AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235284178X
Éditeur : Editions du Jasmin (12/04/2018)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le piano est un instrument fondamental dans le jazz. Ce livre en retrace l'histoire, depuis ses prémices jusqu'à aujourd'hui, en évoquant les principaux courants (ragtime, bebop, hard bop, cool jazz, funk, free jazz...) et créateurs (de Scott Joplin aux musiciens les plus récents). Il comporte aussi des chapitres sur le jazz en dehors des Etats-Unis : Amérique du Sud, Europe, Moyen-Orient, Afrique, Asie et Océanie, ainsi qu'un chapitre intitulé "Les pianistes et leu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ileauxtresors
  12 août 2018
Merci à l'opération Masse Critique et aux Éditions du Jasmin de m'avoir permis de découvrir cette histoire du Piano Jazz !
Le voyage que nous propose l'ouvrage d'Isabelle Leymarie nous propulse à la fin du 19ème siècle avant de suivre, pas à pas, l'histoire du jazz – tant il est vrai que le piano est omniprésent dans ce genre musical. Des premières syncopes marquant la naissance du ragtime au free jazz, ce livre restitue les influences, les méandres et les bifurcations de ce genre musical dont Isabelle Leymarie montre de façon très convaincante à quel point il est à décliner au pluriel.
Après une brève introduction, le coeur de l'ouvrage se présente sous forme d'une série de chapitres consacrés aux différents genres (ragtime, blues, boogie woogie, etc.), introduits suivant un principe chronologique. Chaque chapitre offre une description des conditions d'apparition et des principales caractéristiques musicales du genre, puis de ses principaux représentants. Chaque pianiste fait l'objet d'une biographie synthétisant sa trajectoire, ses influences, ses rencontres et ses productions incontournables.
Ces chapitres sont passionnants et nous permettent de découvrir successivement (entre beaucoup d'autres) les premiers métissages à l'origine des prémisses du jazz, l'élégance de Duke Ellington, la parcimonie de Count Basie, la pratique vertigineuse d'Art Tatum, la dextérité d'Erroll Garner, la révolution du Bebop, le goût de l'asymétrie de Thelonious Monk, les expérimentations décalées de Dave Brubeck, la sensibilité de Bill Evans et le foisonnement de plus en plus rapide après les années 1950. L'histoire du jazz est aussi celle des Etats-Unis : plantations employant des esclaves, camps de bûcheron, atmosphère sulfureuse des honky tonks et des maisons closes de l'est du pays, grande migration du sud vers les autres régions, travail sur les chemins de fer, cinémas muets du début du 20ème siècle, explosion artistique de la Harlem Renaissance, racisme et ségrégation… Les biographies des pianistes, ponctuées d'anecdotes, de témoignages et des propres souvenirs de l'auteur, nous font découvrir des personnages souvent hauts en couleur, avec des destins souvent tragiques. L'ouvrage trouve un bel équilibre entre la présentation des biographies et l'explication concise de la singularité musicale de chacun. J'ai apprécié de découvrir des femmes pianistes que l'on voit moins souvent, en particulier Marie Lou Williams.
L'ensemble est complété par un aperçu des pianistes de jazz actifs au cours de la période la plus récente, plusieurs chapitres relatifs au développement du jazz dans les zones géographiques extérieures aux Etats-Unis et par un chapitre listant des citations de pianistes évoquant les différentes facettes de leur art. En annexe, on trouve un témoignage inédit sur Bill Evans, une bibliographie et un index des noms de pianistes évoqués dans l'ouvrage – outil indispensable pour se repérer dans la profusion d'informations recueillies par l'auteur.
L'ouvrage est dense, très bien documenté et informatif. Cela dit, il me semble qu'il offre plus un dictionnaire permettant de se renseigner facilement sur un(e) pianiste qu'une véritable histoire dans la mesure où les chapitres sont essentiellement articulés autour de la présentation de pianistes individuels plutôt que de façon analytique. Isabelle Leymarie donne l'impression de vouloir travailler de façon exhaustive et les pianistes qui ne sont pas présentés en détail sont même abondamment listés à la fin de chaque chapitre, libre au lecteur de faire ses recherches pour compléter ce panorama. Énormément de noms et d'informations donc, qui seront probablement difficiles à digérer pour ceux qui ne les ont pas déjà rencontrés. On aurait envie de lire une histoire sociale du jazz, ou une analyse plus centrée sur une étude transversale (ou comparée) des pratiques de chaque genre ou individu. Ce n'est pas ce que propose cette encyclopédie, qui ne me semble pas se prêter à une lecture continue de la première à la dernière page, mais plutôt à prendre comme un support permettant de découvrir l'arborescence du jazz au gré des envies ou du hasard. À découvrir avec une pile de disques ou une connexion Internet accessible : impossible de ne pas avoir envie de réécouter des pianistes qui donnent corps à l'ouvrage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MonsieurHyacinthe
  27 juin 2018
Un peu foutraque, toujours généreux, l'ouvrage foisonne de noms de musiciens, de citations. Il y en a partout ! Et c'est bien ce qu'on attend de ce genre de livre initiatique. Au lecteur de puiser ci ou là ses intérêts, de se mettre en quête d'écouter tel zicos, telle musique, au détour d'une phrase captivante ou au gré du hasard. Isabelle Leymarie nous offre les clefs d'un royaume (en sol et en fa), à chacun d'y faire son monde.
