AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782867445941
128 pages
Éditeur : P.O.L. (06/01/1998)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Un curieux homme est venu me vanter ma propre peur, il prétendait m'aider à la maîtriser pour que j'en profite mieux, un homme jeune, séduisant. Il a mis en cause jusqu'à mes genoux. Je n'ai pas exactement compris ce qu'il me proposait. Une expérience ? Une affaire ? Une religion ? Mais j'ai marché avec lui, victime ou complice. Je crois bien que j'ai tâché de marcher avec lui aussi loin que possible.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
l-opulence-de-la-nuit
  21 août 2013
Une lecture en demi-teinte.... le début de ce roman, me promettait une note de 5/5.... Tout en étant athée, les références persistantes envers Dieu sont un régal d'autodérision. Les anecdotes philosophiques et la narration et subtilité de l'écriture sont des méditations à interprêter soi même. Mais le thème du livre est la Peur. Certes, la Peur, cela peut-être tout, une infinité. Mais à trop vouloir énumérer tous les pouvoirs de la Peur, le livre s'en retrouve totalement éparpillé. Il n'y a pas de fil conducteur. Certains romans sont très bien sans fil conducteur, mais ici, les énumérations de réflexions de différentes peur finit par rendre une lecture un peu plus lasse que les débuts prometteurs. Voici pourquoi, même si c'est une très bonne lecture que je ne regrette pas, je ne pourrai lui mettre qu'un 3/5.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   21 août 2013
Monsieur, un homme est au fond d'un ravin. Impossible de remonter à mains nues et il ne dispose d'aucun autre moyen. Soudain, avec la tempête, des rochets basculent du sommet qui risquent de le réduire en poussière mais peuvent, s'il y a échappe, lui donner l'occasion de se tirer de là, grimpant d'une pierre à l'autre. Il lui faut se protéger de ces rocs pour s'en faire des alliés. Il est blessé à la jambe mais le genou est intact. Il lui pleut des pierres. C'est comme un puzzle, il en arrive toujours une à l'endroit où il lui faut, l'échafaudage se complète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   20 août 2013
Mais la peur est le quotidien, répondis-je sèchement. Vous croyez qu'il faut être Kierkegaard pour se poser des questions ou longer une crevasse à plus de huit mille mètres pour craindre un faux pas ? C'est la vie même, c'est chaque instant. De quoi vous mêlez-vous si vous n'êtes pas connaisseur ? Que faites-vous là si la peur est un supplément pour vous, si elle n'est pas le coeur de votre existence, si vous n'avez rien compris, si vous ne savez rien sentir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   21 août 2013
J'ai rêvé à une armée de déserteurs assez puissante pour s'imposer à tous les combattants, à des humains assez adroits pour esquiver la vie, n'engrangeant que ses avantages. J'ai rêvé de faire boule de neige avec mes craintes et mes souhaits, que le monde s'organise dorénavant à ma manière.
- Monsieur, certains ont pleuré à l'armistice qui auraient du se réjouir, d'autres se sont réjouis qu'on aurait mieux vus pleurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   18 août 2013
Tout le monde a peur, monsieur, mais la plupart des gens n'ont qu'une peur bridée, rabougrie. Se laisser aller à la peur, ça ne vous tente pas, monsieur ? Savoir jusqu'où elle peut vous entrainer, la savourer dans un doux abandon, monsier ? Ah, vivre de sa belle vie, monsieur, mourir de sa belle mort, dans un feu d'artifice de terreurs et d'angoisses librement consenties.
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   19 août 2013
J'aurais aimé porter ma peur à bout de bras pour mieux la maintenir à distance mais elle me constituait, m'absorbait. Qui ne s'y était jamais brûlé ?Elle était là, perpétuellement en éveil, déchainée au moindre mouvement.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Mathieu Lindon (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Lindon
Jérôme Lindon éditeur (le père de Mathieu) - Entretien (A Voix Nue) 1994
autres livres classés : parcours de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une femme dans le titre

Combien y a-t-il d'heures dans la vie d'une femme selon Stefan Zweig ?

6
24
72
360

10 questions
3995 lecteurs ont répondu
Thèmes : femmes , littératureCréer un quiz sur ce livre