna comme il convient et signa du colonel, revint à Paris regarder la boutique de son père qu'il décida d'appeler Swanee's, et, le même soir, alla se présenter à la section du parti des Ternes-Batignolles pour demande d'adhésion.

p. 193
Commenter  J’apprécie          290
LuniverLuniver   20 avril 2015
Avec les années, en effet, Schwartzenmurtz était devenu trop sensible à la question de son origine de classe pour qu'on vînt encore impunément lui en rebattre les oreilles, alors qu'il pensait avoir collé suffisamment d'affiches pour justifier sa place sur les positions de la classe ouvrière.
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : résistanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14785 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre