AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B009CMYP4E
Éditeur : Basic Books (AZ) (23/09/1997)

Note moyenne : 4.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
While we worry over the depletion of the earth's natural resources, the pollution of our planet, and the challenges presented by the earth's growing population, billions of dollars worth of metals, fuels, and life-sustaining substances await us in nearby space. In this visionary book, noted planetary scientist John S. Lewis explains how we can mine these precious metals from the asteroids, comets, and planets in our own solar system for use in space construction pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
CardShark
  28 février 2013
Dans un contexte où l'on a rarement autant parlé de l'espace, de l'exploitation des ressources du système solaire, et en particulier des astéroïdes, à l'heure où une deuxième société a déclaré avoir pour ambition d'en exploiter les ressources minières, et alors que plusieurs incidents sont survenu dans un laps de temps incroyablement réduit, ce livre représente une parfaite entrée en matière pour qui est intéressé par le sujet. Je ne prévoyais pas particulièrement d'en faire une critique, mais l'époque s'y prête, en quelque sorte.
Écrit en 1996, il est le livre de chevet de toute une jeune génération d'ingénieurs aérospatiaux, d'entrepreneurs et d'enthousiastes de l'exploration spatiale.
John S Lewis, professeur de planétologie, est l'un des principaux partisans de l'exploitation des ressources minières des astéroides. Après un premier livre, Rain of Iron and Ice, maniant le bâton en expliquant avec force détails les risques posés par les astéroïdes et comètes, Lewis agite, dans ce deuxième ouvrage, la carotte en détaillant les quantités difficilement imaginables de ressources minières et énergétiques du système solaire, et comment les atteindre.
L'ouvrage débute par un petit cours d'histoire-à-morale, expliquant comment la Chine, à quelques années près, a échoué au quinzième siècle à devenir la première superpuissance maritime au profit de l'Europe, par manque de volonté d'exploration. Malgré la véracité historique débattable de l'anecdote, pouvoir comparer les frileux modernes aux eunuques de l'époque était trop tentant pour que Lewis s'en abstienne !
Lewis enchaine ensuite sur une série de chapitres, s'ouvrant tous par un agréable clin d'oeil science-fictionnesque, se consacrant chacun à un élément particulier, dans un crescendo d'échelle. La Lune, les astéroïdes géocroiseurs, Mars, la ceinture d'astéroides, les géantes gazeuses, les comètes lointaines, chaque sujet bénéficie d'un ou plusieurs chapitre détaillant les besoins, logistiques et énergétiques, nécessaire pour atteindre pas-à-pas ces objectif en bénéficiant des étapes précédentes et surtout, des immenses richesses en ressources minières et énergétiques dont nous pourrions bénéficier, tout en nous protégeant dans le même temps des risques d'impacts d'astéroides.
Et c'est tout l'intérêt de ce livre. Lewis ne tente d'être ni exhaustif, ni absolument objectif sur ces sujets, Zubrin et Wagner ont traité Mars avec bien plus de profondeur, le lecteur intéressé par les habitats spatiaux se tournera vers O'Neill ou Schmidt. Dyson et bien d'autres on tout dit sur les modes de propulsion du plus conservateur au plus follement optimiste depuis les années cinquante. Lewis s'encombre très peu de détails exagérément techniques dans ce livre, la littérature spécialisée étant déjà extrêmement abondante, et c'est tant mieux, le livre n'en est que plus clair pour le néophyte en se concentrant sur le véritable sujet, offrir un panorama particulièrement enthousiasmant, étourdissant, du potentiel de notre système solaire, des richesses sans mesures qui s'y trouvent et des bénéfices tant pour la population mondiale que pour l'environnement naturel qui en découleraient, qui feraient passer bien des auteur de SF pour des obscurantistes à courte vue.
Le lecteur connaissant le sujet ergotera sans doute sur les avis tranchés de l'auteur sur certains sujets et l'absence surprenante de quelques quelques éléments qui auraient mérité leur place (ce qui est une manière polie de dire que j'ai été bien déçu de l'absence de chapitre sur les lunes des géantes gazeuses), mais je recommande pourtant ce livre à tous ceux qui, pas trop rebuté par l'anglais (le nombre d'amateurs de ce genre d'ouvrage en France se comptant malheureusement probablement sur les doigts d'une main, il n'y a pas de traduction), veulent se renseigner sur le sujet, amateur d'espace et lecteurs de SF voulant confronter la réalité à la fiction. Vous n'allez pas être déçu.
A notre époque particulièrement tendue où les ressources naturelles n'ont jamais été aussi rares, la pression sur la biosphère jamais aussi importante, vous refermerez ce livre avec dans la tête des images grandioses et l'espoir que, peut-être, l'avenir de notre planète et de notre société sera, en fin de compte, brillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


autres livres classés : astronautiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de John S. Lewis (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre