AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Agneta Segol (Traducteur)Brigitte Duval (Traducteur)Mette Ivers (Illustrateur)
EAN : 9782013220538
282 pages
Hachette Jeunesse (02/10/2002)
4.34/5   72 notes
Résumé :
Ronya est fille de brigand tout comme Rik. Et dans la forêt de Mattis, ces deux bandes sont rivales depuis toujours. Surtout depuis que la bande du père de Rik s'est installée dans le château de son ennemi, le père de Ronya. Mais un jour Ronya et Rik se rencontrent au bord du Gouffre, et rien ne sera plus comme avant chez les voleurs...
Que lire après Ronya, fille de brigandVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 72 notes
5
15 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Pourquoi ?! Pourquoi avoir créé un monde débordant d'idées originales, et l'avoir exploité dans un seul et unique livre ? Pourquoi avoir planté là ces deux enfants si attachants avec lesquels on aurait bien voulu grandir ? Ça devrait être interdit des choses pareilles !

On a l'air d'être à la fin du Moyen-Age, du reste certaines scènes évoquent irrésistiblement des tableaux de Brueghel. Au coeur d'une gigantesque et impénétrable forêt, se dresse un château solitaire. C'est le repère d'une vénérable dynastie de brigands. Jadis ils dirigeaient une véritable petite armée mais aujourd'hui Mattis, dernier de la lignée, n'a plus qu'une douzaine de gars. C'est la décadence, et l'essentiel de l'immense demeure est laissée à l'abandon. Et voilà qu'une nuit, au cours d'un orage apocalyptique, un éclair géant fend la bâtisse en deux du haut en bas ! Mais Mattis a bien autre chose à penser : il est papa d'une petite fille !

La petite Ronya grandit donc dans sa moitié de château, au milieu d'une bande de truands qui pillent les voyageurs le jour et jouent à dada avec elle le soir. Quand elle en a l'âge, elle commence à explorer la forêt – seule. Une forêt extraordinaire, peuplée de créatures féériques, certaines dangereuses, certaines sympathiques, et d'autres juste complètement idiotes. Mais un jour, elle tombe sur la plus improbable des créatures : un petit garçon…

La galerie de créatures fantastiques était originale, l'ambiance formidable, avec ce château labyrinthique au milieu d'une forêt impénétrable, et on regrettait de laisser là les héros à la dernière page. A noter qu'il en existe une adaptation cinématographique qui, si on n'est pas allergique aux effets spéciaux des années 80, reste tout à fait regardable.
Commenter  J’apprécie          478
Enfant, j'adorais ce livre. C'en était même devenu assez obsessionnel. Pendant une longue période, je l'ai lu en continu, dès que je l'avais fini, je recommençais. "Ronya fille de brigand" est le roman qui m'a donné le goût de la lecture. J'ai donc eu envie de partager un petit bout de mon enfance avec mon fils en lui lisant ce livre adoré.

Qu'en penser une trentaine d'années après ? Il m'est impossible d'émettre un avis totalement objectif sur "Ronya". J'ai bien senti des faiblesses, des redondances, un univers trop peu exploité mais j'ai aussi retrouvé tous les éléments qui m'avaient enchantée à l'époque. En premier lieu, les héros sont des enfants dotés de fortes personnalités, indépendants d'esprit (caractéristiques que l'on retrouve dans les autres oeuvres d'Astrid Lindgren, créatrice de Fifi Brindacier et Zozo la tornade) et qui se montrent souvent plus avisés que les adultes.
Et puis, bien sûr, ce qui m'avait le plus séduite à l'époque, c'était l'univers fantasy du récit. de là vient sans doute mon attrait pour les littératures de l'imaginaire. La forêt, terrain de jeu de Ronya et Rik, est peuplée d'elfes, de nains gris et autres créatures fantastiques. Cet aspect du roman s'avère sous-exploité. le bestiaire qui peuple la forêt ne fait que quelques brèves apparitions. C'est dommage mais d'un autre côté, je me souviens que lorsque je fermais le livre, j'aimais laisser libre cours à mon imagination et rêver la suite des aventures de Ronya et Rik. Et quel plus beau cadeau peut faire un livre que d'ouvrir l'esprit un enfant à la magie de son propre imaginaire ?

Si ce roman ne mérite sans doute pas les 5 étoiles que je lui attribue, les souvenirs qui s'y rattachent et le goût de la lecture qu'il m'a donné méritent bien la note maximale. de plus, "Ronya" demeure un bon roman jeunesse qui devrait séduire les enfants d'aujourd'hui comme ceux d'hier.

Challenge Multi-défis 2016 - 40 (un livre qui vous a marqué - relecture)
Commenter  J’apprécie          466
Une aventure trépidante dans une forêt profonde. Deux enfants que la lutte intestine de leurs brigands de pères opposent lient une forte amitié à travers nombre d'épreuves.
J'ai vraiment adoré cette histoire, tout y est dosé à la perfection : action, réflexion, dialogues. Tous les éléments du décor sont cohérents dans cette forêt enchantée qui change au fil des saisons, avec des créatures originales plus ou moins menaçantes. La survie de ces enfants indépendants, à l'image d'autres personnages célèbres de l'auteure. On est embarqués dans cette aventure sauvage avec Ronya et Rik. Un livre et une lecture qui font retomber en enfance, au temps des cabanes dans les arbres, là où le monde des adultes n'était qu'un nuage au loin, où la vie se résumait à peu de choses. Innocents et naïfs mais pourtant diablement débrouillards nos deux compères. Les paysages sont magnifiquement décrits et ça donne envie d'aller se balader dans la forêt de Mattis.
Un vrai coup de coeur jeunesse que je conseille à tous, petits et grands qui veulent remonter le temps.
Commenter  J’apprécie          264
Ronya est née par une nuit d'orage. Elle est la fille de Mattis, chef d'une troupe de brigands qui dévalise la forêt et se dispute sans cesse avec la bande de brigands de Roka. Ronya grandit dans le sombre château de son père, choyée par les brigands et sa mère et adorée par son père. « Mon enfant, tu tiens déjà mon coeur de brigand entre tes petites mains. » (p. 8) La petite fille explore le château et la forêt alentour, libre et intrépide. Un jour, elle rencontre Rik, le fils de Roka. Alors que les deux enfants devraient être ennemis jurés, ils se lient d'amitié au point de se considérer comme frère et soeur. « Elle avait un frère qui l'attendait, qui espérait la voir arriver. » (p. 127) Hélas, leur belle amitié secrète est menacée quand Mattis décide de se débarrasser de Roka et des brigands qui ont investi la partie abandonnée de son château. Ronya doit alors choisir entre son père et son ami.

J'ai lu et relu ce livre quand j'étais enfant. Quel plaisir de le relire après avoir eu le plaisir de fouiller dans mes vieilles bibliothèques. J'ai beaucoup envié la petite Ronya qui se faisait une petite vie indépendante dans les forêts, en pêchant et chassant et en se défendant contre les elfes griffus et les nains gris. Cette histoire me faisait frissonner et rêver, comme tout vrai roman jeunesse doit le faire avec ses lecteurs. C'est une lecture que je recommande chaudement aux jeunes lectrices.

Il existe une adaptation filmée de ce petit roman : j'ai bien l'intention de la trouver et de prolonger le plaisir, en espérant que le film ressemble aux belles illustrations de Mette Ivers.
Commenter  J’apprécie          210
Ce petit roman s'adresse aux 7/8ans...cependant je ne me suis nullement ennuyée en le lisant! Écrit en 1981 il n'est pas démodé et parle avec fraîcheur et dynamisme de l'amitié qui va se nouer entre deux enfants dont les pères sont les pires ennemis et ceci de générations en générations ! Deux bandes de brigands bien sympathiques à leurs heures mais têtus comme des mulets. Les deux enfants vont oser s'affirmer et remettre en question cette guerre héréditaire pour sauver leur relation. Pour cela ils partent vivre dans la forêt où ils doivent affronter elfes maléfiques et autres méchants en tout genre,mais où ils vivent également de merveilleux moments dans une nature qu'ils aiment et respectent. C'est un conte qui aborde de façon pleine d'émotion des sujets sérieux comme l'écologie et surtout la notion d'obéissance ou de désobéissance quand elle est nécessaire pour affirmer ses valeurs et ses priorités. Je vous rassure ,tout se termine très bien !
Commenter  J’apprécie          181

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
La forêt entière sembla d'endormir.
En fait, elle s'éveillait tout doucement à la vie crépusculaire.
Tous les génies de l'ombre se mirent à bouger, à ramper et se faufiler partout dans le sous-bois bruissant.
Des pataudgrins batifolaient entre les arbres, des trolls des ténèbres se glissaient derrière des pierres et des bandes de nains gris sortaient péniblement de leurs cachettes en sifflant pour effrayer ceux qu'ils rencontraient sur leur chemin.
Et de leurs montagnes descendaient les elfes griffus, les plus cruels et les plus fous de tous les êtres de la forêt.
Leurs silhouettes noires se détachaient sur le ciel limpide.
Commenter  J’apprécie          30
Une toute petite fille, qui, de l’avis de Lovise, rendait Mattis et tous ses brigands plus au moins gâteux. Ça ne leur faisait bien sûr pas de mal d’avoir des gestes un peu plus doux et des manières un peu plus raffinées. Mais il y avait des limites. Ce n’était quand même pas normal de voir douze brigands s’extasier devant un bébé qui venait d’apprendre à faire le tour de la grande salle à quatre pattes. Comme si le monde n’avait jamais connu plus grande merveille !
Commenter  J’apprécie          40
La forêt entière semblait s’être endormie. En fait, elle s’éveillait tout doucement à la vie crépusculaire. Tous les génies de l’ombre se mirent maintenant à bouger, à ramper et à se faufiler partout dans le sous-bois bruissant. Des pataudgrins batifolaient entre les arbres, des trolls des ténèbres se glissaient derrière les pierres et des bandes de nains gris sortaient péniblement de leurs cachettes en sifflant pour effrayer ceux qu’ils rencontraient sur leur chemin. Et de leurs montagnes descendaient les sylves griffues, les plus cruels et les plus fous de tous les êtres de la forêt. Leurs silhouettes noires se détachaient sur le ciel limpide.
Commenter  J’apprécie          10
Même à l’automne, la forêt était agréable. La mousse des sous-bois était verte et douce sous les pieds de Ronya. Ça sentait bon l’automne et l’humidité faisait briller les feuilles des arbres. Il pleuvait souvent. Ronya aimait s’accroupir sous un sapin touffu pour écouter le bruit régulier des gouttes de pluie. Lorsqu’il y avait une grosse averse, la forêt tout entière bruissait et Ronya adorait ça.
Commenter  J’apprécie          10
Le printemps éclata comme un cri de joie au-dessus des forêts qui entouraient le château de Mattis.
La neige fondue ruisselait sur les flancs de la montagne, avant de se mêler aux flots de la rivière. Et la rivière, gagnée par toute une ivresse printanière, rugissait, écumait et chantait un hymne endiablé au printemps, dans le tumulte des torrents.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Astrid Lindgren (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Astrid Lindgren
Retour dans le petit monde de Jefferson pour un polar entre amis. Conteur hors pair, Jean-Claude Mourlevat, Prix Astrid Lindgren 2021, nous emporte dans une aventure trépidante, où la drôlerie n'exclut ni la tendresse, ni l'importance des sujets.
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : brigandsVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (142) Voir plus



Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
148 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..