AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782809711134
352 pages
Editions Philippe Picquier (20/08/2015)
3.27/5   20 notes
Résumé :
Huit écrivains, huit nouvelles. Un panorama de la littérature contemporaine en Corée.

Un père toujours en fuite, une jeune femme de retour au pays, un humoriste raté, un couple contrarié par son déménagement : voici quelques protagonistes de ces récits qui, avec humour et légèreté, tristesse et désenchantement, ne se reconnaissent plus dans la société coréenne ni dans cette métropole qui les renvoie à leur solitude.
Que lire après Séoul, vite, vite !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Une anthologie de huit nouvelles qui permet de découvrir huit auteurs dont certains ont également publié des romans. Pour les découvrir, il est particulièrement intéressant de lire la postface de Kim Jeong-Yeon - également traductrice - dans laquelle elle présente les thématiques des écrivains coréens qui délaissent les thèmes usuellement traités - le post-colonialisme, le déchirement des deux Corées et l'essor économique bénéfique pour le pays mais ravageur pour l'individu, pour passer à des sujets plus intimistes - la société de consommation, l'expression de ses sentiments, ou l'aspiration à s'exprimer en tant qu'entité individuelle - qui n'est pas chose habituelle en Asie.
La nouvelle "le déménagement", présente un jeune couple séduit par la communication d'une entreprise de déménagement et qui se retrouve plus que maltraité par les employés manutentionnaires, affichant une absence totale de professionnalisme. "Cours papa ? voit une jeune fille s'inventer un père sportif, alors que son absence l'a fait souffrir pendant toute son enfance. Deux nouvelles que j'ai particulièrement appréciées : l'une est particulièrement émouvante "Au grand magasin Sampung" relate l'amitié de deux jeunes filles avant l'effondrement du grand magasin le 29 juin 1995, très fréquenté par les Séoulites, qui a fait 502 morts et 937 blessés, et qui a révélé la corruption de responsables de la ville, ayant reçu des pots de vin pour fermer les yeux sur les mesures de sécurité insuffisantes, l'autre "J'ai acheté des ballons" est plus intimiste et met en scène une femme de trente sept ans qui revient à Séoul après dix ans en Allemagne où elle enseignait Nietzsche,  qui subit le regard de la société et particulièrement celle de sa famille, qui cherche à la marier mais sa rencontre avec un jeune homme qui a peur de la vie va lui permettre de lui transmettre sa force intérieure.
Séoul vite, vite permet de connaître un peu mieux la société coréenne post-ascension économique, d'en apprendre sur les excès de la société de consommation et sur le besoin, dans la littérature coréenne actuelle, de traiter les sentiments et le ressenti individuel, en orientant les sujets vers l'intime.
Commenter  J’apprécie          330
Recueil de nouvelles acheté au salon du livre 2016 pour me rendre mieux compte de la diversité de la littérature de la Corée du sud.
Il s'agit d'une dizaine de nouvelles de jeunes auteurs (entre 30 et 40 ans), des univers très variés. J'ai aimé "le déménagement" où un événement somme toute très banal et commun bascule dans l'inconnu. Il y a aussi une nouvelle qui évoque les croyances traditionnelles de la Corée, les esprits.
Ma préférée reste "Au grand magasin Sampung" qui montre bien comme la Corée est devenu aussi un pays capitaliste depuis les années 1990 et "la bibliothèque d'instruments"plus poétique, qui prône une réussite par l'art.
La plus touchante est peut-être "quand viendra l'heure" où 2 personnages se retrouvent totalement seuls suite au décès d'une tierce personne.
Bref, je ne peux que vous engager à découvrir ces jeunes auteurs coréens qui ont tous été primés pour leurs écrits.
Commenter  J’apprécie          100


Après avoir lu et apprécié "Kim Jiyoung, née en 1982" de Cho Nam-Joo, j'ai eu envie de découvrir un peu plus la culture et la littérature coréenne.
Ne sachant pas vraiment vers quel auteur me tourner, je me suis souvenue d'un professeur au lycée qui disait que lire des recueils de nouvelles était une excellente première approche de la littérature d'un pays. Et il n'avait pas tord.
Chaque nouvelle de ce livre a son style, son originalité et aborde divers thèmes mais étrangement (ou non) j'ai ressenti de la solitude chez les protagonistes dans chacune des nouvelles. Est-ce juste un ressenti ? Ou bien une similitude avec des pays, comme par exemple le Japon, où la population est très nombreuse mais où beaucoup de personnes se sentent au final atrocement seules ?
Parmi ces nouvelles, j'ai eu un réel coup de coeur pour "Quand viendra l'heure ?" qui narre une escapade entre une jeune femme et son ex beau-frère, tous les deux relatant des souvenirs de la défunte soeur/femme des protagonistes.
L'histoire en plus d'être touchante, intégrait bien le thème de la culpabilité.
J'ai bien ri (sans savoir si c'était vraiment le but de la nouvelle) en lisant "le déménagement".
Dans ce recueil, on aborde également le thème de la place de la femme dans la société notamment dans "J'ai acheté des ballons" et "Une autobiographie féminine".
Un joli recueil de nouvelles coréennes contemporaines.





Commenter  J’apprécie          20
Pour débuter dans la littérature coréenne, je me suis débrouillée toute seule ou presque : je suis allée sur le site des éditions Philippe Picquier afin de parcourir d'offre, j'en ensuite sélectionné 3 volumes que je me suis commandé. J'ai commencé par le recueil de nouvelles, afin d'avoir un florilège des thèmes auxquels je pouvais m'attendre. Je n'ai pas été déçue. Déjà familiarisée avec la Corée du Sud avec les films et séries que je regarde (en VO) depuis plus de 6 mois, j'ai visité de l'intérieur, si je puis dire, le ressenti coréen, les difficultés, l'évolution de la société également.

Les thèmes et le style coréen ressemble beaucoup au style japonais : j'avais parfois l'impression de lire Ogawa. Mon histoire préférée est "Le déménagement", bien après la lecture il en reste des traces : l'humour et une once de mystère est coincée entre les pages.

la suite
Lien : http://lecturesencontrepoint..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
La dame a enfin consenti à mon inscription en proférant cette malédiction:
- Elle est en âge d'apprendre à vivre en société.
Ce protocole grandiose de la vie collective ! Se réveiller après les mêmes rêves, porter les mêmes cartables, aller en classe à la même heure, apprendre les mêmes chansons et mouvements, ingurgiter les mêmes goûters.
Nouvelle "Au grand magasin Sampung"
Commenter  J’apprécie          103
Parfois, je m'estimais heureuse d'avoir une famille, mais quand maman me faisait des reproches, j'avais vraiment envie de claquer la porte :
- Pourquoi tu t'entêtes, comme ça, dans les études ? Arrête donc et marie-toi vite !
Joignant le geste à la parole, elle brandissait trois ou quatre photos d'inconnus devant tout le monde, y compris papa, mon frère et ma belle-sœur.

Nouvelle "J'ai acheté des ballons".
Commenter  J’apprécie          90
Au loin, la brise effleurait le versant des montagnes, comme les oiseaux migrateurs qui s'envolaient vers d'autres cieux, par dessus champs et rizières.
Nouvelle "Quand viendra l'heure ?".
Commenter  J’apprécie          130
Quand se succèdent des faits qui n'ont apparemment aucun lien entre eux, ils bouleversent le cours de l'existence. La vie humaine n'est-elle pas la somme de tels enchaînements ?
Nouvelle "Une bibliothèque d'instruments"
Commenter  J’apprécie          80
Ses genoux levés haut, son dos bien droit m'évoquent l'obstination ridicule du fonctionnaire qui se fait un devoir d'appliquer avec rigueur un règlement qui n'intéresse personne.
Nouvelle "Cours, papa !"
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Yeong-hee Lim (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yeong-hee Lim
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Mon Frère, ce zéro de Colin Thibert aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/1071228-romans-mon-frere--ce-zero.html • Solitudes de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1067366-divers-polar-solitudes.html • Tout Gainsbourg de Bertrand Dicale aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/513-divers-arts-tout-gainsbourg.html • Judoka de Thierry Frémaux aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1072105-romans-judoka.html •  Le rouge n'est plus une couleur (En lettres d'ancre) de Rosie Price aux éditions Grasset  https://www.lagriffenoire.com/1073250-litterature-anglophone-le-rouge-n-est-plus-une-couleur.html • Les Fabuleuses Aventures de Nellie Bly de Nellie Bly et Helene Cohen aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/1027446-romans-les-fabuleuses-aventures-de-nellie-bly.html • le Jardin de Hye-young Pyun, Yeong-hee Lim aux éditions Rivages Noir https://www.lagriffenoire.com/1071196-romans-le-jardin.html • Ma femme écrit: roman de Jonathan Zaccaï aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/1072101-romans-ma-femme-ecrit---roman.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsheloisedormesson #editionscalmannlevy #editionsjungle #editionsstock #editionslivredepoche #editionspoints #editionsrivagesnoir #editionsgrasset
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (75) Voir plus




{* *} .._..