AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bibalice


Bibalice
  07 janvier 2014
J'avais quelques souvenirs confus du Moine de Matthew Gregory Lewis tel que traduit par Antonin Artaudque je me souviens avoir lu adolescent vers 15 ou 16 ans. C'était autant le nom et la réputation d' Antonin Artaud que celle de ce livre qui m'avaient séduits. On m'avait parlé de ce roman gothique comme d'un livre maudit, censuré maintes fois. Je voulais alors tout savoir sur la littérature gothique et ses origines. Celui-ci était l'un des premiers et donc typiquement le genre de livres que l'on aime avant d'en ouvrir la première page. Puis mon intérêt pour les romans gothiques a faibli et je dois dire que j'ai peu à peu oublié ce livre. Il ne m'était pas resté en mémoire comme d'autres lectures du même âge et je ne me souvenais plus de grand chose avant de le relire grâce aux Presses universitaires du Mirail, qui publient une nouvelle version en s'écartant de la traduction de Artaud et que je remercie chaudement. L'histoire est donc celle d'un prêtre rigoureux aux moeurs bien solides et dictées par sa foi. Il ne vit qu'à travers ses règles et, au début du roman, il ressemble un peu plus à un saint qu'à un homme fait de chair et de sang. Une arrivée dans les monastère va changer la donne en dévoilant son vrai visage et le plongeant dans une vague de tourments sans précédents. Ses tourments portent le nom d'une jolie none. Au delà de son habit de moine, ce dernier est bien un homme et un de ceux qui se corrompt peut-être encore plus facilement que d'autres. le moine, si prompt à pourfendre "le mal" y succombe assez vite. Croyez-vous pourtant que cela l'amènera à réfléchir sur son comportement et sa très stricte idéologie ? C'est toute la clef de ce puissant roman sur l'hypocrisie. Un roman violent -où personne ne sort totalement indemne- mais porté par une plume sublime. L'édition des Presses universitaires du Mirail, enrichie de gravures de l'époque et commentée par un spécialiste est une merveille du genre.
Commenter  J’apprécie          422



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (40)voir plus