AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Emmanuel Aubert (Illustrateur)
EAN : 9782952310130
31 pages
Organic Editions (01/11/2006)
4.33/5   3 notes
Résumé :

Un robinet qui goutte avec désinvolture dans la salle de bains. Un agacement qui va grandissant. Une insomnie qui s'installe... Une baignoire qui se remplit d'eau chaude. Un rêve éveillé. Une fuite de l'esprit vers un hypothétique réconfort. Une mer d'encre qui se condense par plaques pour donner corps à des avatars loufoques dont le seul but est d'aider l'" Auteure " à mettre en mots ses pensées. Un combat tit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
denisarnoud
  23 décembre 2015
3h 15 du matin, la narratrice se tourne dans son lit. Impossible de dormir. Et ce ploc, ploc incessant, venant de la salle de bain qui lui vrille les nerfs. Elle se lève bien décidée à faire rendre gorge à ce robinet insolent. Mais les gouttes d'eau continuent à tomber, inexorablement, impitoyablement. de guerre lasse, la jeune femme décide de prendre un bain pour se calmer, s'y plonge et s'endort.
Li Cam nage dans une mer d'encre, elle y est habituée. Pour l'instant tout est calme mais elle sait ce qui l'attend. Elle va encore devoir lutter contre le Léviathan, ce garde-fou, celui qui empêche la porosité entre le monde de "je" et le monde de Li Cam, qui interdit à l'encre de fixer les mots et les maux de Li Cam dans le réel.
La suite de ma chronique sur le blog : lien ci-dessous !

Lien : http://leslecturesduhibou.bl..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
denisarnouddenisarnoud   23 décembre 2015
A tous ceux qui pensent que mon monde n'est qu'un leurre.
Je dis : et plus encore.
Je ne suis pas dupe de la futilité de mes croisades,
Comme de la mesquinerie de mes vengeances,
Et je n'impose à personne de croire en mes chimères.
Je joue des décalages, des collages sans âges,
Des dérives sans rives.
Je ne sais rien et pourtant je donne tout.
Je laisse la vérité aux bonimenteurs.
Je laisse la bonne parole aux vrais amateurs.
Je tisse des trames, je file les existences, je prends, je vole, j'usurpe
Et si mon monde et ses monstres herculéens peuvent paraître effrayants,
Ce n'est qu'une imposture pour tenir les pusillanimes à distance.
Toutes les souffrances et les meurtres que je perpètre,
Ne font pas de victimes.
Là-bas, je suis seule,
Mais la solitude ne me pèse plus.
Accompagnée de mes fantômes,
J'erre sans entraves,
Et me délivre du sort des hommes
Et de mes propres insuffisances.
Alors, àt oui ceux qui prétendent que mon monde n'est qu'un piège,
Je dis :
Je ne suis qu'un fluide qui fuit,
Un liquide qui s'échappe,
Une mer dans laquelle viennent se diluer toutes les peurs et toutes les haines du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
denisarnouddenisarnoud   23 décembre 2015
Le garde-fou est le voile qui couvre le miroir
et qui met l'âme en danger de mort imminente.
Commenter  J’apprécie          00
denisarnouddenisarnoud   23 décembre 2015
L'encre ancre à la réalité.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Li-Cam (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Li-Cam
L'invention de nouvelles solidarités
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
342 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre