AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Esch (Traducteur)
ISBN : 202023582X
Éditeur : Seuil (01/01/1998)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 53 notes)
Résumé :
A l'église Saint-Stéphane d'Istanbul, un Botticelli est lacéré. A Londres, Munich et Paris, le Dr Manship, curateur du Métropolitan Museum de New York, est frappé par un inconnu, qui prend la fuite.
A Rome, des toiles de maîtres sont mutilées, des femmes retrouvées mortes, énucléées.
Manifestement, un inconnu refuse que la plus grande rétrospective Botticelli de tous les temps se tienne aux USA... Hautain et solitaire, le comte Ludovico Borghini, en so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MonCharivariLitteraire
  22 novembre 2018
Très bon roman policier que "la fille aux yeux de Botticelli".
Herbert Lieberman nous plonge dans le milieu de l'art et plus précisément dans celui des musée. Alors que le Dr Manship prépare la plus grande rétrospective de Botticelli jamais organisé voici que des toiles se font agressées et que des femmes se font tuées. Quel est le lien entre ces différents évènements et comment notre héro va-t-il sauver la demoiselle en détresse et son exposition.
Nous nous prenons au jeu du roman et nous nous interrogeons sur comment vont se résoudre les meurtres et massacres de d'oeuvre d'art. Quel est leur auteur mais surtout quel est la raison de ses actes. Nous plongeons petit à petit dans la psychée d'un homme à l'esprit tortueux qu'il faudra arrêter.
Commenter  J’apprécie          10
Scara
  05 décembre 2010
Petit bémol à mon admiration pour Liebermann, celui-ci ne m'a pas absorbée au même titre que Necropolis ou que La Nuit du Solstice.
Les personnages sont pourtant bien campés, mais peut-être trop bien justement : le méchant se reconnaît tout de suite, la pauvre victime à venir porte déjà le parfum du martyre et le beau sauveur resplendit dès le début.
Voilà, la déception est là : on devine la distribution des rôles, et rien dans le déroulement de l'histoire ne vient démentir ce qui crève les yeux. Au fond, Liebermann a perdu ici sa touche de noirceur qui me touche dans ses livres lorsque je découvre avec stupeur qu'"il a osé!"
Mais New York est toujours au rendez-vous, et les voyages en Italie sont beaux.
Commenter  J’apprécie          10
jovidalens
  14 mars 2019
L'idée est bonne : un thriller dans le milieu de l'art.
Mais que c'est fatigant à lire ! Trop...manichéen, trop sans surprise et surtout trop mal écrit. Fin de lecture à la page 124 !
Commenter  J’apprécie          50
XL
  17 janvier 2011
Mansfild prépare une gigantesque rétrospective sur Botticelli pour le MET (Metropolitan Museum de New York). Il parcourt l'Europe à la recherche de pièces rares, tableaux et dessins préparatoires, hante les ventes aux enchères ou les collections publiques et privées. Isobel, l'héritière du modèle qui a posé pour le printemps et La naissance de Vénus est invitée à l'inauguration dans le but de faire sensation, afin de susciter les commentaires de la presse événementielle. Dans le même temps, des toiles du maître sont sauvagement mutilées, tandis qu'apparaît une série de cadavres énucléés.
Commenter  J’apprécie          00
DidierLarepe
  01 novembre 2016
C'est bien mené mais la fin est bâclée. Tout ça pour ça, monter une intrigue de cette envolée pour un pétard mouillé à la fin.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   22 novembre 2018
Semblable à un gigantesque parc d'attractions, ce décor paraissait si joyeux et si chaleureux vu d'en haut qu'on ne pouvait devine les bouleversements humains et l'effondrement social qui couvaient tout en bas, dans les rues sombres de la ville.
Commenter  J’apprécie          10
Zora-la-RousseZora-la-Rousse   09 août 2017
De longues bandes de toile pendaient, telles les entrailles d'une créature vivante que l'on vient d'éviscérer...
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   22 novembre 2018
C'était comme s'il essayait de respirer l'essence du papier et du fusain jusqu'à en éprouver un violent sentiment d'intimité avec le vieil Alessandro lui même.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   22 novembre 2018

Ces gens sont xénophobes; ils se considèrent comme les héritiers de César et voient toujours l'Italie comme l'empire roman d'avant Charlemagne.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   22 novembre 2018

J'imagine simplement qu'elle n'a aucune envie d'être exhibée devant tout le monde comme une sorte de trophée.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : néo-fascismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre