AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818021383
Éditeur : P.O.L. (02/10/2014)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 19 notes)
Résumé :
'Un homme tremble. S'il mendiait, on lui donnerait de l'argent ; s'il pleurait, on le consolerait. Mais l'homme tremble d'angoisse et d'honnêteté, ce serait mentir que se porter à son secours.'
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Annette55
  23 avril 2015
Qui peut troubler la tranquillité de votre confortable immeuble parisien?
Qui, à l'approche de l'hiver, squatte le hall propret en permanence ?qui? Un certain Martin, un SDF, curieux et arrogant interpellant chaque locataire: " il n'y a pas d'heure pour être à l'abri des apostrophes de Martin". le hall de l'immeuble est son nouveau domicile fixe, il y installe Martine sa copine tout aussi curieuse et arrogante. Martin boit,ricane, nargue, donne son avis, épie, se moque, philosophe....crache,brouille les pistes....Chaque locataire a bien sûr, mauvaise conscience dés qu'il prend l'ascenseur ou en sort.....Comme Martin et Martine sont pauvres, dénués de tout, mal en point, personne ne les provoque, on les craint et les supporte en silence...." Parce qu'un exclu ne pense qu'à exclure à son tour."
Comment aujourd'hui , en ces temps de solitude et d'individualisme pouvons - nous entendre la détresse de l'autre derrière notre barrière d'indifférence ?Par la solidarité? Par l'hostilité?
A quoi pensons -nous face à ces SDF? de quoi avons nous peur?
De notre propre déchéance?
C'est une fable féroce à l'ironie grinçante que déroule Mathieu Lindon parce que , nous lecteurs, sommes complétement déstabilisés . Il décrit Martin et Martine parfois monstrueux d'arrogance, parfois lucides d'une maniére foudroyante et attachante. Des portraits sans pathos,ni pitié morbide, réalistes, sans concession. de même, avec les habitants de l'immeuble: Léa, la jolie aide soignante, Mr Caroulis, le grec qui a perdu l'usage de ses jambes, monsieur Martin, un riche noir qui a réussi et son épouse Adéle,madame Huris du conseil syndical, monsieur Huris, chômeur déprimé qui proméne son chien trois fois par jour,le jeune couple timide du quatrième et son bébé,un couple Balte fraîchement immigré, tous étranges dans leurs paradoxes aussi étranges que les SDF qui les remettent en question, les déstabilisent et les menacent....
Une fable farce oú la mauvaise foi régne en maitre....Quel parti prend l'auteur tantôt celui des uns, tantôt celui des autres....?
En fait: la radiographie cruelle d'un immeuble bourgeois qui nous met de maniére brutale face à nos préjugés, nos hypocrisies et nos mensonges!
Un propos nu, féroce, impitoyable qui interpelle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
claraetlesmots
  14 novembre 2014
Qu'est-ce qui peut bien entacher la tranquillité d'un petit immeuble parisien? L'arrivée d'un SDF Martin qui squatte le hall en permanence. Les habitants s'interrogent : nous sommes en hiver, il faut bien que le pauvre homme se mette à l'abri du froid alors faisons preuve d'humanité Oui mais... Martin boit, il est sale et ramène sa copine Martine. Martin a le chic pour s'immiscer dans la vie de gens. du hall, il règne et observe les allées et venues, donne son avis sur tout avec arrogance ou mépris. Et quand Martin et Martine provoquent, on en viendrait à avoir peur d'eux. Que faire ? Car après tout, quelquefois ils rendent service et Martin a aussi parfois des réflexions justes ou emplies de bon sens. Mais quand même la situation ne peut plus durer. Les habitants ne savent plus que faire.
Tenter de les déloger ou alors leur proposer le local poubelles? Des solutions qui les feraient apparaître pour des gens sans coeur et chacun pour soi. Il y a ceux qui les ignorent, ceux qui ont un simulacre d'attention gentille ou encore l'adolescent qui boit les paroles de Martin. Car ce dernier a des grandes idées du système, du travail.
Sauf que Mathieu Lindon sait révéler toutes les facettes des âmes de tout ce petit monde. Celui qui pouvait nous être sympathique se révèle hypocrite. Il n'y pas de méchant ou de gentil, juste la mise à nu et à mal de nos consciences. le tout est décrit avec une ironie féroce.
Déstabilisant et très bien réussi !
