AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782356800428
192 pages
Éditeur : GaiesLesbiennes (07/01/2013)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Elsa attrapa un surpantalon, sa veste de feu et son casque,et grimpa dans le fourgon. S’équipant durant le trajet, elle en était à la cagoule lorsqu’elle vit la lueur des flammes dans la nuit. Le feu avait pris dans une vieille maison insalubre à l'abandon, où un sans-abri avait élu domicile depuis que les températures avaient fraîchi. Personne ne l'avait vu quitter les lieux depuis que l'incendie avait été signalé au 18 par les voisins, qui n'avaient pas voulu ri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Livressence
  22 décembre 2015
Une jeune pompière lesbienne qui intègre une caserne de pompiers professionnels et qui doit faire son trou dans cet univers d'hommes, voilà un décor original qui nous en apprend beaucoup sur la vie des soldats du feu. Ecriture sensible qui révèle les questionnements liés à ce beau métier.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LivressenceLivressence   18 décembre 2015
« Elsa fila dans sa chambre, où elle déboutonna sa veste. Elle se débarrassa des rangers en rejoignant le lavabo. En voyant sa tête dans la glace, elle sourit. Comme à chaque fois qu’elle rentrait d’un feu, elle avait la figure striée de traces de suie bien grasse. C’était à cause de ses cheveux. Il y en avait toujours pour se faufiler en dehors de la cagoule. En repoussant mécaniquement de ses gants de cuir noirci les cheveux rebelles qui lui chatouillaient le visage, elle s’appliquait des touches de suie ici et là sur le visage.
Elle se déshabilla et fila sous la douche. Comme d’habitude, tandis que l’eau en chassait les traces physiques et parfois psychologiques, Elsa revivait l’intervention, passant en revue les points positifs et négatifs. Elle aurait dû boire pendant le trajet. D’habitude, en partant pour un feu, elle buvait systématiquement, sachant qu’elle allait se déshydrater sur place. Aujourd’hui, le temps de faire passer les rangers dans le surpantalon pendant un trajet plus que chaotique, ils étaient pratiquement arrivés. Elle avait attrapé le masque, mis le casque, et s’était équipée de l’ARI derrière elle. Avant même de descendre du camion et de porter son équipement, Elsa suait déjà à grosses gouttes sous sa veste de feu. Sur les lieux, une grange crachait des flammes de cinq-six mètres de haut. Entendant une pétarade du diable, elle se retourna et leva les yeux vers la toiture en éverite. Sous l’effet de la chaleur, celle-ci se désintégrait en morceaux, projetés en l’air tel un feu d’artifice. Tuyau sur l’épaule, elle courut rejoindre François dans les flammes. Une demi-heure plus tard, en sortant de la grange, elle avait beau s’être fait arroser à plusieurs reprises par son coéquipier pour faire baisser la température interne, elle se sentait aussi déshydratée qu’un papier buvard. La bouteille d’air comprimé commençait à peser sur son dos. Même entraînée, le port de l’ARI restait éprouvant. Le harnais rigide ne rendait pas le travail facile, et sa lourdeur la handicapait sérieusement. De retour au camion, elle déclipsa vite le masque et se débarrassa du harnais sur la banquette. Puis, elle ouvrit grand la veste de feu et arracha son casque avant de se jeter sur une bouteille d’eau. Après en avoir bu un bon tiers, elle se versa le reste sur la tête. L’eau froide coulait le long de la nuque, du cou, se mêlant à la transpiration qui avait déjà collé ses vêtements au corps, s’insinuant dans son soutien-gorge, provoquant un frisson. Mais les véritables sueurs froides, elle les eut un quart d’heure plus tard, en déblayant la grange. Pensant avoir évité le pire, ayant réussi à circonscrire le feu avant qu’il ne se propage à la grange voisine accolée à la maison et remplie de ballots de paille, les pompiers avaient eu la surprise de découvrir parmi les gravats une vieille bombonne de gaz, bien planquée dans le seul coin qui avait été épargné par les flammes. Mais ce n’était pas la première fois qu’Elsa avait échappé à la mort. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : Sapeurs-pompiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La SF au cinéma

Blade Runner, de Ridley Scott

Isaac Asimov
Philip K. Dick
Philip Jose Farmer
Robert Reed

14 questions
936 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , sfff , anticipationCréer un quiz sur ce livre