AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Louis Michon (Traducteur)
EAN : 9782020549790
585 pages
Seuil (16/05/2002)
4.58/5   30 notes
Résumé :

Pour connaître la vie de Muhammad, l'historien dispose de sources anciennes : c'est d'abord le Sirât Rasûl Allâh, où Ibn Ishâq a réuni les traditions biographiques orales et dont il nous reste une version du IXe siècle. De la même époque nous sont parvenues la chronique des Campagnes du Prophète par Wâqidi, et la collection des Hadith par Bukhârî. Ces sources, et quelques autres, Martin... >Voir plus
Que lire après Le Prophète Muhammad : Sa vie d'après les sources les plus anciennesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Allah –glorifié et élevé soit-Il- a dit dans le Coran (selon le sens) : { Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. } [All 'Imrane : 164]

L'historien écossais William Montgomery (1909-2006) a dit que « la supposition selon laquelle Mohammed serait un imposteur soulève plus de problèmes qu'elle n'en résout. »

L'écrivain, poète et politicien français Alphonse de Lamartine (1790-1869) décrit ainsi la grandeur d'un homme qui ne possédait presque rien :
« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l'immensité de la réussite sont les trois mesures du génie de l'homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l'histoire moderne à Mohammed ? »

Selon l'historien et philosophe américain Dr William Draper (1811-1882), Mohammed fut « l'homme qui parmi tous les hommes, allait exercer la plus grande influence sur la race humaine. »

Après avoir étudié la vie de Mohammed (‘aleyhi assalam), l'apôtre de la non-violence, Mahatma Gandhi tira la conclusion suivante :

« Je suis désormais plus que jamais convaincu que ce ne fut pas l'épée qui créa une place pour l'Islam dans le coeur de ceux qui cherchaient une direction à leur vie. Ce fut cette grande humilité, cet altruisme du prophète, l'égard scrupuleux envers ses engagements, sa dévotion intense à ses amis et adeptes, son intrépidité, son courage, sa confiance absolue en Dieu… »

En 1841, l'historien et philosophe écossais, Thomas Carlyle (1795-1881) écrit :
« On a distingué Mohammed durant toute sa vie avec des principes inébranlables, une sincère détermination, bienveillant, généreux, compatissant, pieux, vertueux, digne d'éloges, libre, humaniste, très sérieux, sincère. Et avec toutes ces qualités, il avait le plus doux caractère, le tempérament le plus aisé, de bonne humeur, de compagnie louable et agréable, mieux il était plaisant et spirituel. Il était juste, sincère, clairvoyant, magnanime, pur et présent d'esprit.
Il était un grand homme par sa nature, sans qu'une école lui inculquât la science ni qu'un enseignant se chargeât de son éducation, car il n'en avait aucunement besoin. »

En 1874, l'auteur anglais Bosworth Smith (1839-1908) écrit :
« S'il y avait un homme qui aurait le droit de dire qu'il règne par la volonté divine, ce serait Mohammed, puisqu'il a reçu tout le pouvoir sans avoir les instruments ni les supports. »

Johann Wolfgang von Goethe qui témoigna :
« Nous, les Européens avec tous nos concepts n'avons pas pu encore atteindre ce que Mohammed a atteint et nul ne pourra le dépasser. J'ai cherché dans l'histoire de l'humanité un homme qui en soit l'exemple idéal et je l'ai trouvé en la personne du Prophète Mohammed. »

L'écrivain irlandais George Bernard Shaw (1856-1950) exprima lui aussi sa grande admiration pour le prophète de l'Islam :
« Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l'esprit de Mohammed. »
Après avoir étudié sa biographie, Shaw conclut : « À mon avis, il est loin d'être un antéchrist. Il mérite le titre de Sauveur de l'humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d'une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. »

L'intellectuelle britannique Annie Besant (1847-1933), connue pour être une activiste des droits de la femme dit qu'« il est impossible pour celui qui étudie la vie et le caractère du grand Prophète d'Arabie, pour celui qui sait comment il enseignait et de quelle façon il vivait, de ressentir d'autre sentiment que le respect pour ce prophète prodigieux, l'un des grands messagers de l'Être suprême. »

Allah –glorifié et élevé soit-Il- a dit à Son Prophète - صلى الله عليه وسلم - (selon le sens) : { Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. } [Al Anbiya: 107]
L'imam ibn AlQayim a dit: « le plus authentique des deux avis sur le verset c'est que cela est général. » C'est-à-dire que la miséricorde englobe l'ensemble des croyants, l'ensemble des mécréants et des hypocrites. (voir Djalla al afham et Bada'i at tafssir vol. 2 p. 207)
Commenter  J’apprécie          30
Adorable
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (88) Voir plus Ajouter une citation
Il existe déjà, en langues européennes, un certain nombre de biographies du Prophète (Pour les références précises, on pourra se reporter au Mahomet de M.Gaudefroy-Demombynes, nouvelle éd. Paris, 1969 ( "L'évolution de l'humanité").
(...), et celle -ignorée des orientalistes mais que, pour ma part, je préfère à toutes les autres parce qu'elle est écrite avec la plume de la foi et le pouvoir évocateur du peintre -due à Etienne Dinet et Sliman ben Brahim.
Commenter  J’apprécie          120
Elle mesurait ce qu'il avait fallu à Khadija de courage, de force et d'intelligence pour tenir bom aupres de celui qui devenait le Messager.
Commenter  J’apprécie          140
En apprenant, il y a quelques années de cela, que Martin Lings s'était attelé à la tâche considérable d'écrire une vie du Prophète de l'Islam en se reportant aux plus anciennes sources historiques, qu'il consultait dans leur texte original arabe, je me suis réjoui car je savais que son ouvrage viendrait combler une lacune qui répondrait à un besoin du lecteur occidental. Les qualités de l'auteur, érudit scrupuleux ayant de l'Islam une connaissance à la fois savante et intérieure, conféraient à l'avance à son travail une garantie de sérieux et d'objectivité, celle-là même qui avait caractérisé naguère sa belle monographie sur Un saint musulman du vingtième siècle, le chiekh Ahmad al-'Alawî.
Avertissement du traducteur
Commenter  J’apprécie          10
"S'il était fait tort à un juif, musulmans et juifs devaient oeuvrer à faire respecter ses droits, et de même s'il était fait tort à un musulman."
Commenter  J’apprécie          40
Elle 5Aminah - mère de Muhammad) avait conscience de porter en elle une lumière et, un jour, celle-ci rayonna devant elle si intensément qu’elle put apercevoir les châteaux de Bustra, en Syrie. Et elle entendit une voix qui lui disait : 'Tu portes en ton sein le seigneur de ce peuple ; lorsqu’il naîtra, tu diras : 'Je le place sous la protection de l’Unique, contre la perfidie de tout envieux' ; puis tu lui donneras comme nom Muhammad'
Commenter  J’apprécie          00

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Chefs et penseurs religieux. Religieux (220)
autres livres classés : islamVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (102) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1849 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}