Lien : http://claraetlesmots.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stellaccile
  14 juin 2015
Que peut un couple de SDF squattant le hall d'un immeuble "de chez M. & Mme tout le monde" ? tranches de vie vilipendée par deux marginaux sans quête de sens, remise en cause des valeurs qu'on croyait universelles. Un livre qui suscite le débat, la réflexion sur le parti pris des choses de la vie...
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Telerama   15 octobre 2014
La mauvaise foi règne dans la féroce et hilarante fable-farce de Mathieu Lindon. Féroce, parce qu'il y déstabilise en permanence le lecteur.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   23 avril 2015
Un homme tremble au bas de l'immeuble. Le froid, la peur, Parkinson?Faut- il appeler les services sociaux, la police, les urgences?
L'alcool, ça n'a vraiment pas l'air. La faim? Faut- il lui offrir un sandwich?
Y a t- il quelque chose à faire ou rien, comme d'habitude?
Commenter  J’apprécie          150
claraetlesmotsclaraetlesmots   14 novembre 2014
Sans que Martin soit expulsé manu militari, il devrait être possible de le convaincre de passer son temps dans le local poubelles, qui est très bien tenu et assez spacieux, de sorte qu'il ne manquerait pas de place pour se mettre à l'aise, même avec Martine, et lui-même ne serait pas sans cesse interrompu dans ses rêveries par des allées et venues. Les allées et venues, pour leur part, n'auraient pas sous leurs yeux, à chaque fois qu'il quittent ou regagnent leur appartement, cette espèce de loque prétentieuse qui donne son avis sur tout et sur chacun. Mais Martin a des complices dans l'immeuble, des locataires principalement, qui tiennent à faire connaître leur idée de l'humanisme, laquelle consiste à se scandaliser de tout contact trop poussé entre les hommes et les déchets. Qu'est-ce qu'ils croient ? Que, dans des pays moins favorisés, les pauvres gens ne fouillent pas jour les décharges d'ordures comme une île au trésor, pour y trouver de quoi se nourrir ou commercer jusqu'à demain? Martin, il était juste question qu'il passe ses journées et dorme, qui plus est éventuellement avec sa Martine, dans la Rolls des locaux poubelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NowNow   11 novembre 2014
Un homme tremble au bas de l'immeuble. Le froid, la peur, Parkinson? Faut-il appeler les services sociaux, la police, les urgences? L'alcool, ça n'a vraiment pas l'air. La faim? Faut-il lui offrir un sandwich? Y' a-t-il quelque chose à faire ou rien, comme d'habitude?
Commenter  J’apprécie          20
NowNow   11 novembre 2014
On ne fait pas de révolution sans casser des œufs et tant pis pour les enfants choyés, tant pis pour les salariés soumis et obéissants. Quand vient la révolution, il faut être révolutionnaire, sinon tout est foutu.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2018
Mais on n’est jamais sûr, avec la sécurité. Comme ces Chypriotes qui ont mis leur argent à la banque pour le protéger des voleurs et ce sont les banques qui ont fait faillite ou je ne sais quoi, bye-bye les économies. Rien ne dit cependant que, la chaleur venue, Martin ne soit pas aussi attaché à ce que la porte reste ouverte toute la nuit, cette fois. On serait dans de beaux draps. Avec précaution, avec humanité, mais il n’y a pas à tortiller, il faut s’en débarrasser. Sur ce point, M. Heurtier a raison. J’aimerais bien voir comment ça se passe à Angoulême, quand même. Que je sache, aucune ville n’est épargnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mathieu Lindon (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Lindon
Mathieu Lindon Rages de chêne, rages de roseau éditions P.O.L : où Mathieu Lindon lit quelques pages de "Rages de chêne, rages de roseau", à l'occasion de sa parution aux éditions P.O.L, à Paris, le 2 mars 2018 "Chacun dans sa cage. Comment faire quand on est amoureux d?une autre cage, au moins de qui y habite ? Un chêne dans sa chênaie : ce qu?il faut de courage ou de désespoir pour ne serait-ce qu?adresser la parole à un roseau, remarquer son existence. Sauf si le chêne n?est plus dans sa chênaie, s?il a déjà eu le courage ou le désespoir de la quitter et qu?il est forcé de se tourner vers des inférieurs ou des supérieurs, c?est pour ça qu?il est parti, a entrepris ce voyage, cette aventure."
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr