AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  15 mai 2019
Après avoir craqué pour l'artbook collaboratif Venezia en Février, comment résister cette fois à cette BD de Leynsun, agrémentée de quelques illustrations somptueuses ?

A la tombée de la nuit, ce sont 80 pages de pure poésie, dans cette ambiance onirique si propre à l'auteure. Une histoire impossible entre deux êtres destinés à ne jamais pouvoir se rencontrer... Car si Nuit et Jour se côtoient, quand l'un est éveillé, l'autre dort. Et même si le sommeil vient à manquer, impossible pour eux d'interagir... Mais reste un endroit où tout demeure possible : le rêve.

La situation est dure à vivre pour Nuit, qui, contrairement à celui qu'elle aimerait tant connaître, vit dans une solitude quasi-totale. Sa mélancolie n'échappe pas à sa mère Lune ni à son oncle Soleil, qui font tout pour lui remonter le moral. Cette bienveillance des proches fait chaud au coeur et donne lieu à des planches absolument magnifiques... mais en dire plus serait spoiler.

C'est donc une très belle histoire, à la fois douce et mélancolique, qui serre les tripes et la gorge. On suit Nuit et Jour dans leur quête de l'autre, au gré des aquarelles très mignonnes de Leynsun, dans un style « chibi » qui sied très bien au récit et à la candeur des deux héros tout en étant très expressif. Quand aux illustrations pleine page, ce sont un véritable régal pour les mirettes, fourmillantes de détails et aux couleurs chatoyantes. Car le reste de l'album se partage entre les tons de bleu et de jaune, ambiance nocturne oblige et ciel étoilé de rigueur.
Aloooors certes, le trait est plus maladroit en début d'ouvrage, mais il faut savoir que celui-ci regroupe des travaux s'étalant sur cinq ans, de 2013 à 2018. Au final, c'est à peine si on y prête attention.

A la tombée de la Nuit, c'est donc un très joli conte, à la fois sur le fond et sur la forme !
Et il ne faut pas oublier l'objet-livre, particulièrement soigné avec sa chouette couverture rigide : si je n'avais pas vu la photo des livres en cours de fabrication, je ne me serais jamais douté que c'est du 100% fait main.

Enfin, dans la rubrique des trucs à savoir, si les premiers textes sont en français, la majeure partie de l'ouvrage est en anglais. Rien de bien difficile ni compliqué toutefois ; reste que sans maîtrise de la langue de Shakespeare, vous passerez à côté d'une grosse partie de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus