AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782874501029
Éditeur : Taillis Pré (08/01/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
coco4649
  18 avril 2018
Béatrice Libert, auteure belge, a reçu en 2014,
le Prix Jean Kobs de l'Académie royale de langue
et de littérature françaises de Belgique, pour ce
recueil poétique, " L'aura du blanc ", publié aux
éditions le Taillis Pré.
Ce livre, loin de l'apparent ésotérisme de son
titre met en regard deux poèmes par page, le
tout en sept vers (5+2 puis 4+3).
Le charme de cet ouvrage aura été de placer,
dans le blanc qui sépare les deux textes, une
auréole qui les enlie dans la légitime interroga-
tion du lecteur.

Exemple de ce genre de poème-halo :
" Les mots où je dormais
Se sont éveillés à ma place
Et la nuit a rangé
Mes songes dans sa poche
Il suffirait de quelques branches
En fleurs et nous accomplirions
Le plus pur des voyages "

Béatrice Libert rend hommage au blanc,
à la blanche poésie, à la fois épurée,
émondée, et toute en délicatesse :
" Tout l'art du poème
Consiste à bien laisser
Monter les blancs en neige.
Les mots
Ont le vertige
Pour amant.

Écrire
Déplier un paysage mental
Calligraphié d'absence
Où chaque mot m'enracine
Un peu plus dans l'humain

On passe sa vie à remuer des clefs
Qui n'ouvrent aucune porte "

La couleur blanche omniprésente
ouvre l'ouvrage " L'aura du blanc " :
" Ouvrir un livre comme on se regarde
Dans le miroir matinal
Non pour se contempler
Mais pour se reconnaître inquiète à l'idée
De s'être trompée d'écorce ou de coeur ".

L'aura de l'aube n'est pas absente :
" L'aube se déplisse
L'ombre boit son ombre
Et l'odeur des muguets
Donne un corps à la paix ".

Enfin la lumière est toujours
présente et assidue dans les
poèmes :
" Au seuil de quel horizon
Poser sa lampe.
La lumière a pris corps
Mailles du désir
Éveil d'oiseaux vifs
Et de lunes nacrées

Ne rien faire
Tout recevoir du vide
Et marcher l'aura du blanc "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
coco4649coco4649   18 avril 2018
IL Y A DANS LE VENT QUI PASSE…


Extrait 1

Il y a dans le vent qui passe
Une odeur d’automne enseveli
Sous les linges humides
D’un premier amour


La voie est au voyage
Ce que la voix est à l’amour
Un appel de tout le corps
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   18 avril 2018
IL Y A DANS LE VENT QUI PASSE…


Extrait 2

Maintiens-moi comme un jardin
Libre sous toi de retourner la terre
De boire à sa semence et de laver
Nos vies à la pluie du silence


La danse du poème
Dans le pas-de-deux
De la pluie
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : poèmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
808 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre