AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Gnaedig (Traducteur)
EAN : 9782842611132
233 pages
Éditeur : Le Serpent à plumes (12/03/1999)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Ce livre est le récit d'un double voyage : celui d'un homme qui traverse le Sahara et qui, parallèlement, remonte le temps à travers l'histoire du concept d'extermination.
Dans de petits hôtels du désert battus par les sables, son étude se concentre sur une phrase du roman de Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres : " Exterminez toutes ces brutes ! " Pourquoi Kurtz, le héros du livre, conclut-il par ces mots son rapport sur la mission civilisatrice de l'homme bl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
palamede
  28 août 2015
le suédois Sven Lindqvist, inspiré par la phrase : « Exterminez toutes ces brutes » écrite à la fin du rapport de Kurtz dans le roman de Conrad, Au coeur des ténèbres, analyse les crimes de la colonisation européenne en Afrique.
Sven Lindqvist dénonce le racisme primaire des colons qui qualifient les Africains de brutes, leur retirent de fait toute humanité et justifient leur extermination. Des massacres, connus de la Belgique et de l'Angleterre, largement indifférentes, pour une conquête réalisée uniquement grâce à une supériorité militaire. Une brutalité issue d'une idéologie plus largement développée par les nazis allemands pour motiver le génocide des «races inférieures» dont les Européens, anglais surtout, comme le montre Lindqvist, ont été les précurseurs.
Exterminez toutes ces brutes est une réflexion remarquable et indispensable sur l'idéologie de la colonisation européenne et ses conséquences.
Commenter  J’apprécie          370
Pixie-Flore
  13 février 2021
Sven Lindqvist frappe fort avec ce livre.
Mélange entre essai et récit de voyage, "Exterminez toutes ces brutes" évoque le principe génocidaire avant même que le mot "génocide" n'ait été inventé. Tout le monde a déjà entendu parler de la Shoah, de l'Holocauste, et c'est souvent cet épisode abominable qui est considéré comme le premier génocide. Or ; peut-être n'est-il qu'une continuation de mentalités et de pratiques nauséabondes qui se sont perpétuées pendant tout le XIXe siècle.
A travers le colonialisme et l'impérialisme, divers États ont massacré sans vergogne des populations entières jugées "inférieures". Même les espèces animales et végétales en ont fait les frais. Chaque nation européenne s'offusquait des massacres des autres, tout en justifiant le sang qu'elle avait sur les mains. L'auteur suédois s'appuie sur différentes sources pour le démontrer et nous glace le sang de tant de barbarie chez des gens qui se prétendait hautement civilisés.
J'ai trouvé son livre incroyablement pertinent. Il révèle les mécanismes psychologiques, sociaux et historiques qui entraînent de tels drames. J'ai un peu décroché sur les parties où il décrit son voyage en Afrique qui, pour moi, coupent sa démonstration et sont un peu soporifiques. Sans cela, c'est un travail éclairant sur l'Histoire de nos sociétés et sur les conflits qui les déchirent encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bmiepinalgolbey
  11 juin 2010
Dans cet essai doublé d'un récit de voyage, dont le titre vient d'une phrase d'un roman de Conrad, Lindqvist, sans colère, montre que cette injonction résume la position de l'Européen sur l'Africain depuis l'esclavage et que cette sentence a des effets jusqu'au XXe, y compris dans les guerres et massacres européens. A avilir l'Autre, nous nous sommes déshumanisés nous-mêmes.
F.L
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   17 août 2008
Vous en savez déjà suffisamment. Moi aussi. Ce ne sont pas les informations qui nous font défaut. Ce qui nous manque, c’est le courage de comprendre ce que nous savons et d’en tirer les conséquences.
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-FlorePixie-Flore   10 février 2021
Le pasteur de Lord Grey, le père Bihler, était convaincu qu'il fallait exterminer les Noirs. "Il soutient que la seule chance pour l'avenir de cette race est d'exterminer toute la population, mâles et femelles, au-dessus de quatorze ans.", écrivit Grey à sa femme, le 23 janvier 1897. De son côté, il refusait de souscrire à une conclusion aussi pessimiste. Mais l'idée de l'extermination était à portée de main, fort tentante, et la presse de l'homme blanc ne cessait de la reprendre.

[p106]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-FlorePixie-Flore   10 février 2021
Si, une fois, lorsque Tonnessen, le philosophe norvégien, est venu nous donner une conférence. Il a dit les choses suivantes :
Naître, c'est comme de sauter du haut d'un gratte-ciel.
Vivre est une chute ininterrompue vers la mort.
[...]
La société, l'art, la culture, toute la civilisation humaine ne sont que des faux-fuyants, une vaste illusion collective dont le but est de nous faire oublier que nous ne cessons de chuter et que chaque instant nous rapproche de la mort.

[p159]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-FlorePixie-Flore   10 février 2021
Le nourrisson hurle de huit heures du matin jusqu'à la fin de l'après-midi ; à cette heure, il est tellement épuisé qu'il pousse à peine quelques gémissements pitoyables.
Si un adulte criait d'une manière aussi douloureuse, aussi torturée, combien de temps se passerait-il avant que quelqu'un ne réagisse ? Mais les enfants - les enfants pleurent, c'est bien connu. Tout le monde semble trouver la chose parfaitement naturelle.

[p117-118]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-FlorePixie-Flore   10 février 2021
Nos évêques poussent des cris d'orfraie quand les Turcs violent les Arméniens, mais ils ne disent mot sur les crimes bien pires commis par leurs compatriotes. Les coeurs britanniques hypocrites battent pour tous, excepté pour tous ceux que leur empire noie dans le sang. Ce Dieu qui a créé des gens comme nous, ne doit-il pas être un fou ?

[p135]
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sven Lindqvist (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sven Lindqvist
Payot - Marque Page - Sven Lindqvist - le voyage saharien
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2221 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre