AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B003WVDN1M
Éditeur : Time-Life (01/01/1975)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Richement illustré de photographies couleurs et noir et blanc, ce livre retrace la relation entre le célèbre magazine LIFE et le cinéma.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pecosa
  11 février 2020
LIFE Magazine est indissociable de la culture populaire du siècle dernier. Mettant l'accent sur le photojournalisme, il paraissait chaque semaine. Si LIFE couvrait l'actualité, avec des Une accrocheuses, le magazine participa surtout à l'émergence du star-système. En moyenne, une couverture sur six présentait des acteurs de cinéma.
Quel plaisir de parcourir ce livre et de regarder de nombreux clichés d'acteurs, de metteurs en scène, de techniciens, maquilleurs, doublures, pour des reportages réalisés en studio, chez les stars, dans les coulisses des écoles de Hollywood où l'on fabriquait des vedettes à la chaîne.
Mais l'idylle de Life et du cinéma va plus loin. Quand le cinéma ne s'inspire pas des reportages de Life pour créer des looks comme celui de Lee Marvin dans L'équipée sauvage, dont le style est calqué sur celui d'un biker photographié dans LIFE en 1947, ce sont des articles de la revue qui inspirent le cinéma: « LIFE publia en tout une douzaine de ces romans-photos, en particulier le roman d'Hemingway, Pour qui sonne le glas (1941), pour lequel la rédaction a utilisé les photos de la guerre civile espagnole prises par Robert Capa, en allant jusqu'à recommander Gary Cooper et Ingrid Bergman pour les rôles principaux."
Le cinéma est une industrie qui avait besoin de publicité. Mais si LIFE vendait du rêve, le magazine n'hésitait pas à publier des photos gratte-poil comme de celles de Bogart et Bacall accusant la Commission des Activités Non-Américaines de violations des droits civiques, ou de Robert Taylor visiblement très gêné dénonçant comme communistes trois scénaristes de Hollywood.
Ce beau livre de 300 pages regorge de superbes clichés. Je retiens Edward G. Robinson, grand collectionneur, présentant un Rouault, un Bonnard et un Vuillard, trois des quatorze tableaux qui lui restaient après la vente de sa collection en 1957; un cliché pris en 1949 de huit starlettes de troisième ordre suivies par le magazine et dont le journaliste a deviné laquelle sortira du lot, Marylin, alors âgée de 23 ans; ou encore le très drôle Cary Grant en train d'essayer la nouvelle tenue des femmes de l'armée américaine pour le film Aller coucher ailleurs (1949).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          346
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PecosaPecosa   11 février 2020
Dans le Hollywood des années 30 et 40, les stars ne naissaient pas: elles étaient fabriquées en grande série. Cette gigantesque machine qui ingurgitait des légions de braves paysannes pour les transformer en vamps au sang chaud et en filles bourrées de sex-appeal, donnait à chacune une formation qu'on ne peut qu'appeler implacable.
Toutes n'y survécurent pas. Elles devaient avoir suffisamment de résistance vitale pour atteindre le pinacle et y rester, ou du moins, pour supporter l'initiation. Certes, il y a une différence entre la fraîche effervescence de Debbie Reynolds et le sex-appeal vaporeux de Rita Hayworth, entre la grâce un peu lourde de Lana Turner et l'ingénuité de Jeanne Crain, mais ce qu'elles avaient en commun, c'était une forte détermination qui leur donnait un avantage énorme sur des centaines de jolies gamines tout aussi bien "lancées", quoique souvent un peu moins douées.
La fréquentation des écoles de Hollywood se traduisait souvent par une complète métamorphose: la néophyte passait par des écoles de maquillage, elle apprenait à s'exprimer, à s'habiller, et prenait des leçons de maintien. Mais le plus important, c'était sa publicité. Les agents de presse des studios se devaient de l'envoyer au bon moment dans la bonne boîte de nuit et essayaient qu'on parle d'elle dans les articles d'Hedda Hooper, Louella Parsons et Sydney Skolsky. Elle était photographiée dans le poses les plus inimaginables, et les photos étaient envoyées à toutes les publications tant soit peu importantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
manU17manU17   22 juin 2016
Les studios - et les éditeurs - avaient des sujets en béton et une clientèle assurée, chaque fois qu'Hollywood choisissait comme intrigue un texte déjà très popularisé : il pouvait s'agir aussi bien des grands classiques de la littérature, que de livres qui venaient à peine de faire des records de vente.
Assurés d'un grand succès, les producteurs augmentèrent encore leurs chances avec des productions somptueuses et une interprétation confiée à des vedettes de premier ordre. Ces ingrédients visuels rendaient ces films beaucoup plus intéressants que le tout-venant pour les pages de LIFE, ce qui n'a pas empêché ce dernier de dire d'un navet qui avait coûté des millions de dollars, exactement ce qu'il était.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Video de Life (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Life
Dans le cadre de la projection de Primary (R. Drew, R. Leacock, D.A. Pennebaker, A. Maysles) à la Cinémathèque du documentaire au printemps 2019, la productrice Jill Drew évoque la manière dont la société de production Drew Associates fut fondée et dont son équipe inventa le cinéma-vérité, notamment grâce aux fonds de Life Magazine.
Retrouvez le dossier de Balises sur les frères Maysles : https://bit.ly/2Hbn9Lz
Plus de recommandations sur le cinéma documentaire sur notre page Facebook Pour une poignée de docs : https://bit.ly/2JbsRAD
Et le programme de la rétrospective consacrée aux frères Maysles : https://bit.ly/30baiBC
+ Lire la suite
autres livres classés : glamourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5537 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre