AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Un sentiment plus fort que la peur (117)

BrooklynNoA
BrooklynNoA14 février 2013
On peut être avec quelqu’un pour fuir sa solitude, on peut partager son quotidien pour digérer une rupture en continuant d’entretenir le souvenir d’un autre. On peut parler à quelqu’un en écoutant la voix d’un autre, regarder quelqu’un dans les yeux en voyant ceux d’un autre.
Commenter  J’apprécie          622
BrooklynNoA
BrooklynNoA14 février 2013
-Mon père me disait, quand tu ne peux pas envisager une situation dans sa globalité, aborde-là étape par étape. Chacune te paraîtra envisageable et l’addition de petits succès te conduira jusqu’au bout que tu t’es fixé. (…)
Commenter  J’apprécie          380
garrytopper9
garrytopper919 mars 2014
Mourir en soi n'est rien, ne plus voir les siens est bien pire que l'enfer.
Commenter  J’apprécie          300
Analire
Analire18 mars 2013
Les journées sont interminables quand la personne que vous aimez vous manque.
Commenter  J’apprécie          220
garrytopper9
garrytopper920 mars 2014
Ni la neige, ni la pluie, pas plus que la chaleur ou l'obscurité de la nuit, n'empêcheront ces messagers d'accomplir la ronde qui leur a été confié.
Commenter  J’apprécie          210
Analire
Analire19 mars 2013
Trop tard n'existe pas quand on la chance que celui qui vous aime soit encore là pour vous le prouver.
Commenter  J’apprécie          180
Tulipe-Noire
Tulipe-Noire23 février 2013
Il suffit parfois d'un petit geste, d'une attention, pour se laisser convaincre d'avoir
trouvé cet autre qui vous est si semblable.
Commenter  J’apprécie          150
garrytopper9
garrytopper922 mars 2014
La raison d'Etat prévaut et les hommes tels que nous n'ont d'autre choix que de servir leur patrie, dussent-ils lui sacrifier ce qu'ils ont de plus cher.
Commenter  J’apprécie          120
patouch
patouch27 juin 2013
"Sur quelles terres sommes-nous allés guerroyer ces dernières années au nom de la démocratie? Là où le pétrole coule à flots, là où doivent passer les oléoducs pour l'acheminement, là où se trouvent les terminaux pétroliers. Avons-nous compté les victimes ? Les grands argentiers financent les campagnes électorales et les politiciens qu'ils font élire leur doivent allégeance. Les postes clés sont distribués à leurs hommes. Banques centrales, Trésor, Cour suprême, Sénat, Parlement, commissions, tous obéissent à une même chose : le pouvoir qui leur est confié et qu'ils veulent conserver. Ils ont tout corrompu. Quand les peuples prétendent vouloir prendre leur destinée en main et que les choses commencent à leur échapper, ils leur suffit de faire trembler les marchés. Quoi de mieux qu'une bonne crise économique pour mettre peuples et gouvernements à genoux. Le plus libre des entrepreneurs n'est jamais que l'obligé des son banquier quand il lui doit de l'argent et nos belles démocraties sont endettées jusqu'au cou alors que les multinationales accumulent plus de liquidités que nos Etats n'en auront jamais.Les populations se serrent la ceinture, sont soumises à des politiques de plus en plus rigoristes, tandis que les multinationales échappent à toutes règles. Avez-vous eu l'impression que les promesses de mettre un peu d'ordre dans les hautes sphères de la finance avaient été tenues depuis la grande crise?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ladesiderienne
ladesiderienne15 avril 2013
Mourir n'était finalement pas si terrible que cela. C'était si bon de ne plus lutter.
Commenter  J’apprécie          110




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Marc Levy

    Quel est le premier ouvrage de Marc Levy ?

    Et si c'était vrai ...
    L'étrange voyage de Monsieur Daldry
    La Première Nuit
    Mes amis mes amours

    9 questions
    484 lecteurs ont répondu
    Thème : Marc LevyCréer un quiz sur ce livre