Chaque chapitre est composé d'une introduction au style musical évoqué, puis, d'un paragraphe sur chaque musicien, classé tel un dictionnaire. Les entrées de ce répertoire sont gigantesques, on sent que l'auteur connaît son affaire et qu'elle cherche l'exhaustivité impossible. Pour se donner une idée de l'envergure des noms cités, l'index de fin fait près de 50 pages, c'est dire l'étendue du savoir !
Pour les curieux désireux de s'offrir l'objet, les principaux courants évoqués sont le ragtime, le new-orléanais, le blues, le boogie-woogie, le stride, le swing, le bebop, le cool jazz, le third stream, le hard bop, le soul jazz, le funk, le smooth jazz, la fusion, le New Orleans groove, le free jazz, le progressive jazz, les pianistes de Memphis, bon nombre d'électrons libres et un tour du monde du courant musical. Un outil bien utile, à l'image d'un dictionnaire, Isabelle Leymarie nous offre ni plus ni moins que le couteau-suisse du jazz !
(merci au passage à Babelio et ses opérations masse-critique pour l'offrande, c'est toujours un plaisir de recevoir ce genre d'ouvrage inattendu)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
syssylle
  11 juillet 2018
Amateurs de jazz," pianoteurs" ou véritablement pianistes, aucune hésitation à avoir, il vous faut cet ouvrage dans votre bibliothèque!
Pour moi, c'est fait, et je remercie beaucoup Babelio et la masse critique, ainsi que les éditions du jasmin pour ce formidable livre.
Isabelle Leymarie nous offre dans son "piano jazz, une histoire", un livre à son image: prestigieux, complet, expert dans le domaine du jazz, intéressant, documenté.
Il s'agit plutôt de l'histoire du piano ET des pianistes de jazz; on les y rencontre tous, de Scott Joplin à Enrico Pieranunzi en passant par Oscar Peterson ou Lionel Hampton (Jonaz appréciera, ok ok..)
Elle nous fait voyager à travers les âges, les courants, les influences et les pays pour parvenir à ce qu'est le jazz aujourd'hui.
On y découvre une palette de biographies aussi complètes que plaisantes, émaillées d'anecdotes, et elle déroule ainsi le lien des influences inter-pianistes.
Un ouvrage à dévorer comme un roman , ou à picorer comme une encyclopédie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   12 août 2018
Le blues utilisé dans le jazz se caractérise, dans sa plus simple expression, par une structure AABA de douze mesures et une "grille" harmonique I-IV-I-I/IV-IV-I-I/V-IV-I-V. Toutefois, de par sa simplicité même, cette forme constitue un défi. [...] La gamme du blues, ambiguë sur le plan tonal (do mib fa fa# sol sib do), et les blue notes (notes appoggiaturées), caractéristiques de ce genre musical, rappellent le feeling des modes africains non tempérés et l'on retrouve certains échos de blues dans la musique de griots d'Afrique de l'Ouest.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   12 août 2018
La vie de Morton ressortit quasiment au domaine de la légende. Il fut tour à tour joueur de cartes professionnel, champion de billard et de dés, promoteur de combats de boxe, patron et gérant de cabaret et souteneur, et il brûla la vie par les deux bouts. Dandy soucieux de son apparence, il s'habillait avec le plus grand soin et s'était fait incruster un diamant dans une dent.
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   12 août 2018
Le stride (littéralement "grande enjambée"), ainsi nommé d'après les grands sauts de la main gauche d'un registre à l'autre qui le caractérisent, découle du ragtime, mais il est plus swinguant, harmoniquement plus sophistiqué (bien avant Art Tatum ou les musiciens de bebop, les pianistes de stride réharmonisent des morceaux) et il accorde une part importante à l'improvisation.
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   12 août 2018
Quelques pianistes de jazz ont exploré les différentes parties du piano afin d'en élargir la palette sonore, pinçant les cordes avec les doigts ou les frappant avec des mailloches, tambourinant sur les parties en bois ou en métal, changeant la position des marteaux ou "préparant" le piano, comme le faisait John Cage en insérant divers objets entre les cordes.
Commenter  J’apprécie          10
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   22 juin 2018
"(...) « Il me semble que le son est la chose la plus importante. Parce que si vous avez ça et le sens du tempo, le reste viendra », estimait Michel Petrucciani. (...)"
Isabelle LEYMARIE, Piano Jazz, Une histoire, 2018, éditions du Jasmin (p. 9).
Commenter  J’apprécie          10
Video de Isabelle Leymarie (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Leymarie
Piano : Isabelle Leymarie ; bass : Carel Cléril
autres livres classés : jazzVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre