AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Odile Demange (Traducteur)
EAN : 9782221106365
400 pages
Robert Laffont (04/01/2007)
3.91/5   34 notes
Résumé :
C'est un étrange spectacle qui se déroule en ce jour de mars 1770 dans une salle du château de Schönbrunn, en présence de l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse et de la fine fleur de l'aristocratie européenne. Face à face, un homme assis devant une table et un grand automate en costume turc. Entre eux, un jeu d'échecs... Et sous les yeux ébahis de l'assemblée, la machine vainc l'homme : échec et mat ! Les ovations sans fin montent vers le génial et séduisant invent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Nyuka
  11 octobre 2020
Lecture 2020 #34
Je cherchais des livres sur Venise et j'étais tombée sur celui-ci qui débute à Venise, mais ne s'y déroule absolument pas.
Le titre m'avait attiré l'oeil et le résumé avait fini d'achever ma curiosité. Il en faut peu, me direz-vous.
J'ai débuté lentement ma lecture. En effet, j'ai eu dû mal au tout début avec la longue explication sur la construction de l'automate.
J'appréhendais aussi les longues descriptions de parties d'échec, mais au final, il n'y en a pas eues.
De plus, on fait connaissance peu à peu avec les différents personnages de l'histoire et on s'y attache vite.
On peut les aimer comme les détester, mais c'est réussi : on ressent tout un panel d'émotions.
Le nain, Tibor, évidement, est un personnage très réussi. Je désirais ardemment savoir ce qu'il allait advenir de lui.
Il m'a rendue triste à plusieurs reprises, car il est véritablement déchirée entre son désir d'être aimé et sa foi. C'est un personnage très torturé que nous offre l'auteur.
Jacob, le juif tel qu'il est appelé dans l'histoire, est également un personnage que j'ai apprécié, je dirais même préféré. Il est d'une gentillesse et d'une ouverture d'esprit sans équivoque.
Un ami fidèle qu'on aimerait tous avoir près de soi.
Enfin, pour achever ce trio, nous avons le chevalier Kempelen, un personnage bien complexe.
L'auteur le dépeint comme un gentilhomme, le sauveur de notre nain. En effet, il le sort des geôles vénitiennes, mais n'est-ce pas pour le replacer derrière d'autres barreaux ? Certes plus dorés.
J'ai perdu peu à peu de l'estime pour ce personnage au cours de ma lecture.
Je comprends bien ce qui l'amène à agir ainsi, mais c'est ce qui rend ce personnage véritable et je dois dire à la fois haïssable et appréciable.
Plus la fin approche et plus nous voulons savoir ce qu'il adviendra de nos trois compères.
L'histoire est racontée de manière à nous faire comprendre que ces événements se sont déroulés bien avant le moment présent.
Pour ajouter une certaine tension à l'histoire, il y a quelques courts chapitres égrainés ici et là, nous ramenant justement dans le présent des personnages et nous faisant bien comprendre qu'il s'est passé quelque chose entre ce trio incroyable.
Un livre à découvrir et à savourer jusqu'à la dernière page !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
quiliravivra
  08 novembre 2015
Inspiré d'une réalité historique l'écrivain a imaginé et décrit avec intelligence les aventures de l'automate d'échecs de van Kempelen, et surtout de celui qui le manipule. L'écriture de Robert Löhr nous plonge dans des intrigues palpitantes du 18ème siècle dont l'ambiance est restituée grâce à une écriture haute en couleurs.
On a comparé ce roman à celui de Patrick Susskind (le parfum) et pour cause !
Il s'agit en effet d'une passion qui pousse son auteur à vouloir commettre un meurtre pour les besoins de ses ambitions personnelles.
Je vous invite à découvrir ce roman passionnant et haletant.
Commenter  J’apprécie          100
chatpitre85
  26 mars 2012
Étonnant et étourdissant!!
Une histoire passionnante avec un trio de personnages plus qu'original se déroulant à Vienne dans les années 1770.
Un chevalier du nom de Kempelen ( fier et un peu orgueilleux aux fils des victoires) invente un automate capable de jouer aux échecs. Son assistant-menuisier Jakob (dont j' ai apprécié l' humour subtil et délirant à la foi ainsi que son coté charmeur de ses dames).
Et Tibor le nain , génial joueur d'échec, dont la vie jusqu'ici n'a pas été chose facile du fait de son handicape, se voit proposé du jour au lendemain beaucoup d'argent simplement en jouant aux échecs.
Seul condition: garder le secret qui unis ces trois personnes.Si découvert , l'un perd la face aux yeux de ses paires, l' autre perd son emploi et crédibilité et le dernier perd la vie. de là en ressort un thriller historique auquel on ne s'attend pas.
qui plus est quand on sait que l'histoire est vrai, à vous de faire la part des choses entre réel et fictif!!!
Seul bémol: l'ignorance de Tibor le nain et un peu trop gentillet, mais on appréciera toutefois le travail historique sur l'époque et en particulier sur l'automate Turc de la par de l'auteur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ranine
  23 avril 2020
Une histoire vrai et rocambolesque. En 1770, un "inventeur" présente aux monarques européens son automate joueur d'échecs. C'est le succès. Mais c'est une arnaque. Un nain, prodige des échecs, est caché dans le "joueur". On suit les aventures de ce duo. Amour, haine, rivalités... Passionnant !
Commenter  J’apprécie          72
cecilit
  19 juillet 2013
Tiré d'une authentique arnaque, ce roman est magistralement construit et écrit. Il fait partie des meilleurs livres que j'ai lus depuis quelques années et de ceux que je relirai avec toujours autant de plaisir. Qui peut me dire si Rolbert Lhör a écrit d'autres romans ?
Commenter  J’apprécie          42

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
helaiahelaia   05 janvier 2012
C'est un étrange spectacle qui se déroule en ce jour de mars 1770 dans une salle du château de Schönbrunn, en présence de l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse et de la fine fleur de l'aristocratie européenne. Face à face, un homme assis devant une table et un grand automate en costume turc. Entre eux, un jeu d'échecs... Et sous les yeux ébahis de l'assemblée, la machine vainc l'homme : échec et mat ! Les ovations sans fin montent vers le génial et séduisant inventeur Wolfgang von Kempelen. Nul ne devine que, dans les entrailles de l'automate intelligent, se cache un joueur prodige : Tibor le nain, génie des échecs, inconnu et misérable... Des geôles de Venise aux salons de Vienne, Kempelen le baron libre-penseur et Tibor le candide se découvrent et se déchirent, réunis malgré eux par un secret qui peu à peu les conduira l'un à la dépravation et au crime, l'autre à l'amour.
C’était vraiment bien, difficile de passer à autre chose !
Il y a même un beau site internet : http://www.lesecretdelautomate.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WictorianeWictoriane   21 janvier 2012
Kempelen contourna l'appareil et remonta plusieurs fois la manivelle disposée du même côté que le mécanisme. A travers le bois, on entendit les rouages qui se mettaient lentement en marche. Le bras gauche se leva, passa au-dessus de l'échiquier jusqu'à ce que la main ait atteint le pion blanc situé devant le roi. Là, il s'immobilisa. Le pouce, l'index et le majeur s'ouvrirent en même temps, la main s'inclina vers la tête du pion, puis les doigts se refermèrent, attrapèrent la pièce par le cou, la soulevèrent et la reposèrent deux cases plus loin. Son travail accomplit, le bras se dirigea vers la gauche pour se reposer à côté de l'échiquier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cecilitcecilit   10 juin 2013
Les gens voudront vérifier comment fonctionne la machine, et ils découvriront le pot aux roses.
Ils vérifieront, oui. Mais ils ne trouveront rien du tout. J'y veillerai, c'est mon travail.
Tibor n'était toujours pas convaincu mais il était à court d'arguments.
Commenter  J’apprécie          40
Rob7Rob7   19 février 2016
J'avais tellement de peine, ne trouvais de repos,
Au tilleul suis allé, mon mal s'évanouit aussitôt,
La lune claire s'est levée, debout Magot!
Elle est venue, Margot, la belle Margot.
Commenter  J’apprécie          20
RanineRanine   18 avril 2020
Je me demande seulement qui a encore envie de voir des machines qui se comportent comme des hommes. N'y a-t-il pas de nos jours suffisamment d'hommes qui vivent et travaillent comme des machines ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : échecsVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
358 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre