AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266215787
443 pages
Éditeur : Pocket (10/10/2013)
3.14/5   7 notes
Résumé :
Francy n’est pas une femme douce. Elle peut certes se montrer charmante au besoin, mais ce n’est pas sa bonté de cœur qui l’a hissée à la tête de la plus puissante organisation mafieuse de Stockholm. Et l’heure n’est pas au relâchement !
A peine sorti de prison, son père n’a qu’une obsession : reprendre le contrôle de la firme et éliminer Francy. Sa fille aînée n’est que trop contente de l’y aider, ayant toujours jalousé sa sœur cadette. Le fils de Francy se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sandrine57
  22 novembre 2012
Sept années ont passé depuis que Francy, au terme d'une lutte acharnée avec son père, a réussi a gardé la tête de la Firme, puissante organisation mafieuse de Stockholm. Ses enfants ont grandi, son mariage a volé en éclats, Zach, son meilleur ennemi a quitté la ville, les affaires marchent bien mais une nouvelle crise se profile à l'horizon. Alors qu'elle combat un cancer du sein, son père bénéficie d'une libération conditionnelle et veut récupérer la tête de l'organisation. Francy doit assurer sur tous les fronts pour éradiquer le cancer, supprimer une bonne fois pour toutes son géniteur et mater ceux qui voudraient profiter de sa faiblesse.

Malgré un premier opus, L'évangile selon Francy, peu convaincant, je me suis laissée tenter par la suite des aventures de Francy, marraine de la mafia de Stockholm et mère de famille, toujours confrontée aux mêmes problèmes que les autres femmes de sa génération. Cette fois, elle doit se débrouiller avec un fils adolescent en pleine période gothique, le retour d'un père vindicatif, les envies de mariage et de bébé de son jeune amant, le tout entre une séance de chimiothérapie et un passage éclair sur le divan de son psy.
Francy a gagné en maturité, elle essaie de contrôler ses nerfs et ses glandes lacrymales avec plus ou moins de succès. Confrontée quasi quotidiennement à la mort dans le cadre de ses activités, elle n'a pourtant jamais eu aussi peur qu'avec ce cancer sur lequel elle n'a aucune prise. Pour une fois, elle n'est pas maîtresse de la situation et prend conscience de sa mortalité. Peur de mourir, angoisse de laisser sa petite fille, hésitations à supprimer son père...Francy se sent faible mais résiste à la tentation de se laisser aller.
Alors Francy n'est pas parfaite mais elle est moins tête à claques, les situations sont moins abracadabrantes et j'ai finalement apprécié cette lecture plutôt divertissante. Il y aurait à redire sur l'action qui tarde à se mettre en place, sur la confrontation père/fille qui tourne en eau de boudin, sur le personnage de Belle, la fille de Francy, qui est un peu too much mais dans l'ensemble on passe un bon moment sans prise de tête. La fin laisse supposer une suite...pourquoi pas?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
LesBouquineriesDeSam
  04 mars 2019
Francy, mère mafieuse qui a le monopole de la mafia sur Stockholm, a deux enfants et est divorcée. Tout allait bien pour elle jusqu'à qu'un cancer du sein s'attaque à elle, elle doit donc tout gérer que ce soit la firme, ceux qui veulent prendre sa place mais aussi sa succession qui ne peut être assurée que par Belle, sa fille de 8 ans. Mais s'il n'y avait que ça, ça irait à peu près bien, mais non, elle doit aussi gérer la sortie de prison de son père qui veut la tuer. Francy va devoir se montrer plus forte que jamais malgré son état de santé qui fait dégringoler son corps de jour en jour.
En soit l'histoire est sympa et originale. Quand j'ai lu la quatrième de couverture, tout y était pour que j'aime ce livre.
Mais au final, je l'ai trouvé mou, je n'ai pas aimé le style d'écriture et je m'ennuyais. C'est dommage car l'histoire avait du potentiel.
Je vais quand même parler de certains personnages que j'ai aimé (ou pas).
Dans ceux que j'ai aimé, il y a Francy, elle est solide et même si elle pleure en cachette, elle pleure quand même et s'apitoie un peu sur son sort (elle a le droit avec un cancer), par contre je n'aime pas son côté « c'est ma fille de 8 ans qui va reprendre la firme ». Elle risque quand même sa vie plusieurs fois et elle veut ça pour sa fille plus tard? hmmm il est où l'instinct maternel dans tout ça?
Puis il y a Belle, car il n'y a pas plus belle déclaration d'amour d'une petite fille quand celle-ci prend sa maman comme modèle et qu'elle veut tout faire comme elle. Elle est courageuse et pleine de ressources. Une vrai petite dure à cuire.
Ceux que je n'ai pas aimé sont Adrian et Anton. Pour Adrian, c'est juste un ados trop chiant qui fait tout pour faire chier maman, maman vend de la drogue et je suis contre, du coup je vais en prendre pleins pour me défoncer et devenir accro juste pour la faire chier. Un ados dans sa splendeur quoi…
Pour Anton, c'est pas que je ne l'aime pas en fait, je l'adore mais je ne comprend pas comment il peut rester à se faire maltraiter comme ça par Francy, il l'aime plus que tout au monde, elle est un peu sa drogue au final et il veut vivre avec elle et fonder une famille avec elle. Mais elle n'en a rien à foutre (au début) et il est si malheureux. C'est le personnage à qui je ferais de gros câlin. Ce que je n'aime pas c'est son côté mou du genoux, il ne se sort pas vraiment les doigts du cul et il se contente juste de subir.
Bref voilà. ce livre n'était pas une réussite (pour moi) mais je l'ai tout de même fini. Il y a une suite et je ne la lirais pas de peur d'être encore plus déçue.

Lien : https://lesbouquineriesdesam..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
  09 janvier 2020
Voici le second volet d'une trilogie annoncée.
Le testament de Francy fait suite à L'évangile selon Francy où l'on faisait la connaissance d'une jeune femme à la tête de la pègre suédoise. Cette reine de la mafia de Stockholm, s'efforce de tenir d'une main de fer l'empire familial illégal tout en offrant une vie normale à ses deux enfants.
On la retrouve ici en bien mauvaise posture. Surtout depuis que son père a décidé de l'éliminer pour reprendre le contrôle de l'empire. Cette maman flingueuse peut compter sur l'aide de la Petite Marie et sur Belle, sa fille. Aussi pour assurer l'avenir de la « Famille » et pour Belle, Francy rédige alors son testament, un document bien plus sulfureux qu'une simple liste d'héritage.
Ce qui l'y a de jubilatoire dans ce second volume c'est de retrouver notre Flingueuse, bien sur mais surtout de découvrir plus encore ces acolytes. Son second ou plus exactement sa seconde la Petite Marie, ex-prostituée toxico légèrement déprimée, Kim un transsexuel expert en armes de guerre mais aussi Jim et Louise, les jumeaux portes flingues et nettoyeurs des basses oeuvres ou encore Johansson, flic corrompu et ripou totalement addict au Jeu.
Mais il y a aussi la mère de Francy, Grace qui tente de sauver l'âme de sa fille.
Ici notre auteur joue sur toutes les contradictions possible et imaginable. Cela donne un thriller un poil décalé voire totalement dérangé. le testament de Francy est un polar iconoclaste. le style est vif, le ton oscille entre noirceur et humour noir. Bref c'est plutôt jubilatoire comme lecture

Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   09 janvier 2020
Une Mercedes rouge familière attendait devant la porte de la prison depuis presque aussi longtemps qu'elle, c'est-à-dire depuis l'aube. Il était treize heures à présent. Nick, son informateur derrière les murs, n'avait pas pu lui indiquer un horaire précis, raison pour laquelle elle avait préféré jouer la sécurité. En dehors d'une pause pour se dégourdir les jambes, elle était restée les jumelles vissées aux yeux quasiment tout le temps. Elle avait avalé en tout et pour tout une tasse de café et la moitié d'un petit pain au fromage. Son appétit n'était plus ce qu'il avait été et son corps s'étiolait sous ses vêtements. Josef, qui avait passé plusieurs heures par jour à faire de la musculation tout le long de son séjour à l'ombre, n'aurait eu aucun mal à la porter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   09 janvier 2020
Il n'avait pas grand-chose à sa sortie. Juste un sac de sport et des tatouages de prison qui s'enroulaient autour de ses bras musclés. Malgré la température négative, il ne portait qu'un T-shirt. Il voulait sans doute sentir la liberté sur sa peau. La bedaine et le double menton avaient disparu. Cependant, il n'était pas particulièrement baraqué en dépit du temps passé au gymnase ; c'était tout de même un homme âgé et son corps ne répondait sans doute plus aussi bien à l'entraînement. Son visage était ridé et sensiblement plus hâve qu'elle ne l'avait connu. Une barbe de quelques jours brillait sur son menton tandis que son crâne était complètement rasé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   08 mars 2017
Le jour, vivre dans deux mondes différents ne lui posait pas de problèmes ; la nuit, en revanche, tout ce qui lui faisait mal revenait, souvent en compagnie de l’insomnie. Il ne se donnait pas la peine de compter les moutons ou d’avaler des somnifères. Il préférait se lever et sortir pour flâner dans les ruelles sombres et se mêler aux nombreux oiseaux de nuit. Il se sentait chez lui parmi les marginaux, les prostituées, les criminels et les ouvriers effectuant les trois-huit. Il connaissait leur langage, leurs codes, et envisageait souvent de rester dehors pour de bon, mais il songeait alors à Léon et regagnait son domicile. Il ne tardait pas à se retrouver dans sa cuisine douillette à tourner sa cuiller dans sa tasse de thé, sans rien boire, mais le rituel en lui-même était apaisant, puis il réussissait à dormir quelques heures avant que tout ne recommence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   09 janvier 2020
La radio était allumée, une station locale tapageuse dont l'animateur se la jouait à la Good Morning Vietnam alors que la majorité de ses auditeurs étaient à peine nés à la sortie du film. La paire de jumelles avec laquelle elle suivait les faits et gestes de son père Josef était un appareil d'observation ornithologique remontant à la période où Adrian aimait la vie au grand air, enlaçait les troncs d'arbre et était végétarien, environ un an auparavant. À présent, il était entré dans sa phase gothique, si c'est comme ça qu'ils s'appelaient de nos jours, et il avait l'air du petit frère de Dracula. Demain, il serait sans doute dissident religieux et réunirait des trésors au ciel, pas en ce monde, et après-demain il travaillerait sûrement dans un orphelinat au fin fond de la Sibérie avec pour objectif de devenir un équivalent masculin moderne de Mère Teresa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 mars 2017
Elle avait craqué, surtout parce que, pour la première fois, elle avait entrevu une chance de devenir la préférée de son père. Le besoin de reconnaissance qui remontait à son enfance était intact ; rien n’était plus profondément inscrit en elle que la volonté de décrocher la médaille d’or de son père, et pas seulement celle d’argent.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Amanda Lind (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amanda Lind

L'Evangile selon Francy par Amanda Lind parution le 15 septembre aux Editions First
À trente-cinq ans, mère de deux enfants et accro au travail, Francy a parfois du mal à combiner vie privée et vie professionnelle. Comme beaucoup de femmes. À cette différence que Francy est la reine de la mafia de Stockholm. Ses deux Commandements : tenir d'une main de fer l'empire illégal familial tout en offrant une vie normale à sa progéniture. Pour l'aider dans cette tâche, elle peut compter sur ses disciples : la Petite Marie, son bras droit, une prostituée toxico repentie en mal de maternité ; Jim et Louise, les jumeaux nettoyeurs ; Johansson, un flic ripou ; Kim, transsexuel spécialisé dans les armes de guerre ; Lisa, passionnée de bombes et d'autres substances explosives ainsi que trois jeunes gardes du corps bodybuildés. Mais quand un ennemi anonyme ose s'attaquer à ses positions et s'en prendre aux siens, Francy doit à tout prix découvrir le Judas qui l'a trahie dans son propre camp. le début d'une guerre sans merci, qui lui réserve de terribles surprises... LA PRESSE « La rencontre explosive du Parrain et de Lisbeth Salander. » Bibliotekstjänst « On sent que Johanna Nilsson s'est beaucoup amusée à écrire les aventures de Francy sous pseudonyme et le résultat est un régal pour le lecteur. » Dalarnas Tidningar
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre